A Cherbourg, on se chauffe à l’eau de mer

Rédigé par Alan, le 12 Nov 2012, à 17 h 38 min

La ville de Cherbourg a annoncé l’utilisation prochaine de chaudières à l’eau de mer afin de chauffer plus d’un millier d’appartements en centre-ville.

La puissance d’une hydrolienne

cherbourgEDF Optimal Solutions a mis en place une solution originale pour chauffer 1308 appartements du centre-ville de Cherbourg.  Les appartements concernés sont essentiellement des HLM de la place Divette. Le projet, a été travaillé avec Dalkia, qui gère l’eau chaude de cet ensemble immobilier. Deux pompes à  chaleur vont produire 2 MW/h  pour les appartements, fournissant eau chaude et chauffage. L’eau sera pompée dans le bassin du Commerce, proche de là. La mise en service du système de chauffage est prévue pour le début de l’été 2013.

De l’eau de mer à la chaleur

robinetL’idée n’est pas nouvelle et repose sur un système assez simple : la température de l’eau de mer est stable une bonne partie de l’année, avoisinant les 12°. Les calories de l’eau de mer sont transférées dans un  circuit d’eau douce, qui vient alimenter les pompes à chaleur. L’eau qui en sort avoisine elle les 63°. En période de grand froid, un système plus classique, au gaz, complètera cet apport en chaleur.

Un projet de chauffage rentable

eau de mer cherbourgCe projet de chauffage a coûté 1,35 million d’euros hors taxes mais serait largement rentable sans aucune subvention nécessaire. Outre l’isolation des appartement qui avait permis une première réduction des coûts de chauffage, l’eau chaude d’un F4 reviendrait maintenant à 40€ par mois, contre 52€ en moyenne avec un autre type de chauffage. Le Maire de Cherbourg, Jean-Michel Houllegatte, se félicite de cette avancée, qui participe à un « combat pour la réduction des charges locatives ».

Des pistes pour le futur ?

Le projet est important et complète d’autres initiatives. En France, des pompes à chaleur ont par exemple été mises en place pour chauffer les bâtiments navals de la Seyne-sur-Mer, dans le Var. D’autres initiatives européennes avaient précédé cette expérimentation : depuis 2007 les bâtiments du littoral de Monano sont chauffés par un système similaire.

*
Cela me donne une idée

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Ça doit être mieux quand la mer est utilisée plutôt qu’une rivière/fleuve.
    A la radio l’autre jour quelqu’un disait qu’on leur avait vendu une pompe à chaleur, pour une copropriété, je pense, et que quand l’hiver était là, l’eau du cours d’eau était trop froide, voire gelait, et il fallait chauffer l’eau en amont pour que la pompe à chaleur puisse fonctionner ! Un comble d’incompétence, vendre, c’est bien mais pas n’importe comment. Vivement le réchauffement climatique, dans ce cas là.

Moi aussi je donne mon avis