Combattre l’obésité infantile grâce à la découverte de la vie à la ferme

Comme dans de nombreux pays, l’obésité infantile gagne aussi du terrain chez nous. Certains parents sont parfois dépassés par ce problème de surpoids qui touche leurs enfants. Sophie, la maman de Léo en a fait l’expérience. Son fils n’aimait pas les légumes et mangeait beaucoup trop d’aliments sucrés. Apprendre à son enfant à apprécier la saveur et l’onctuosité des bons légumes passe aussi par l’éducation et des activités de plein air.

Rédigé par Stephen Boucher, le 16 Sep 2017, à 17 h 00 min

Un mercredi après-midi, la jeune maman emmène son fils pour un atelier découverte de la vie à la ferme. Ici, tout est naturel et bio. Les animaux ont assez d’espace pour gambader et ne mangent que des aliments naturels. Et les légumes et autres plantes aromatiques poussent grâce au compostage des restes des déchets alimentaires ou autres produits naturels. Des instruments efficaces de lutte contre l’obésité infantile  ?

Lutter contre l’obésité infantile : dès le plus jeune âge

Leo est émerveillé par les animaux. Ici il y a de tout : poules, chevaux, vaches, mais aussi des chèvres. Le jeune garçon a aussi découvert la fabrication du fromage.  Il en mange quelquefois sur ses tartines, mais jamais il ne s’imaginait qu’il fallait autant de temps au fermier pour qu’il puisse déguster sa tartine à l’heure du goûter.

Léo, un génie en herbe à la découverte de la nature dans une ferme bio

Manger sain s’apprend dès le plus jeune âge. Les enfants doivent savoir d’où viennent les nourritures qu’ils retrouvent tous les jours dans leurs assiettes. Que le lait qu’ils boivent au petit-déjeuner ne vient pas du carton de la marque du magasin par exemple. Il est essentiel de faire le lien entre la ressource naturelle et l’assiette. Les enfants doivent comprendre le rôle du travail commun entre la terre et l’homme.

obésité infantile

Découvrir la réalité de la vie à la ferme pour lutter contre l’obésité infantile © kibler

Léo est tellement ravi de son expérience qu’il demande souvent à sa maman de retourner à la ferme bio pour aller chercher des bons légumes et fromages. Il ne manque jamais de prêter  assistance au fermier pour soigner les chevreaux. Il aime partager son expérience avec ses copains de classe et leur apprend parfois les bons gestes pour protéger la nature.  Léo sait déjà le métier qu’il fera plus tard, et comme son nouvel ami, il aura aussi un tracteur rouge, deux chiens et plein de chèvres.

Lire aussi : Les arts de faire culinaires au collège

L’entourage doit favoriser les activités extérieures, visiter une ferme bio, déguster des aliments bruts sans additifs ni sauces, découvrir la nature dans toute sa splendeur : champs, jardins, arbres, animaux… Les enfants doivent apprendre dès leur plus jeune âge à consommer local et bio. Ceux qui ont appris la valeur de la nature seront les hommes les plus armés pour mieux la préserver demain.

Illustration bannière – Léo mangeant des framboises à la ferme © EvgeniiAnd
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis