Covid-19 : un virus qui s’avère aussi très polluant

La pandémie de coronavirus a développé de bons réflexes comme le respect des gestes barrières. Cependant, elle a aussi provoqué une nouvelle vague de pollution… assez attendue, finalement.

Rédigé par Audrey Lallement, le 15 May 2020, à 10 h 16 min

Le plastique n’a pas dit son dernier mot. Avec le coronavirus, il est revenu en force et vient polluer l’environnement, ajoutant à la menace environnementale, une augmentation des risques sanitaires (avec de potentielles et inutiles expositions au virus supplémentaires). Un phénomène qui n’est pourtant pas une fatalité si chacun adopte les bons réflexes.

Une nouvelle vague de pollution liée aux protections contre le virus

Depuis le 1er janvier 2020, les cotons-tiges, gobelets, assiettes, couverts, touillettes et autre vaisselle en plastique jetable à usage unique sont interdits à la vente. Le glas du plastique a sonné pensait-on au début de l’année. Mais ça c’était avant. Avec la pandémie de coronavirus, le plastique a fait son grand retour.

Vos prochains voisins de serviette ? © P_galasso2289

Lire aussi : Quelle est la durée de vie des déchets dans la nature ?

Fruits et légumes emballés dans des barquettes pour éviter la contamination, gants, masques, flacons de gel hydroalcoolique… Une nouvelle vague de pollution est en train de déferler. D’ailleurs, l’association OceanAsia a récemment ramassé une importante quantité de masques qui jonchaient sur une plage près de Hong-Kong, et dès mi-mars les associations s’inquiétaient déjà de voir des vagues de déchets liés aux protections contre le virus.

Lingettes dans les WC : le nombre d’incidents a augmenté de 75 %

À cette pollution plastique, s’ajoutent les lingettes désinfectantes dont les ventes ont explosé ces derniers mois. Bien trop souvent jetées dans la cuvette des toilettes, elles sont néfastes pour les réseaux d’assainissement car elles bouchent les canalisations. Par ailleurs, les lingettes altèrent la qualité de l’eau rejetée dans la nature. On vous rappelle donc de bien les jeter dans un poubelle, et la cuvette des toilettes n’en est pas une !

Où jeter les masques et les gants ?

La crise sanitaire a permis d’adopter de bonnes habitudes telles que le lavage des mains. Mais elle ne doit pas pour autant faire oublier les bons réflexes, à savoir jeter les lingettes et les objets en plastique à la poubelle.

Concernant les gants et les masques, mais aussi les mouchoirs, qui peuvent être contaminés, il est conseillé de les déposer dans un sac dédié qui sera refermé et conservé 24h puis jeté à la poubelle de tout venant (et non dans les recyclables).

Illustration bannière : Le masque de protection, le nouveau mégot de cigarette dans les caniveaux ? – © Jin Odin
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis