Publicité

Le Salon de l’Agriculture a ouvert ses portes le 25 février dernier, porte de Versailles. Comme chaque année, c’est dans une atmosphère chaotique une fois de plus, qu’il se dérouler, entre des agriculteurs en crise et les scandales sanitaires liés aux pesticides ainsi qu’à l’élevage et à l’abattage des animaux. Cette année sera aussi sous le signe du deuil avec la disparition de Xavier, président de la FNSEA et fervent défenseur de l’agrobusiness, décédé ce dimanche 19  février 2017.

En 2017, le monde agricole est toujours en crise : la faute principalement aux grandes surfaces qui cassent les prix des produits alimentaires et répercutent cette baisse sur le producteur.

La faute aussi au système agricole français et européen (PAC), qui fournit des aides aux agriculteurs en fonction de la taille de leurs terres et non selon la qualité de leur agriculture. Résultat, des exploitations agricoles toujours plus grandes  : ainsi entre 2000 et 2013, la taille moyenne des exploitations est passée de 56 hectares à 61(1).

Parallèlement, on assiste au déclin de la main-d’oeuvre : le nombre d’agriculteurs est en baisse constante depuis l’après-guerre. La cause -et la conséquence- de ces changements : l’augmentation de la quantité de pesticides utilisés.

Les premiers touchés sont bien sûr les agriculteurs et leurs familles, qui développent nombre de cancers liés aux pesticides.

Une nouvelle agriculture est possible

Toutefois, un nouveau type d’agriculture émerge, une agriculture dynamique, écologique, qui innove et produit massivement tout en respectant la nature et l’humain.
Et le succès est au rendez-vous : l’agriculture biologique connaît un véritable boom depuis bientôt dix ans, et les Français consomment de plus en plus de produits bio.
Et si ces innovations préfiguraient l’agriculture de demain ?

consoGlobe.com vous propose une sélection de ses meilleurs articles liés à l’agriculture de demain – du moins, celle que nous espérons pour le futur. Entre bio, permaculture et biodynamie, sans oublier l’agriculture urbaine, les paysans de demain ont des idées pour mieux nourrir les hommes et prendre soin de leur environnement. Visite guidée des initiatives positives.

Références :

Les dérives et les alternatives

Ferme des 1000 vaches, 1000 veaux : l’opposition à l’élevage intensif s’organise

La lutte s'organise même pour s'opposer concrètement à des projets intensifs particulièrement spectaculaires, comme la Ferme...

Face à la crise de l’élevage le choix de produire en agriculture biologique

Depuis le mois de juin, les différentes manifestations d'éleveurs mettent sur le devant de la scène la crise majeure qui...

Crise agricole : le lait bio, lui, se porte bien

44 euros l'hectolitre. Voilà le prix payé aux producteurs de lait bio, quand leurs homologues producteurs de lait...

Bleu-Blanc-Coeur : un élevage pensé pour des hommes en meilleure santé

Quitte à continuer à consommer de la viande, autant que celle-ci soit produite dans le respect de l'environnement, de...

Agriculture écologiquement intensive : c’est possible, la France s’y met !

Pour Hubert Garaud, président de Terrena, l'AEI c'est « une troisième voie entre le bio et le conventionnel »,...

L’aquaponie : une alternative à l’agriculture conventionnelle ?

70% de l'eau douce dans le monde sert à l'agriculture, la transformation des aliments, le transport et la chaîne du froid. Ces...

La micro-ferme, modèle agricole pour le 21ème siècle ?

La micro-ferme, comme on le devine aisément à son appellation, est une ferme de petite surface. Généralement, moins d'un...

L’urbaculture, nouveau territoire des villes modernes

En effet, de nombreuses alternatives sont envisagées. Parmi elles, l'urbaculture. Zoom sur ce nouvel art de...

Publicité