La concentration de plastique dans les cours d’eau serait sous-estimée

Des prélèvements réalisés dans les cours d’eau du Nord-Ouest de l’Angleterre font état d’une concentration très élevée de microparticules de plastique : jusqu’à 517.000 particules par mètre carré ont été recensées.

Rédigé par Anton Kunin, le 13 Mar 2018, à 10 h 45 min

Pour la première fois, des chercheurs ont étudié la présence de microparticules de plastique à travers un bassin aquatique tout entier. Les concentrations élevées qu’il y ont recensées les poussent à penser que l’estimation actuelle du nombre de ces particules dans les océans doit être revue à la hausse.

La concentration de microparticules de plastique est particulièrement élevée dans les zones urbaines

L’Angleterre pourrait bien être le pays dont les cours d’eau sont les plus pollués par les microparticules de plastique. Selon les dernières mesures, dans la Tame qui coule près de Manchester, leur concentration est deux fois plus élevée que dans le deuxième site le plus pollué au monde : les plages d’Incheon-Kyeonggibeach en Corée du Sud. La quatrième place du podium mondial revient également à un cours d’eau anglais, la rivière Tonge.

pollution plastique

La pollution plastique des cours d’eau finira dans les océans © leungchopan

Les chercheurs ont constaté que les types de matières plastiques retrouvées variaient grandement selon la zone du prélèvement : dans les zones rurales, des objets en plastique en décomposition ont surtout été recensés tandis que dans les zones urbaines, ils ont trouvé des concentrations particulièrement élevées de microsbilles de plastique, utilisés dans les produits cosmétiques jusqu’à leur interdiction en janvier 2018.

L’Angleterre, un contributeur majeur de pollution au plastique

Ces prélèvements prouvent que les microparticules de plastique sont trop petites (leur épaisseur est équivalente à celle d’un cheveu humain) et passent aisément à travers les filtres des stations d’épuration. Elles intègrent ainsi les cours d’eau, sont ingérées par la faune aquatique qui les prend pour de la nourriture et peuvent potentiellement même se retrouver dans l’eau du robinet et être ainsi ingérées par les humains.

Lire aussi : Combien de plastique dans les océans provient des rivières ?

D’après les chercheurs, 40 milliards de microparticules de plastique auraient quitté le bassin fluvial de la région de Manchester à la suite des inondations de 2015-2016 et se seraient retrouvées soit sur les terres bordant les cours d’eau, soit dans la mer. Selon leurs estimations, 0,5 % de l’ensemble des 4,85 trillions de microparticules de plastique présentes dans les océans, proviendraient des cours d’eau anglais.

À quand des études similaires en France ? En attendant, participons à la lutte contre les plastiques dans les cosmétiques avec l’Association Slow-Cosmétique

Illustration bannière : Pollution plastique dans la rivière – © Imfoto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis