Prenez-vous en selfie avec une peluche pour le Costa Rica !

La campagne « Stop Animal Selfies » initiée par le Costa Rica vise à inciter les touristes à garder leur distance avec la faune sauvage.

Rédigé par Paul Malo, le 30 Oct 2019, à 10 h 25 min

Afin de protéger les animaux sauvages, le Costa Rica demande aux visiteurs locaux et internationaux de prendre des photos des animaux sauvages de manière responsable.

Prendre des photos de manière responsable

Même une photo, un simple selfie, peut nuire à un animal sauvage. C’est ce que souligne le Costa Rica avec une campagne baptisée Stop Animal Selfies. En effet, en 2017, une étude réalisée par la World Animal Protection (WAP), classait le pays au septième rang mondial des pays où les photographies et les selfies avec la faune sauvage étaient inadéquats. C’est pourquoi cette campagne demande aux visiteurs, quels qu’ils soient, de garder leur distance, de veiller à prendre des photos de manière responsable avec les animaux sauvages, de respecter leurs habitats et leurs comportements.

selfie animal costa rica

« Ce paresseux aime les photos, les vrais non ! »

Le Costa Rica est le premier pays à lancer une telle campagne. « Le contact direct avec des animaux sauvages peut constituer un risque pour les personnes et générer du stress et des souffrances chez les animaux, a expliqué la vice-ministre de l’environnement, Pamela Castillo. Les animaux peuvent également être porteurs de maladies ou s’en voir transmettre par ces mêmes personnes. Il est donc nécessaire de maintenir une distance de sécurité pour les observer dans leur milieu naturel ou dans des réserves en respectant leur comportement. Ce contact avec les animaux sauvages met en danger les visiteurs nationaux et internationaux. Nous devons donc garder une distance de sécurité ».

selfie animal costa rica

Les selfies avec les animaux sont devenus très courants depuis quelques années

Prendre un selfie avec une peluche

« Cette campagne vise à sensibiliser le public au traitement approprié qu’une destination touristique durable doit garantir aux animaux sauvages et à ceux qui les approchent en tant que visiteurs, a détaillé Maria Amalia Revelo, ministre du Tourisme du Costa Rica. Elle contribue à veiller sur la faune du pays qui est l’une de nos principales attractions. » En effet, une enquête réalisée entre 2016 et 2018 par l’Institut Costaricien du Tourisme, a montré que l’observation de la faune et de la flore était l’une des principales motivations de près de 40 % des touristes étrangers pour venir au Costa Rica.

Comment participer à la campagne ? Il suffit de prendre un selfie avec une peluche qui représente un animal sauvage. De la publier sur les réseaux sociaux avec la mention « Je ne maltraite par les animaux sauvages pour un selfie », en ajoutant le hashtag #stopanimalselfies. Des personnalités participent d’ailleurs à la campagne via Twitter :

Un site Internet, www.stopanimalselfies.com, a également été créé pour cette campagne. « Les touristes qui visitent ces lieux ne sont pas conscients de la cruauté que ces animaux subissent simplement à cause d’une photo, estime Roberto Vieto, responsable de la protection de la faune pour la World Animal Protection. Nous aimerions voir plus de pays prendre ce type d’actions et monter le même degré de responsabilité en matière de protection des animaux en menant des campagnes en leur faveur. »

Illustration bannière : La course au selfie avec les animaux au Costa Rica – © nomads.team
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis