Crottes de chien – le village qui pratique le retour à l’envoyeur

Rédigé par Marina, le 26 Jun 2013, à 12 h 51 min

Espagne – Bien que n’importe déchet déposé sur le sol peut gâcher une rue piétonnière, rien n’égale un tas de crottes de chien non ramassé. Avec cela à l’esprit, le  petit village espagnol de Benete a trouvé une nouvelle façon d’interpeller les propriétaires qui ne ramassent pas les crottes de leurs chiens… Et le résultat est quelque peu impressionnant.

Crottes de chien : les propriétaires peu soucieux punis

© CC, Ian Sanderson

© CC, Ian Sanderson

La mairie de Brunete a récemment lancé un programme pour faire de leur village un lieu plus propre.

20 volontaires ont été chargés de surveiller les personnes qui ne nettoyaient pas les crottes que leurs chiens font dans la rue. Après les avoir repérés, ils entament la conversation avec les propriétaires, et leur demandant nonchalamment ( !) la race de leur animal et son nom.

Avec cette information, l’adresse du propriétaire est facilement retrouvée dans le registre de la mairie. Puis viennent la justice et l’amende, assortie d’un petit cadeau surprise. Les volontaires vont se charger, en tant que livreurs, de remettre en main propre le paquet des crottes, laissé dans la rue, aux propriétaires. Le paquet puant est marqué comme « objet trouvé ».

Une réduction nette des déchets

© CC, Jon Worth

…et pendant ce temps-là à Paris… © CC, Jon Worth

Selon ThinkSpain, ce programme est un franc succès. Les crottes de chien non ramassées dans les rues de Brunete diminué de 70 %.

Le porte-parole de la mairie explique ce résultat par deux théories : les propriétaires ramassent les crottes « soit par peur du retour à l’envoyeur soit par peur de l’amende. En général cette campagne a été plutôt bien acceptée, bien qu’un certain nombre de personnes a demandé que des zones dans le village soient mise à disposition pour permettre aux chiens de faire leur affaires sans que les propriétaires soient inquiétés. Comme pour tout, il y a des opinions de tous les goûts.« 

La plupart des gens sont d’accord sur le fait que les espaces publics devraient être propres et débarrassés de tous déchets, spécialement des crottes de chien. Garder les rues et villes propres est cependant l’affaire de tout le monde et requiert que tout le monde fasse sa part.

Le meilleur moyen pour rappeler aux personnes leurs devoirs civiques serait-il de leur délivrer en main propre une pile de crottes de leur chien ? Pensez vous que l’humour est une bonne arme contre les pollueurs ?

*

Je réagis

illustration : © CC, Jonathan Davis

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



"Passionnée de culture, j'adore découvrir de nouveaux horizons et partager les informations que je déniche. consoGlobe est une réelle philosophie à...

45 commentaires Donnez votre avis
  1. moi dans ma ville je ramasse les crottes de mon chien pour ne pas que les gens marchent dedans mais la commune a mis une affiche comme quoi les poubelles de la ville ne sont pas des litières alors que faire?

  2. très bonne idée, mais ils ne donneront plus le nom de leurs chiens…..

  3. Malheureusement, souvent les chiens ne sont pas aimé à cause du manque de savoir-vivre du propriétaire, qui lui aussi fait des crottes…..

  4. C vrai la crotte de chien c pas beau a voir trololo

  5. Je ne comprends toujours pas qu’il n’y ait pas de permis pour possession de chien avec tous les problèmes que ça génère :
    – maltraitance animale
    – accidents, morsures, etc…
    – déjections
    – nuisances sonores
    – divagations, chiens errants, impact sur l’élevage et sur la faune sauvage

    Les chiens sont des animaux extraordinaires mais tout le monde n’est pas capable d’élever un chien.

  6. Les crottes sous vos yeux ça vous scandalise vos dechets nucleaire ou informatiques en Afrique la c’est roen a foutre. Je vois pas ça existe pas

  7. Un chien n’a rien à faire en appartement.

    Chien = jardin = maison…point !!!
    A partir de là,plus de soucis de merde sur les crottoires.

    • Je ne suis pas d’accord avec toi. Point.

    • Mais quelle bêtise. Que faites-vous de ceux qui ont pris un chien, et qui, pour des raisons multiples (boulot, famille, santé) doivent rejoindre une grande ville aux loyers hors de prix ? Que font ils ? ils abandonnent leur toutou ?
      Mais enfin réfléchissez, tout n’est pas blanc ou noir, la vie est faite de beaucoup de nuances (qui apparemment vous passent sous le nez….) avec lesquelles chaque être humain se doit de jongler.

      Et même sans ça….quelle triste ville serait Paris (pour l’exemple) sans ces animaux qui éduquent les enfants et font communiquer les plus grands !

  8. BRAVO à cette Mairie !!!!

  9. vous parlez des crottes de chien parce que quand vous marchez dessus les crottes collent aux chaussures, c’est gênant donc on en parle. Mais que pensez-vous des crachas, des mégots, des restes de « resto rapide »? je pourrais allonger la liste. nous sommes revenus au moyen âge. Détritus dans la rue.Des personnes, payées, par les impôts, ramassent. Voilà l’état d’esprit du français d’aujourd’hui.

    • Tout à fait en accord avec votre réflexion !!!

    • Et je rajouterai que par mesures d’économie, les détritus restent au sol comme à V…. la Jolie dans le 06, où certains éboueurs n’ont aucun scrupule au moment du déversement dans la benne. et que la ville procède au nettoyage des rues seulement jusqu’à 200m du centre!! Dommage qu’il ne soit pas possible de faire paraître une photo…

  10. à Moncontour nous avons ce genre d’indélicats qui laissent divaguer leurs chiens et les crottes jalonnent rues et bitume à notre grand désespoir la mairie n’ose pas verbaliser ou appeler la fourriére donc nous sommes un collectif déterminé à faire honte en apposant un panneau RUE DES MERDES DE CHIENS pas mal pour l’un des plus beaux villages de FRANCE et de surcroit CITé de caractére ……!!!!!!

  11. Je suis d’accord avec les commentaires, et en mettant mon grain de sel, j’ajouterai : quand est-ce que les messieurs cesseront d’uriner soit dans les angles des murs, soit sur les arbres en ville ? l’ennuyeux c’est que l’on ne peut rien retourner à l’envoyeur !… non seulement il arrive que l’on marche dans ce liquide, mais en plus, il est fort odorant…

    • Je ne cautionne pas, mais vous invite à « étudier » les services publics : combien de « toilettes publiques » dans nos villes, comparées aux villes étrangères ?
      et parmi les quelques rares toilettes publiques que vous pourrez trouver en France, combien de toilettes publiques « dans un état de propreté/fonctionnement » correcte ?

    • Il est vrai qu’il faudrait plus de toilettes publiques, mais les femmes se débrouillent bien autrement pour ne pas avoir à uriner dans la ville.
      Excellente initiative de cette mairie espagnole, qui a du courage comme devraient avoir + souvent les élus..!

  12. Bravo! L’idée est super! C’est vraiment pas drôle de se faire Pieter par les crottes de chien des autres en sortant de son jardin…et de voir les espaces publics pour enfants jonchés de tas de crottes.

  13. Entièrement d’accord, je commence à en avoir assez de voir les déjections canines fleurir un peu partout. Si c’est dans un buisson ou dans l’herbe, au bord d’un chemin, c’est moins gênant, mais dans mon quartier, on le trouve systématiquement en plein milieu du chemin… J’ai un petit carré de pelouse devant ma porte (non grillagé) et j’y retrouve régulièrement des crottes… Je précise que ledit carré est sur mon terrain. Et même dans ce cas-là, ça ne fait pas tilt, le propriétaire laisse son chien faire ses besoins chez moi… Là, par contre, y’a un vrai souci.

  14. Alors là OUI je suis d’accord que les gens ramassent la crotte de leur chien, j’ai un labrador et qu’en elle fait ses besoins je les ramasse, soit avec un papier, soit avec un sac plastique, car cela n’est pas agréable de monter dans la crotte de chien ou d’avoir des crottes de chien à sa porte.

    Il devrait aussi faire quelque chose pour les gens qui crachent dans la rue car je crois que c’est encore plus sale.

    MERCI

  15. Bien entendu qu’il faut éduquer les maîtres de chiens…mais encourager l’hypocrisie, la dénonciation n’est t’il pas plus grave que quelques crottes de chiens qui auront vite fait de disparaitre, bio dégradées ou étalées et réparties sur le trottoir grâce à vos semelles. Qui vous dit que celui qui fait crotter son chien devant chez vous n’est pas le même qui vous accusera lors de l’AG des proprios de faire sécher votre linge sur le balcon, ou de laisser votre poussette devant votre porte, même une fois….encourager la dénonciation c’est se retrouver à avoir des milices, pour mesurer la hauteur de votre gazon ou le rangement de votre terrasse….

    • entièrement d’accord ; celui qui aura dénoncé un chien n’hésitera peut-être pas à laisser derrière lui les restes de son pique-nique ou à jeter ses sacs plastique et ses mégots n’importe où, et bien sûr sera dénoncé par un autre ; nous ne pouvons pas vivre dans une société où tout le monde va dénoncer tout le monde !il y aura des milices anti-chien, des milices anti-mégots … ; la liste peut-être longue ; et des milices ant-cons, c’est pour quand ? Et pendant que j’y pense, Vichy, ça vous rappelle quelque chose à vous aussi, n’est-ce pas ?

  16. Bande d idiots d anti crottes d anti tabac d anti alcool d anti jeunes etc etc etc
    La tolérance le bons sens la solidarité vous ne connaissez pas ceux sont ldes lâches, un bon séisme vous remettrez les idées en place!!!!!!

    • Pour certaines personnes, la peur du gendarme est la seule qu’elle comprenne. La preuve : diminution de 70% des crottes sur les trottoirs. Tant que les gens seront incapables de prendre leur responsabilité, ce sera la seule méthode efficace. Au fait, tout le monde n’est pas « anti tout », il y a des jeunes super, même si il y a des campagnes anti-tabac et anti-alcool, vous pouvez toujours boire et fumer,( votre santé est votre problème et où est l’intolérance la-dedans ?)Quand à la lâcheté, j’ai du mal à suivre le fil de votre pensée.

    • La dénonciation ce n’est pas top, mais pensez aux aveugles par exemple ou aux mal-voyants.
      Dans mon quartier il y a beaucoup de personnes âgées, dont certaines en fauteuil roulant, et une personne aveugle qui est très souvent dehors. Où est l’humanité quand ces personnes en fauteuil doivent descendre d’un trottoir pour éviter des monticules de bouses qu’elles ramèneraient chez elle? Où est l’humanité quand un aveugle doit nettoyer sa canne et ses chaussures couvertes de merde parce qu’un valide est trop égoïste pour prendre 30 secondes de son temps pour ramasser la crotte de son chien.
      Chère Virginie, on ne parle pas ici de tabac, d’alcool ou de jeunes mais de respect. Mais apparemment vous en êtes dénuée vous aussi!
      Où voyez-vous du « bon sens » et de la « solidarité » en laissant les merdes de son chien sur les trottoirs?
      Alors « l’idiote d’anti crottes » ne vous souhaite pas « un bon séisme » pour vous « remettre les idées en place » mais espère avoir pu vous faire un petit peu changer d’avis…

  17. Surveiller les propriétaires de chiens et engager la conversation avec eux avec une telle arrière-pensée est vraiment hypocrite et n’empêchera pas les dits-propriétaires de recommencer et cette fois sans se faire « piéger » en déclinant leur identité.
    Je trouve que c’est la responsabilité des maires qui est engagée car il ne prévoient aucun espace réservé aux animaux alors que ceux-ci tout naturellement quand ils trouvent un arbre ou un buisson vont y faire leurs besoins. Chaque arbre d’une ville devrait être entouré d’un petit espace naturel pour chiens et chats. Et s’il n’y a pas d’arbres, concevoir une multitude de petits espaces avec du sable, nettoyés régulièrement. Car si les crottes de chiens nous dégoûtent le comportement des maires aussi peut nous dégoûter, quand ils n’assurent pas la propreté d’une ville et en rejettent la responsabilité sur les citoyens.

    • Chez nous il y a des sacs à crottes et des canisites. Résultats on a des crottes partout autour mais aucunes dans les zones fait pour. Quand au boites à sac elles sont vidées et utilisées comme des poubelles. La méthode n’est peut-être la bonne mais le retour à l’envoyeur est une chose à laquelle j’avais déjà pensé.

  18. C’est un article très intéressant.

    Je l’ai diffusé sur le blog de VIAUT Presse, en mentionnant la source

    Merci !!!

    Gisèle Viaut, journaliste

  19. Je trouve ce débat consternant. Bien sûr qu’il faut que les Compagnons humains de ces canidés soient respectueux de l’endroit où ils les promènent. Mais quand abordera-t-on le procès de ces élus qui (pour toucher leur commission) goudronnent, bâtissent, etc ne laissant AUCUNE place aux animaux, pour faire ce qu’ils ont pour obligation de faire (tout comme nous …) mais aussi d’avoir la possibilité d’avoir de l’herbe, pour se purger (se soigner), s’ébattre jouer entre eux … L’humain c’est arroger la planète pour lui seul ! de quel droit ? et on en voit malheureusement les résultats écologiques désastreux aujourd’hui, pour tout être vivant y compris nous même, c’est un comble. mais apparemment cela ne suffit pas à certains pour réfléchir. Quand aux crottes de chiens, puisque c’est le sujet : Elles sont naturelles, obligatoires, et bénéfique à l’écosystème (si nous ne le modifions pas !). Les déchets organiques et autres excréments animaux forment en décomposition l’humus régénérateur de la terre et indispensable aux plantes (qui peuvent nous nourrir). Alors quand les élus consacreront-ils autant de place au sol pour les être vivants (plantes, animaux et certains d’entre nous) qu’ils en consacrent aux voitures par exemple (qui n’ont rien de NATUREL, ni de bénéfique). Ils n’y a pourtant rien de spécial à faire : juste un peu d’herbe, quelques arbres ou buissons qui poussent tout seuls, sans entretien, sans désherbant, sans pesticide. Les crottes non seulement ne se trouveront plus sur le même espace que l’homme pressé qui ne regarde pas où il marche. Mais elles disparaîtront très rapidement d’elles même d’après le cycle de la nature (pluie, insectes, soleil, …)
    Quand arrêtera-t-on de recouvrir le sol de matières imperméables ?
    (pensez aux inondations aussi …)
    De détruire tout environnement ?
    Sans doute lorsque nous ne pourrons plus le faire … Nous aurons disparus entraînant avec nous la majorité des êtres vivants.

  20. Super idée, j’ai fait clôturer un espace vert situé sous les fenêtres du CMS où je travaille. Des maîtres indélicats laissaient leurs chiens déféquer sans même prendre la peine de ramasser les déjections de leurs toutous. Des mouches à m….e envahissaient les cabinets médicaux et nos bureaux, on les chassaient du mieux que l’on pouvait, mais trop c’est trop ! Depuis c’est légèrement mieux, mais l’idée du retour à l’envoyeur est géniale, je pense que cela séduira notre maire aussi.

  21. Dans ma ville à SETE 34 s’ils font cela c’est des camions qu’il faut pour livrer ,car entre les maitres qui sont négligents et les touristes qui s’en foutes car ils sont pas chez eux ,il vaux mieux regarder ou on mets ses pieds !!!!

  22. Quand je marche sur une crotte de chien, je dit M…. et puis j’en rigole, j’avais qu’à regarder où je mets les pieds…

    A quoi servent les impôts, sinon, entre autre, à payer des gens pour ramasser.
    Dans certaines villes on récupères les déjections de chiens pour en faire du composte.

    Finalement, les crottes de chien peuvent participer à contrer la crise economique et la crise ecologique.

  23. Pour ma part, j’ai déjà ramassé devant la porte de mon immeuble et fait tomber dans la boite aux lettres du voisin coupable… je trouve que c’est une excellente idée, retour à l’envoyeur !!

    • Super idée !et est ce que ça a été efficace ?

  24. J’apprécie beaucoup l’idée. Celà devrait faire partie des suggestions dans les Conseils de quartier dans toutes les villes et villages de France. Celà rendrait toutes ces rues et pelouses tellement plus agréables !

  25. Je ne suis pas du tout d’a ccord avec la méthode de la douceur et de l’humour. Il faut mettre en prison les propriétaires coupables, les obliger à magner les crottes de leurs immondes bêtes, les mettre à l’amende, exécuter leurs immondes bêstiasses sous leurs yeux. Et ce ne sera que justice. une justice bien trop clémente. Non mais!!!!!!!!!!

    • Petit…mais avec une « grande » pensée fascisante. Si c’était pour de rire, sachez que votre style est plutôt lugubre.

  26. Bravo pour le courage du maire, il faut mettre cette idée en service à Nice, avec des adaptations poue les plages

    Jp nice

  27. pfffffffffffff L’espagne me fait bien rire, je sauve les chiens d’espagne depuis 5 ans car en Espagne les chiens sont pendus, jetés dans des puits, attachàs à l’arrière des voitures, finissent dans des « perreras » qui sont des fourrières de la mort où les chiens n’ont ni à boire ni à manger et sont gazés!

    alors au lieu de faire de la répression quant à quelques crottes qui de toute facon sont dégradables, contrairement aux plastiques!!!!, ils feraient mieux de renforcer les lois de protection animale de leur pays inexistante!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Le sujet n’est pas la protection animale mais l’éducation des maitres. Et cette mesure me parait aller dans le bon sens, car peut-etre que certains se rendront de toute la nuisance qu’ils causent.

    • J’aimerais voir votre tête quand vous marchez dessus.

    • Je suis tout à fait d accord . L Espagne fait référence en matière de torture animale . Si ils instaurait une amende à chaque brutalités faites à leurs bêtes , ils pourraient embaucher des chomeurs pour nettoyer leurs « réservoirs  » à touristes !

    • Moi aussi je suis d’accord. La brutalité envers tout être vivant est intolérable. Toutefois l’incivisme ne l’est pas non plus. J’ai des enfants et devoir essuyer leurs chaussures régulièrement est assez pénible.

    • Bravo à « Respect ». Sympathisante de l’action contre les tortures et horreurs infligées aux Galgos-Podencos, ces chiens espagnols doux et beaux comme des biches, merci pour votre action. Quant au sujet ici traité, j’ai moi-même une gentille cavalier king Charles dont je ramasse les petits « poops » 3 fois par jour, parfois même ceux des autres quand mon sac papier le permet… La « solution finale » du village m’a intéressée et même amusée, mais… quitte à réunir 20 volontaires, je garde l’idée pour ramasser à la pelle comme les feuilles mortes, en vue de compost ainsi que le suggère Coco et pour aller dans le sens du commentaire de Kaphil. Bref j’ai aimé l’article et vos remarques, preuve que c’est un vrai sujet. Cordialement à tous

    • Entre barbarie sur les animaux et usage de pesticides à outrance, l’Espagne devrait faire profil bas. Les crottes de chien sont moins nuisibles que ce qu’elle importe et met dans nos assiettes. L’huile frolattée avait bon dos … car l’huile n’y était pour rien!!

Moi aussi je donne mon avis