Construire une maison écologique

Maison à ossature bois, maison BBC, passive voire positive : la maison écologique offre aujourd’hui différentes formes et techniques. Au rang des choses qui ne changent pas : ses avantages sur le plan de la consommation énergétique et son empreinte minime sur l’environnement. Petit tour d’horizon des solutions les plus exemplaires.

Rédigé par Travaux.com, le 11 Nov 2016, à 15 h 55 min

Parce que les technologies et les méthodes de construction évoluent constamment, le concept de « maison écologique » est en perpétuelle mutation. Il en est de même pour les raisons qui peuvent pousser à construire « vert » : préserver l’environnement, limiter les déperditions thermiques d’un logement, vivre dans une maison saine, mais aussi et surtout, réaliser des économies d’énergie. Si les matériaux sont importants pour le gros oeuvre comme pour le second oeuvre, d’autres facteurs entrent en ligne de compte. Le savoir-faire et la maîtrise des techniques de pose par exemple, ne peuvent pas être négligés.

Maison écologique : les différentes options

Mais avant l’étape de construction, un aperçu des différentes catégories de maisons écologiques s’impose pour mener à bien son projet.

Parmi les plus connues d’entre elles, la maison BBC est une maison basse consommation comme l’indique son acronyme. Ses émissions de gaz à effet de serre sont très faibles et son objectif de consommation maximum répond à des normes strictes : il ne doit pas dépasser 65 kWh/m² SHON dans les régions les plus froides et de 40 kWh/m2 SHON dans certaines régions du Sud-Est. Auparavant marginal, le BBC est devenu le standard de base des maisons écologiques car la Réglementation Thermique en vigueur, la RT2012 l’a pris pour référence. En effet, toute construction neuve doit désormais respecter ces objectifs de consommation.

maison-ecologique-construction

Au-dessus de ce standard exigeant, on retrouve la maison passive : un habitat devant généralement être capable de produire 90 % de ses besoins en chauffage et dont le besoin en énergie total ne doit pas dépasser les 50 kWh/m²/an. Enfin, la maison positive a pour particularité de produire plus d’énergie que ses habitants n’en consomment : c’est le standard ultime en termes de bâtiments et de maisons écologiques car il vise non seulement à rendre l’habitat autonome mais également à lui permettre de produire de l’énergie. La prochaine réglementation thermique, la RT2020 devrait imposer les standards du bâtiment positif (ou BEPOS) d’ici 2020.

Maison écologique et matériaux

En dehors des standards et des classifications, difficile de parler de maison écologique sans évoquer la maison en bois. Perçue comme la maison écolo par excellence car conçue avec un matériau renouvelable issu de forêts gérées durablement, la maison bois est chaleureuse, saine et naturelle, surtout lorsque le bois provient d’un circuit court et ne demande que peu de temps de transport. Le bois peut être associé à d’autres matériaux naturels comme le chaume, la pierre de taille, la paille, la chaux, etc., ainsi qu’à diverses technologies innovantes comme la géothermie ou le photovoltaïque.

maison-ecologique-construction-boisReste que d’autres solutions tout aussi performantes existent pour le gros oeuvre telle que la brique mono-mur ou en terre cuite. La construction écologique oblige à réfléchir en amont à la nature et aux propriétés des différents matériaux à utiliser. Pour assurer une bonne qualité de l’air intérieur et préserver la santé des habitants, l’habitat écologique répond à des principes de construction stricts et n’utilise que des équipements approuvés par les organismes agréés (comme les labels « Bâtiment Biosourcé » ou l’ensemble des labels Quali-Enr par exemple).

Non transformés, sans ajout nocif, issus de la région ou des régions alentours, les matériaux respectent donc obligatoirement le concept de construction écologique, qu’il s’agisse du matériau d’ossature, de l’isolant ou du matériau de couverture. À ne pas minimiser, l’impact des produits de finition est forcément pris en compte. L’appréciation se fait également en fonction des retombées écologiques sur la planète lors de la fabrication et de la facilité de recyclage en fin de vie.

Construction écologique : quelques conseils pour construire « écolo »

Différentes études sont nécessaires à la construction d’une maison écologique. L’étude de terrain et d’implantation permet d’évaluer les ressources nécessaires aux économies d’énergie. De la topographie du terrain dépend par exemple le recours aux énergies renouvelables.

Différentes questions doivent se poser concernant les besoins en isolation, la qualité des vitrages ou encore l’orientation. C’est ce que l’on appelle l’approche « bioclimatique ». En définissant précisément l’implantation et l’organisation de la maison par-rapport à l’orientation, le propriétaire prévoit ses futures conditions de vie et tire profit des apports naturels d’énergie pour réduire les besoins en consommation de la maison.

Construction écologique : le rapport qualité/prix d’une maison écolo

Reste toutefois que les maisons écologiques représentent un investissement plus important que des constructions moins responsables. Les spécialistes estiment ainsi de 10 à 20 % le surcoût d’une maison écologique par rapport à une maison traditionnelle. Toutefois, pour se rendre parfaitement compte de l’intérêt de construire une maison écologique, il convient d’analyser l’investissement sur le long-terme. En effet, la rentabilité d’une maison écologique ne peut être appréciée qu’en calculant parallèlement les économies qu’elle permet de réaliser. Par ailleurs, la valeur ajoutée de ces maisons « vertes » est particulièrement appréciée en cas de revente.

maison-ecologique-construction-2Enfin, il convient également de prendre en compte l’existence des aides d’État, crédits d’impôt et prêts aidés (Eco-PTZ), mais aussi les subventions et primes énergétiques accordées par l’Agence nationale de l’Habitat et certaines associations, permettant d’amortir les coûts de construction et les interventions précises et exigeantes des professionnels. À noter à ce sujet, les aides d’état sont conditionnées à l’intervention d’artisan « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Le choix des artisans qui interviendront dans la construction d’une maison écologique reste donc aussi important que celui des techniques, et reste très fortement conditionné à ces dernières.

Estimez le prix d’une maison écologique avec le Guide des prix construction de maison

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Travaux.com est un service de mise en relation sur Internet entre particuliers et professionnels du bâtiment. Grâce à son réseau de 25.000 artisans...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis