‘Si vous ne connaissez rien au climat, venez !’ – Les Députés s’engagent pour la transition écologique et solidaire

Des Députés de tous bords ont décidé d’unir leurs forces, au-delà des clivages politiques, pour que la transition écologique et solidaire soit au coeur des politiques publiques.

Rédigé par Charlie Trisse, le 19 Oct 2018, à 8 h 10 min

« L’urgence climatique mérite que nous innovions aussi au Parlement pour impulser et accélérer ce changement. Les chantiers ne manquent pas et les solutions existent : elles demandent du courage politique ! » tel est l’esprit du collectif « Oui, Accélérons pour la transition écologique et solidaire » lancé par les Députés mardi 16 octobre.

Collectif transpartisan : le développement durable au-delà des clivages

Est-ce que le départ de Nicolas Hulot du Gouvernement qui a réveillé les consciences des Députés ? Ou est-ce l’impact des prévisions catastrophiques du GIEC qui a permis cette réunion de Députés aux sensibilités différentes ?

collectif transpartisan

© Charlie Trisse

Plusieurs explications sont possibles et ont réussi à rassembler près de 130 Députés pour défendre l’environnement. « Aucun groupe ne doit écraser les autres. Notre seul ennemi est notre manque d’ambition. » a précisé Cédric Villani devant ses collègues.

Petit bémol : tous les groupes politiques sont représentés à l’exception de la France Insoumise qui dénonce un « bal des hypocrites ».

Des défis de taille au coeur du projet

« Nous devons être exigeants et sélectionner d’abord quelques sujets prioritaires. On commence par des premières victoires et ensuite on accélèrera. » explique Matthieu Orphelin, le fondateur du collectif. Aussitôt dit, aussitôt fait !

Parmi les priorités définies par la feuille de route, on retrouve les nouvelles énergies à travers la réalisation effective du plan Hydrogène annoncé par le Gouvernement l’été dernier ou encore la mobilité durable avec de nouveaux mécanismes incitatifs pour favoriser les alternatives à la voiture. La lutte contre le gaspillage alimentaire et la concrétisation rapide des engagements pris dans le Plan Climat (doublement du fond chaleur et économie circulaire) sont également mentionnés.

Enfin, Matthieu Orphelin, rappelle la nécessité de lutter contre l’artificialisation des sols, dont on a pu voir les ravages lors des récentes inondations dans l’Aude.

Et concrètement ?

Suite à l’échec de l’adoption de nombreux amendements en faveur du développement durable tel que le glyphosate qui a fait grand bruit, le collectif s’attache à unir les analyses et les propositions des Députés sur les prochains projets de loi, mais surtout à « déposer des amendements à l’identique », quitte à dépasser les volontés de leur propre groupe politique.

collectif transpartisan

© Charlie Trisse

Les députés ont également de se réunir environ deux fois par mois pour travailler sur les sujets qui font débat et de faire pression sur les thématiques à mettre à l’ordre du jour.

Le prochain grand rendez-vous donné par les Députés est le colloque « Quelles propositions pour le financement de la transition écologique en Europe ? » le 26 novembre prochain à l’Assemblée nationale.

Les Députés vont-ils réussir à mettre leurs différences de côté pour notre planète ? Vont-ils avoir l’audace de dépasser les exigences de leur groupe politique respectif ? Ou est-ce simplement une annonce « greenwashing » ? Affaire à suivre…

Illustration bannière : Le collectif transpartisan ‘Oui, Accélérons pour la transition écologique et solidaire’ et les 130 députés engagés – © Charlie Trisse
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Titulaire d'un master 2 en "Journalisme et communication à l'international" de Sciences Po Aix et disposant d'un bachelor en "Relations Internationales" de...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis