Les lingettes désinfectantes, un fléau pour les canalisations

L’épidémie de Covid-19 a entraîné un véritable boom de consommation de lingettes désinfectantes. Et avec lui, un fléau : dans les stations d’épuration d’eau, les accidents liés à leur dépôt dans les toilettes ne se comptent plus.

Rédigé par Anton Kunin, le 30 Mar 2020, à 11 h 25 min

Le Centre d’information sur l’eau appelle les Français à ne pas jeter les lingettes désinfectantes dans les toilettes. Leur place est à la poubelle.

Lingettes dans les WC : le nombre d’incidents a augmenté de 75 %

Déjà en manque d’effectifs, ces dernières semaines les stations d’épuration d’eau font face à une multiplication d’incidents provoqués par le jet dans les canalisations de lingettes nettoyantes désinfectantes. Ce qui montre que nombreuses sont encore les personnes qui ont le réflexe de les jeter dans les toilettes. Or la consommation de ces lingettes ayant augmenté ces dernières semaines, le nombre de ces produits jetables finissant dans les toilettes s’est envolé proportionnellement.

lingettes désinfectantes

Le geste coupable © nito

D’après le Centre d’information sur l’eau, une association créée en 1995 par trois grandes entreprises du service de l’eau (Veolia Eau, Lyonnaise des eaux et la SAUR), le nombre d’interventions dues aux lingettes jetées dans les WC a augmenté de 75 %.
« C’est du temps et de l’énergie gaspillés pour celles et ceux assurant la continuité de la dépollution des eaux usées indispensable à notre sécurité », fait savoir l’association sur son compte Twitter.

Au final, malgré ce que veulent nous faire croire les différentes publicités, les lingettes jetables censées pouvoir être jetées dans les toilettes ne sont si biodégradables que ça et finissent par créer des bouchons dans les égouts.

Les déchets jetés dans les WC sont multiples

Outre les lingettes désinfectantes, le Centre d’information sur l’eau rappelle que les techniciens des stations d’épuration retrouvent régulièrement des fils dentaires, des litières pour chat, des tampons périodiques, des cotons-tiges, des médicaments, des lentilles de contact et même des couches-culottes.
Tous ces déchets, dont la place est à la poubelle (et à la pharmacie pour les médicaments périmés ou inutilisés), empêchent les équipes de se concentrer sur les services essentiels.

Ne jetez rien d’autre que du papier toilette © jehsomwang

Alors, l’association lance un appel : « laissons les professionnels de l’eau se concentrer sur leur mission fondamentale et faisons en sorte de réduire les risques d’encombrement des canalisations. Nos toilettes ne sont pas des poubelles ! ».

Illustration bannière : Femme utilisant une lingette désinfectante pour nettoyer une poignée de porte – © Maridav
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. bonjour, On confond WC et poubelle.

    Mais pour les écolos, il faut savoir que les lingettes peuvent se laver.
    Si on les lave avec du liquide vaisselle, avec vinaigre blanc et bicarbonate de soude, en les laissant tremper 5 mn avec l’eau très chaude, et qu’ensuite, on les rince et on les savonne au savon de Marseille, on peut les mettre à sécher et les réutiliser plusieurs fois, avec par exemple du vinaigre blanc pur. On pourrait même les tremper dans de l’eau légèrement javellisée. La javelle, c’est polluant, mais un peu, par les temps qui courent… Il existe aussi des produits désinfectants en pulvérisateur qu’on pourrait utiliser avec ces lingettes recyclées.

    Avec Corona, on en oublie d’être écolo. On ne sait pas trop ce que vont devenir les millions de masques.

  2. ce que les gens peuvent être débile!Ont voient de suite le niveau de certains français!

Moi aussi je donne mon avis