300 jours 100 % en électricité renouvelable : le Costa Rica bat son record

Le Costa Rica vient de battre son précédent record, de 2016, de 250 jours consécutifs sur l’année sans employer de carburants fossiles pour répondre à ses besoins en électricité. Facile pour ce pays profitant de conditions climatiques favorables ? Pas si facile, et même un exemple pour d’autres nations dans le monde.

Rédigé par Stephen Boucher, le 24 Nov 2017, à 10 h 30 min

Il aurait été facile pour le Costa Rica, comme beaucoup d’autres pays en voie de développement, de ne pas investir dans le développement de l’électricité propre, expliquait récemment la fondatrice du groupe Costa Rica Limpia, Monica Araya dans un TED talk. Elle peut aujourd’hui se réjouir que son pays ait battu son propre record précédent, atteignant 300 jours en 2017 d’électricité 100 % verte. Et l’année n’est pas finie.(1)

Carburants fossiles : seulement 0,38 % du « mix » électrique

Le 18 novembre, le Costa Rica annonçait avoir répondu à ses besoins en électricité uniquement par des sources d’énergies renouvelables. Selon les autorités locales, ce sont pas moins de 99,62 % des besoins du pays qui sont couverts par cinq types de production d’électricité renouvelable : en premier vient l’énergie hydro-électrique, qui fournit 78,26 % des besoins des Costa Ricains, suivie par l’énergie éolienne (10,29 %), géothermique (10,23 %), et enfin la biomasse et le solaire (0,84 %). Ce qui ne requiert que 0,38 % de carburants fossiles.

En cas de besoin, le Costa Rica bascule sur une centrale thermique, qui n’a toutefois pas due être utilisée cette année une seule fois depuis le 1er mai. Ce qui signifie que le pays d’Amérique centrale de 5 millions d’habitants n’a pas eu à utiliser un gramme d’énergie fossile en 200 jours pour sa consommation d’électricité. Le pays continue toutefois à utiliser des carburants fossiles pour ses transports et le chauffage de certains de ses bâtiments.

Costa rica

Volcan Arenal © Simon Dannhauer

Un résultat facile pour un pays riche en ressources hydro-électriques ?

D’aucuns pourraient dévaloriser les résultats du Costa Rica en faisant observer que la nature l’a particulièrement bien doté. Ce serait négliger le volontarisme politique requis pour en arriver là, et le fait que de nombreux autres pays, notamment en développement, sont potentiellement aussi bien dotés mais ont emprunté la voie facile de la dépendance aux énergies polluantes.

Monica Araya déclarait ainsi récemment à la revue Yale Environment 360 : « Ce n’est pas seulement de la chance, c’est aussi une capacité à penser sur le long terme ». Elle ajoute : « L’histoire aurait pu être différente : elle aurait pu être l’histoire de n’importe quel pays en développement qui opte pour l’option de court terme ».

Cette politique s’insère dans une réflexion globale effectivement prospective, sur le développement du pays et la préservation de ses ressources naturelles qui en font aujourd’hui l’un des pays à l’empreinte environnementale la plus réduite. Ou comment il est parfois vraiment utile de voir l’électricité plus verte chez son voisin, pour s’en inspirer chez nous.

Le saviez-vous ? Ces pays qui ont la plus forte proportion d’électricité renouvelable

Le palmarès des pays les plus vertueux en matière de production d’électricité n’est peut-être pas celui auquel vous vous seriez attendu.

Alors, pour briller (renouvelable bien sûr) lors de vos prochains dîner mondains, voici la liste des 5 pays dans le monde qui ont la plus forte proportion d’énergies renouvelables dans leur « mix électrique » (en notant que les ressources hydro-électriques y sont largement dominantes, avec parfois des impacts environnementaux négatifs d’un autre ordre que ceux des énergies fossiles) :

  • Islande (100 %)
  • Lesotho (100 %)
  • Bhoutan (99,99 %)
  • Paraguay (99,99 %)
  • Albanie (99,98 %)
  • Mozambique (99,87 %)
  • Zambie (99,71 %)
  • République démocratique du Congo (99,58 %)
  • Népal (99,49 %)
  • Éthiopie (99,43 %)(2)
Illustration bannière : Grenouille, Costa Rica © Sebastian Duda
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis