Avoir un chien, bon pour le développement socio-émotionnel des jeunes enfants

Une nouvelle étude le met en lumière : le fait de posséder un chien dans une famille favorise le développement social et émotionnel des jeunes enfants.

Rédigé par Paul Malo, le 9 Jul 2020, à 10 h 10 min

Une étude tout juste publiée dans la revue Pediatric research le prouve : avoir un chien chez soi améliore le développement émotionnel et social des jeunes enfants.

Avec un chien rend les jeunes enfants plus épanouis et sociables

C’est le meilleur ami de l’homme, c’est aussi celui d’une vie de famille harmonieuse et d’enfants épanouis. Une équipe de chercheurs de l’université d’Australie de l’Ouest et le Telethon Kids Institute ont interrogé par questionnaire 1.646 foyers comprenant un enfant âgé de deux à cinq ans, entre 2015 et 2018. Ces chercheurs ont constaté qu’au sein de ces foyers, la présence d’un chien avait une influence positive sur le développement social et émotionnel des jeunes enfants(1).

Les familles avec un chien passent beaucoup de temps avec leur animal : leur chien devient un membre de la famille à part entière © Steffen L.

Selon cette étude publiée dans le journal Pediatric Research, 42 % des familles sondées (686) possédaient un chien. Les enfants d’une famille en ayant un présentaient 30 % de risques de comportements antisociaux en moins, 40 % de risques en moins d’avoir des soucis d’interaction avec les autres enfants.
À l’inverse, 34 % avaient tendance à être plus sociables. Pour arriver à ce résultat, les chercheurs ont pris en compte l’âge des enfants, leur sexe, leurs habitudes de sommeil, le temps passé devant les écrans ainsi que le niveau d’éducation des parents.

Lire aussi : Moins d’allergies chez les enfants vivant avec un chien

Favoriser le développement social et émotionnel de l’enfant

« Alors que nous nous attendions à ce que le fait de posséder un chien ait une influence positive sur le bien-être des enfants, nous avons été surpris que la présence d’un chien dans une famille soit associée à autant d’émotions et de comportements positifs », explique le professeur associé Hayley Christian.
Ainsi, les enfants qui vont promener leur chien en famille au moins une fois par semaine présentaient un meilleur développement émotionnel et social que ceux le faisant moins d’une fois par semaine. Les enfants jouant avec le chien de la famille trois fois ou plus par semaine se sont aussi révélés beaucoup plus attentionnés que les autres.

Les familles avec un chien auraient des enfants plus sociables et avec moins de problèmes comportementaux que les autres © TheOtherKev

« Cet attachement plus fort entre les enfants et leurs animaux de compagnie peut se refléter dans le temps passé à jouer et à marcher ensemble, et cela peut favoriser leur développement social et émotionnel », juge le professeur Hayley Christian.
Vu le type d’études, menée par questionnaire, les auteurs n’ont pas été en mesure de définir le mécanisme exact selon lequel le fait de posséder un chien favorise le développement social et émotionnel des jeunes enfants. D’autres recherches devront permettre d’évaluer l’influence précise de la possession de différents types d’animaux de compagnie, et en quoi l’attachement des enfants à ces animaux de compagnie peut influer sur leur développement.

Illustration bannière : Jeune fille et son chien – © Markus Trier
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis