Economies d’énergies. Linky, le compteur intelligent

Quelle différence entre Linky et les compteurs électriques actuels ? Ce boîtier communicant et “intelligent” n’est pas qu’un simple compteur électrique. Il offre d’autres fonctionnalités promettant de faciliter la vie des usagers et de réaliser des économies d’électricité.

Economies d'énergies. Linky, le compteur intelligent

Linky, le petit nouveau sorti des laboratoires Recherche & Développement d’ERDF, est un compteur paramétrable permettant de mesurer sa consommation électrique et d’effectuer quelques opérations à distance.

Linky, le compteur communicant

Quelle différence entre Linky et les compteurs électriques actuels ? En France, les foyers sont généralement équipés de compteurs électromécaniques qui mesurent la consommation électrique mais qui nécessitent l’intervention de techniciens à plusieurs niveaux : leur mise en route, le relevé de consommation, la modification de puissance le cas échéant ou en cas de panne.

Le compteur Linky n’est pas qu’un simple compteur électrique. Il offre d’autres fonctionnalités.

Le petit boîtier vert acidulé promet aux usagers de leur faciliter la vie et de maîtriser totalement leur consommation en temps réel.

C’est l’objectif qui a été imposé par la directive européenne du 5 avril 2006 sur l’efficacité énergétique. La directive exhorte les états membres à “prendre des mesures nationales en matière d’économie d’énergie et d’achats énergétiquement efficaces ainsi que des mesures de promotion de l’efficacité énergétique et des services énergétiques”.

A cette fin, 300.000 boîtiers ont été installés en zones test en 2010 dans la région Touraine et à Lyon. Les pouvoirs publics ayant estimé que l’opération avait été un succès, ils ont généralisé l’installation des boîtiers Linky à toute la France le 28 septembre 2011. Dès 2013, l’installation devrait être généralisée à l’ensemble des foyers français : à l’horizon 2020, ce sont près de 35 millions de foyers qui seront “linkés”.

A quoi sert un compteur communicant ?

Les fonctions des compteurs communicants sont les suivantes :

La fonction de gestion de réseau,

On l’appelle aussi ou « fonction palliative ». Cela fait du compteur communicant  l’outil central du suivi en temps réel des consommations des ménages, au profit des distributeurs et gestionnaires de réseau. L’enregistrement continu et la transmission des consommations à partir des compteurs permettent d’ajuster la production et la distribution d’énergie en fonction des pics et des creux de consommation.

La fonction d’orientation économique,

Ou « fonction contraignante » ; elle exploite les données accumulées par le compteur pour orienter les ménages vers les bons choix de tarifications. Au rapport signal -prix, il faut ajouter la possibilité technique de gérer à distance les pointes par des coupures momentanées de certains appareils reliés à une box communicante (effacement diffus). Cette dernière fonctionnalité a notamment été explorée auprès de ménages volontaires dans le cadre du projet Millener mené par EDF

La fonction incitative

Cela revient à faire de l’usager un acteur conscient de sa dépense d’énergie via l’écran déporté. Pour les habitants, le compteur communicant peut devenir l’instrument d’un contrôle continu sur les consommations. À travers la transmission d’informations détaillées, il peut infléchir son mode de vie.

 

francais-conso-energie-nov14

Surveiller sa consommation en temps réel

  • Un indicateur lumineux délivre en temps réel l’état de la consommation d’électricité du foyer. Plus la consommation augmente, plus le voyant clignote rapidement.
  • Dans le boîtier, le bouton “contact sec” permet de mettre en marche ou d’arrêter certains appareils électriques, sans avoir à couper tout le système comme le ballon d’eau chaude par exemple.
  • Enfin, Linky donne la possibilité de brancher un système de pilotage des appareils électriques pour en contrôler leur utilisation :
    > via la borne de télé-information filaire qui indique aussi les options tarifaires à tout moment.
    > via la borne de télé-information USB qui permet un branchement simple du système

Comme Linky mesure en temps réel la consommation d’électricité, celle-ci ne sera plus estimée comme c’est le cas actuellement, avec les désagréments que cela suppose comme la régulation en fin d’année, qui peut engendrer des (mauvaises) surprises.

Ainsi tous les 2 mois, ERDF transmettra les index réels de consommation au fournisseur d’électricité, EDF ou tout autre fournisseur, pour établir la facture sur une base de consommation réelle.

Des interventions plus rapides grâce au boitier intelligent

Finie la journée de RTT posée pour honorer le rendez-vous avec EDF fixé au mardi suivant entre 9h et 18h ? C’est en tout cas ce à quoi s’engage Linky, qui promet des interventions plus rapides et surtout, la plupart ne nécessiterait plus la présence de l’usager.
Les interventions du type relevé de compteurs ou mise en service seront effectuées à distance, en un délai record (moins de 24h)

  • Ce vaste chantier a forcément un coût : il a été évalué à 4,3 milliards d’euros. Selon le gouvernement qui se veut rassurant pour les usagers, le coût ne sera pas répercuté sur la facture d’électricité car il sera entièrement pris en charge par ERDF. Le groupe estime quant à lui que la somme sera amortie par les économies réalisées grâce au boîtier, et notamment l’arrêt des déplacements des agents chez les utilisateurs.ERDF évalue le prix du compteur à 120 euros, pose incluse. Ce point est contesté par les sceptiques et notamment par la FNCCR – Fédération nationale des collectivités concédantes et régies – qui l’évalue plutôt à 240 euros.

Quel que soit le coût réel pour ERDF, il ne sera pas facturé à l’utilisateur final.

*

La suite p.2> Linky, objet de controverses