Compléments de chlorelle : efficaces sur les personnes malades et en bonne santé

Une méta-analyse confirme que la prise de compléments de chlorelle est « plus efficace chez les sujets en mauvaise santé », et confirme des bénéfices réels pour les sujets sains également. 

Rédigé par Stephen Boucher, le 18 Nov 2017, à 11 h 58 min

Consommer des compléments de chlorelle peut réduire les risques cardiovasculaires, améliorer le niveau global de cholestérol, la pression artérielle systolique et d’autres facteurs de risque de maladie cardiovasculaire, révèle une nouvelle méta-analyse, qui souligne que les bénéfices sont accrus pour les personnes en mauvaise santé.

Cette méta-analyse – c’est-à-dire une revue des analyses existantes – a été conduite par des chercheurs de l’université de Shahrekord en Iran. Elle a examiné toutes les études parues sur la chlorelle jusque janvier 2017. Ils ont constaté que les études existantes adoptaient des protocoles très différents. Leur objectif était donc de déterminer plus précisément les effets sur la santé de la chlorelle.(1)

La consommation de compléments de chlorelle « réduit de manière significative le cholestérol total »

Tenant uniquement compte des études comparant les personnes prenant de la chlorelle à des personnes n’en prenant pas, ainsi que des groupes de personnes en prenant, soit en bon état de santé, soit malades, ils ont pu tirer des conclusions de 19 études portant sur 797 personnes.

compléments de chlorelle boutique consoglobe

Les données collectées par toutes les études montraient un lien entre la prise de compléments de chlorelle et la réduction du taux de cholestérol. Les chercheurs estiment que cet effet est dû aux composés bio actifs présents dans cette micro-algue unicellulaire, qui optimisent le métabolisme des lipides.

Les chercheurs expliquent que « les fibres solubles dans l’eau, que la chlorelle contient à un niveau élevé (13g/100g), se lient au gras digéré et réduisent l’absorption des stérols (comme le cholestérol) de l’intestin ».

Par ailleurs, ils concluent de leur analyse que la prise de chlorelle était  « plus efficace chez les sujets en mauvaise santé par rapport à ceux en bonne santé », car elle permettait d’améliorer de manière plus significative des indicateurs tels que la pression artérielle et le cholestérol total.

Bémol : les chercheurs estiment que les effets sur l’indice de masse corporelle (IMC) n’étaient pas concluants. Ils appellent à mener plus de recherches sur ce point.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis