Je me déplace en transport en commun

Rédigé par Consoglobe, le 4 Dec 2009, à 10 h 52 min

Dans un contexte où la hausse des besoins de mobilité des personnes et des biens entraîne une consommation de plus en plus importante d’énergie, il est aujourd’hui indispensable de privilégier tous les modes de transport en commun afin de limiter significativement les émissions de gaz à effet de serre.

Transport en commun, le saviez-vous ?

Tandis que les transports en commun réduisent la circulation et donc la pollution urbaine, les automobiles émettent des gaz toxiques correspondantes à trois fois et demi leur poids chaque année. Par ailleurs, les voitures mal entretenues causent la moitié des émissions de dioxyde de carbone.

  • Les transports en commun représentent 16,8 % des déplacements intérieurs de voyageurs (voyageurs-km parcourus en 2010). Mais, après une longue période à la baisse, la part des transports en commun augmente, depuis 1995 pour le tain et depuis 2002 pour les autocars et bus. Le transport aérien recule un peu au profit du ferroviaire. (insee)
  • Les transports intérieurs de voyageurs totalisent 889 milliards de voyageurs-km en 2010 ; leur croissance est ralentie depuis 2002. La part des transports en commun augmente depuis 2003 après avoir longuement reculé. Après une baisse continue de 1986 à 1994, la part du rail a augmenté jusqu’en 2007. Elle atteint 11,2 % en 2010 (contre 8,5 % en 1995). La part des transports en commun routiers ré-augmente légèrement depuis 2003 après être passée de près de 7 % en 1980 à 4,8 % en 2001. Elle atteint 5,6 % en 2010. Les transport aérien intérieur tend à diminuer légèrement (1,4 % en 2010) après avoir atteint un pic (1,8 %) en 2000.
  • Selon une récente étude, la pollution dans l’habitacle des voitures en circulation peut atteindre des niveaux extrêmes, largement supérieurs aux niveaux tolérés par les autorités sanitaires.
  • Les véhicules à moteur sont responsables d’un quart des émissions de gaz à effet de serre.

La résolution Transports

J’utilise les transports en commun quand je me déplace ou effectue un voyage. En effet, outre le fait qu’ils permettent de faire des économies d’énergie, les transports en commun, c’est :

  • plus écologique,
  • plus économique,
  • plus de sérénité car beaucoup moins de risque d’accidents,
  • plus malin, car on peut se concentrer sur autre chose que la route, comme sur un bon bouquin par exemple.

De plus, les choix de transports en commun, toujours plus respectueux de l’environnement, ne cessent de se développer grâce aux nombreuses découvertes techniques
et scientifiques.

Parmi les alternatives plus vertes on retrouve : le train, le TGV, le RER, le métro mais aussi le tram.

Les trucs en plus

Outre les transports en commun, pensons aussi à utiliser votre bon vieux vélo pour les petits trajets ! Économique et écolo, le vélo coûte moins cher que les transports en commun et la voiture, nécessite peu d’entretien et permet aussi de vous maintenir en forme ! De plus, en se faufilant, on fait une croix sur les inévitables embouteillages…

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour, j’abandonne les transports en commun… pas vous!!
    Les bus “Hérault transports” passent en avance sur l’horaire affiché, les conducteurs se prennent pour des livreurs de patates à purée(lecture impossible). A la gare routière, le chauffeur part en trombe parce que sa pendule vient de passer à la “minute” du départ alors qu’un tram vient de débarquer des gens qui courent derrière le bus… il faudra une heure d’attente pour prendre le bus suivant.
    Que penser des rames de tramway et des bus équipés de larges baies vitrées sans une seule fenêtre qu’un passager puisse ouvrir? Pendant une grande partie de l’année, quand il n’y a pas de chauffage ou de rafraichissement, les usagers se trouvent sans aération et renouvellement de l’air pour des raisons économiques…. c’est strictement “dégueulasse”. Je tombe des fois sur le vieux qui ne se lave pas(qui pue) et pour peu qu’il ait choppé une saloperie et qu’il tousse… c’est affreux. Il y a un chauffeur qui ne supporte pas cela et qui utilise un mouchoir en papier mentholé pour “désinfecter” l’air qu’il respire alors.
    Je trouve que les transports en commun sont à user avec modération pour préserver sa santé… juste ce qu’il faut pour échanger des microbes avec ses congénères mais pas trop.
    Les transports en commun peuvent être “écolos” mais les professionnels et les élus qui les mettent en oeuvre, ne souhaitent pas les rendre “sympas” et vraiment attractifs. C’est vraiment dommage!!
    Cordialement, nanardin

Moi aussi je donne mon avis