Des terrines de canard avec plus de porc que de canard ?

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion d’apporter sur la table des mets un peu plus raffinés que ceux que l’on mange tous les jours. Parfois vendus très cher en supermarché, il arrive pourtant qu’ils trompent les consommateurs. L’association Foodwatch met en garde contre les terrines de canard, très prisées durant les fêtes de Noël.

Rédigé par Séverine Bascot, le 22 Dec 2016, à 10 h 10 min

L’association Foodwatch met en garde contre les terrines de canard, très prisées durant les fêtes de Noël.

Les ingrédients des terrines de canard épluchés

Tous les aliments ont, sur leur étiquette, la liste des ingrédients : plus un ingrédient apparaît dans les premières positions, plus sa concentration au sein du plat est importante. Il n’est donc pas difficile de savoir si le canard présent dans les terrines de canard vendues en supermarché est, ou non, l’ingrédient principal de la préparation. Selon Foodwatch, c’est loin d’être le cas.

Dans un communiqué publié le 21 décembre 2016, l’association prévient les consommateurs que son étude, menée sur une dizaine de terrines de canard en vente en France entre le 22 novembre 2016 et le 8 décembre 2016, lui a permis de découvrir que les terrines de canard ne contiennent que très rarement plus de 30 % de canard.

Les associations de défense animale tentent de convaincre les autorités d’interdire la fabrication et la commercialisation du foie gras de canard et d’oie en France.

Plus de viande de porc que de canard dans les terrines de canard

Alors que sur l’emballage, les fabricants ne précisent que la présence de viande de canard, il semblerait, selon Foodwatch, que cette viande soit secondaire par rapport à la viande de porc qui vient compléter la préparation. Ainsi, sur onze échantillons testés, Foodwatch signale que 10 échantillons n’avaient que moins de 30 % de viande de canard. Seule la terrine produite par la marque de luxe Labeyrie contenait plus de 30 % de canard, 32 % exactement.

La quantité de viande de canard présente dans les terrines de canard peut même baisser jusqu’à ne représenter que 21 % du total de la préparation, soit un cinquième, comme c’est le cas chez le fabricant Hénaff. Toutefois, il n’y a rien d’illégal : pour qu’un plat puisse être appelé terrine de canard, il suffit qu’elle contienne un minimum de 20 % de viande de canard, minimum que tous les fabricants respectent.

Illustration bannière : Toast de terrine de canard – © LDprod Shutterstock
Illustration sondage : Foie gras – © margouillat photo Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. ah ah ah ! preuve que les bouffeurs de cadavre ne sont même pas capables de faire la distinction entre un bout de charogne et un autre !
    Quand on tente de leur expliquer pourquoi leurs comportements ne sont pas les bons, ils refusent de se remettre en question pour ne pas avoir à changer quoi que ce soit. Alors bien fait pour eux s’ils se font arnaquer !

    • Que de haine dans votre propos, que vous soyez contre le fait de manger de la viande ou autre produit de provenance animale, c’est votre droit, personne ne vous impose d’en consommer, mais respectez le choix des autres, de plus SVP RESTEZ CORRECT DANS VOS PROPOS

Moi aussi je donne mon avis