Pourquoi conduire vitres ouvertes n’est pas une bonne idée ?

Rouler en voiture avec les vitres baissées est certes moins polluant mais beaucoup plus mauvais pour la santé. Explications.

Rédigé par Audrey Lallement, le 11 Aug 2020, à 10 h 02 min

Selon une étude menée par des chercheurs de Grande-Bretagne, rouler fenêtres ouvertes est particulièrement mauvais pour la santé. D’après leurs travaux, la pollution de l’air présente dans le véhicule peut augmenter jusqu’à 80 %.

Une augmentation de 80 % de la pollution de l’air dans la voiture

En cette période estivale, beaucoup de personnes qui prennent le volant préfèrent ouvrir les fenêtres de leur véhicule pour se rafraîchir plutôt que de mettre en marche la climatisation. Une habitude qui permet d’économiser de l’énergie et réduit la pollution atmosphérique puisqu’un véhicule climatisé est susceptible de rejeter jusqu’à 5 % de CO2 de plus qu’un véhicule non climatisé. C’est aussi une bonne méthode pour éviter le coup de froid. De plus, en cas de fuite ou de mauvais recyclage, les fluides frigorigènes, peuvent s’avérer extrêmement néfastes pour l’environnement.

Pour les personnes soucieuses de l’empreinte écologique, rouler les fenêtres ouvertes est donc un véritable geste en faveur de l’environnement. Mais ce qu’elles ignorent probablement, c’est que cela est particulièrement mauvais pour leur santé. Selon une nouvelle étude publiée dans la revue Science of the Total Environment, conduire les vitres baissées entraîne une augmentation de 80 % de la pollution de l’air dans le véhicule.

Eviter de rouler aux heures de pointe

conduire fenêtres ouvertes

Les résultats dépendent évidemment de l’environnement extérieur – © ShotPrime Studio

Cette conclusion a été obtenue après que des chercheurs du Global Centre for Clean Air Research de l’université du Surrey (Grande-Bretagne) ont analysé, dans 10 villes différentes à travers le monde, les niveaux d’exposition à la pollution de l’air de voitures. Ainsi, les scientifiques ont étudié les niveaux de particules (PM2,5) à l’intérieur des véhicules pendant les heures de pointe et les heures creuses. Ils ont également mesuré comment les niveaux d’exposition changeaient lorsque les conducteurs utilisaient la climatisation, des ventilateurs ou ouvraient simplement la fenêtre.

25 conseils pour réduire sa consommation d’essence

Indépendamment de la ville et du modèle de voiture, les scientifiques ont constaté que lorsque les fenêtres étaient ouvertes pendant les heures creuses, l’exposition à la pollution était inférieure de 91 % le matin et de 40 % le soir. Par conséquent, ils préconisent de limiter autant que possible les déplacements pendant les heures de pointe ou d’utiliser des voitures électriques.

Un conseil particulièrement difficile à suivre pour les personnes qui ont besoin de se déplacer pour leur travail ou qui n’ont pas les moyens de s’acheter un véhicule vert. Pour rappel, l’Organisation mondiale de la santé estime qu’environ sept millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution atmosphérique.

Illustration bannière : Conduire fenêtres ouvertes – © Just dance
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Le titre, la 1ère partie et la seconde partie se contredisent !
    Coup de chaud du traducteur?

    A priori c’est plutôt rouler fenêtre fermées qui transforme habitacle en sac d’aspirateur en gardant les particules, à mon humble avis…
    Par contre rouler fenêtre ouverte augmente la consomation de carburant. Il faut mieux utiliser la ventilation.

Moi aussi je donne mon avis