Compteurs Linky : le risque pour la santé est minime

Une étude vient de démontrer que l’exposition aux champs électro-magnétiques dus à la présence du nouveau compteur électrique Linky est extrêmement faible.

Rédigé par Anton Kunin, le 16 Dec 2016, à 11 h 40 min

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de publier une étude très attendue par les opposants aux nouveaux compteurs baptisés Linky, qu’Enedis (ex-ERDF) envisage d’installer chez l’ensemble des consommateurs. Les émissions électromagnétiques de ces appareils ne seraient pas supérieures à celles d’une télévision ou d’un chargeur d’ordinateur portable.

Des communications brèves et rares

Contrairement à ce que craignent bon nombre de consommateurs, les compteurs Linky ne fonctionnent pas sur le même principe qu’un téléphone portable. Leur mode de transmission des données est plutôt comparable au bon vieux téléphone filaire, car ici aussi, la transmission se fait par fil. Le compteur rentre en communication avec le centre de collecte une fois par jour, pendant quelques secondes, entre minuit et 6 heures du matin. Des communications plus fréquentes peuvent exceptionnellement se faire lorsqu’une panne est présente dans le réseau.

Les compteurs d’eau de nouvelle génération que les distributeurs souhaitent voir installés fonctionnent sur le même principe. Seule différence : leurs communications sont plus fréquentes, à raison d’une transmission par heure. Loin de craindre le pire, il vaudrait mieux penser aux avantages qu’offre ce système intelligent. Les transmissions en direct permettent aux distributeur d’adapter la production en temps réel. Si une anomalie est détectée (une consommation inhabituellement élevée, ce qui laisse supposer une fuite d’eau), un spécialiste pourra être rapidement envoyé. De la même manière, un arrêt soudain et total de la consommation électrique dans un pâté de maisons est un signe sûr d’une coupure de courant.

compteurs linky, champ électromagnétique

Détecteur de champs électromagnétique © Peter Kim Shutterstock

Compteurs Linky : une exposition très faible

Les émissions électromagnétiques de ces compteurs ne sont pas très différentes de celles de tout autre objet du quotidien, comme un frigo ou un lecteur DVD. Le fil par lequel se passe la transmission émet lui aussi des ondes électromagnétiques, mais pas davantage qu’un fil du frigo ou du lecteur DVD. Rappelons enfin que les anciens compteurs électromécaniques créent eux aussi un champ électromagnétique.

Cependant, les militants anti-Linky ne comptent pas baisser les bras. L’association P.R.I.A.R.T.EM, qui représente les électrosensibles, a d’ores et déjà dénoncé le caractère incomplet des informations contenues dans le rapport. Elle estime également le niveau d’émissions trop élevé.

D’ici 2021, 35 millions de compteur Linky devraient être installés en France.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. c’est ridicule cette polémique sur les compteurs linky, on vit dans un monde envahi de pesticides, de particules fines issues du diesel, de plastiques, de produits chimiques dans nos assiettes, d’ondes électromagnétiques forte puissance (wifi, téléphones portables) et certains perdent leur temps et leur énergie avec un soit disant risque que présente le courant porteur de linky, totalement insignifiant par rapport à tout le reste, d’ailleurs même pas mesurable !! gardez votre énergie pour de vraies causes, y’en a suffisemment !!

  2. Et l’on peut véritablement comparer les compteurs avec les frigos et les lecteurs dvd qui eux aussi, apparemment, communiquent par CPL …

  3. les experts sont à la soldes des grands groupes comment peut on leur faire confiance

    • Si c’est comme le nuage radio actif qui s’est arrêté juste à notre frontière, cela promet. Mais il avaient quand même trouvé des professionnels de la santé et de la politique pour nous expliquer sur toutes les ondes qu’il n’y avait aucun danger – promis juré –

Moi aussi je donne mon avis