Les Français et le chauffage : que se passera-t-il demain ?

Rédigé par Annabelle, le 13 jan 2012, à 16 h 30 min
Les Français et le chauffage : que se passera-t-il demain ?

Le chauffage représentant une part colossale du budget moyen des Français, il est normal que les solutions envisagées pour le futur soit au coeur de leurs préoccupations. En octobre dernier, l’association Via sèva en partenariat avec l’Ademe a donc procédé à une étude afin de déterminer comment les Français, et en particulier les citadins, perçoivent le chauffage et l’idée qu’ils se font des solutions futures. Résultats.

Chauffage : les grandes tendances d’aujourd’hui

Si la quasi totalité des personnes interrogées connaît son mode de chauffage (98 %), 1/3 d’entre elles n’ont aucune idée du montant de la facture qu’elles paient chaque année.
Plus étonnant encore, 1 personne sur 2 n’a pas conscience de l’augmentation des prix de l’énergie, qu’il s’agisse de l’électricité ou du gaz (malgré une hausse de 12 % entre août 2010 et août 2011 selon l’Insee).

Parallèlement, les Français sont tout de même 60 % à trouver que l’électricité coûte trop cher, mais ils sont 40 % à apprécier sa sécurité.
43 % d’entre eux préfèrent le chauffage au gaz, mais ils sont 40 % à le trouver trop cher également.

 

Le saviez-vous ?

Le budget consacré au chauffage a explosé depuis 10 ans. La facture moyenne des ménages français était de l’ordre de 115 euros par mois en 2000…

En 2010, les Français dépensaient 150 € par mois pour se chauffer, soit un bond de 32 % !

Le budget annuel moyen alloué au chauffage s’élève donc à 1806 € contre 1368 € il y a 10 ans.

Et parce qu’il s’agit bien ici d’une moyenne, il est important de noter également l’écart important selon les ménages. La facture peut en effet varier du simple au double, selon la taille du foyer, la surface à chauffer et l’énergie utilisée.

Chiffres 60 millions de consommateurs de l’Institut national de la consommation (INC).

*

La suite p.2> Et demain ? Cap sur le solaire

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...

Je change la donne : je contribue à l’action de consoGlobe.com !

Chargement
Sélectionnez une méthode de paiement Chargement

Paypal vous offre aussi la possibilté de payer simplement avec votre carte de crédit, sans créer de compte Paypal.

Informations personnelles

Total du don : 5.00€

En faisant un don, vous participez à l'action de consoGlobe.com. Vous permettez ainsi à l’équipe de vous fournir des articles uniques et de qualité. Et surtout un jour, peut-être, vous nous permettrez de vivre sans publicité !


Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

28 commentaires Donnez votre avis
  1. Le chauffage du futur réside aussi dans la combinaison des énergies et dans l’absence de gaspillage.

  2. Précision : maison individuelle construite en 1981, 105 m2, 1 042 € d’énergie, tous usages confondus en 2011, soit 87 € par mois.
    Le chauffage ressort à 54 kW/m2 et pas an ce qui classe l’habitation en B.
    Les entreprises du bâtiment n’ont pas attendu 2012 pour faire des habitations économes en énergie.

  3. Pourquoi une telle augmentation?
    Pour ma, et toutes choses égales par ailleurs (même habitation, même nombre de personnes, même mode de chauffage), ma facture a baissée de 10% alors que le prix de l’énergie a en effet augmenté de 25%.
    Mais je ne suis pas resté les mains dans les poches :
    – changement des fenêtres pour une meilleure isolation et une meilleure étanchéité.
    – ESC solaire
    – nettoyage de la ventilation.
    Et ce n’est pas fini, mais je n’ai pas les bilans à venir.
    Cet hiver, j’examine mon habitation à la caméra thermique pour évaluer son état et envisager les autres améliorations.

  4. le chauffage a fait un bon de 32%, moi le fioul en 2003 a couté 44cts
    en 2011 on paye le meme litre 92 cts . je ne suis pas intelligent mais ca fait beaucoup plus que 32% et ca en seulement 8 ans , on est des vrai vache a lait

  5. 150 € pour quelle surface, quelle t° de chauffage et combien de personnes ?
    Pour une personne en collectif de 51 m2 : 51 € pour une température de 19,5 ° la journée et 17° la nuit, l’appartement étant mal isolé. Electricité en plus : 26€. Diagnostique énergétique D. En 1998 : 44 € électricité comprise pour 55 m2 dans un vieux logement(à l’époque je travaillais et mettais à 17° la journée quand j’étais absente).

    • Annabelle

      Bonjour Anne,
      Merci pour votre témoignage. Il s’agit là d’une moyenne des ménages français d’après une enquête menée conjointement par 60 millions de consommateurs et l’INC. Comme ils le soulignent dans leur communiqué, sont à noter des écarts importants entre les ménages selon la taille du foyer, la source de chauffage, la surface et vous avez raison, la qualité de l’isolation.

      Bonne journée
      Annabelle

  6. il y a dans le loiret , pas en afrique, un monsieur qui chauffe de l’eau sans courant ni gaz, dans un circuit de radiateurs noirs disposés sur son toit dans des caissons genre “vélu..” derrière un verre
    c’est aussi moche que le photo voltaïque mais pas plus , ça marche tout seul sans homologation ni electricite, les plans sont realisables par un citoyen point trop maladroit qui sait lire …et comme on recupère les radiateurs à la casse …ça coute une poignée de cerises .
    donc on n’en parle pas, car ça ne fait pas vivre la bande de sangsues qui pour vous faire economiser trois sous vous en fait depenser 1000…mieux je pense qu’on cherchera des poux dans la tête de ce bienfaiteur de l’humanité pour l ‘indemniser si sa maison brule …car il n’aura pas un chauffage homologué
    pourtant ça marche même pendant les pannes de courant .
    supprimons deja la télé qui donne froid a ne rien faire devant son écran, et supprimons les depenses de courant inutiles , une telé par pièce, les lumières pas eteintes!
    j’ai une cuisinière plutot qu’un poèle car je cuis tout dessus et dans son four je n’allume pas le gaz et j’ai toujours de l’eau chaude sur le feu , et puis je mets un pull..et des chaussettes !
    les centrales atomiques auraient pu fonctionner avec un combustible beaucoup moins dangereux, les sels de thorium, mais l’uranium fut choisi car avec lui on pouvait aussi faire la bombe !
    alors continuons de donner aux politiques le droit de vie ou de mort sur les citoyens , cons comme ils sont tous par amour du gain et du pouvoir on est bien mal barrés .

    • *** commentaire modéré ***

  7. Bonjour il faut penser que si l’on met 1° en moins on consomme 7% d’énergie en moins alors mettre un petit pull sur soi on contribue a son éconnomie
    juste de réfléchir et d’arreter se se plaindre
    Cdt

  8. Nous chauffons notre BBC aux granules, 300€ pour l’hiver (doux cette année il est vrai) et quelques kw électriques pour les salles de bains et autres pièces éloignées du poele. la facture totale sera d’environ 600€. Vive l’isolation et l’étanchéité

  9. En lisant cet article, j’ai cru rêver, en ce qui me conserne je connais au centime pres les coûts le l’électricité et du chauffage.
    En recevant les facture je peux meme estimer l’augmentation.
    Cela se nome gestion de bubjet!

    • Tout dépend des situations. Par ex moi je chauffe au fuel 110 m² en maison indiv. de plain pied pour 120 € en moyenne.
      Ne jamais généraliser son cas particulier car nous sommes tous différents !

  10. @ adnstep : Le nucléaire sans la radioactivité serait une bonne solution non renouvelable, mais les déchets à durée de vie supérieur à 1 000 000 années devraient alerter tout scientifique un peu historien, tout politique de l’impossibilité de garder la radioactivité loin des êtres vivants. (exemple simple : nous n’avons pas été foutu d’entretenir les digues le long des rivières pour empêcher les inondations. L’autre argument qui consiste à dire que le solaire est moche, je ne vois pas ce qu’il y a de joli dans une tour aéroréfrigérante et son panache d’une centrale nucléaire. Vous exprimer votre peur de ne pas savoir vous adapter aux énergies fluctantes ou comme d’autres du risque que la consommation d’énergie égoïste (à un niveau plus que du confort et par conséquent ponctionner sur le dos des générations futures) ne vous soit plus fourni à bas cout.

  11. Concevoir habilement l’habitat c’est ne pas se soucier du pb de chauffage tout simplement: le frein les élus et la DDe, Adème ,Cstb etc… qui rechignent à vouloir accepter ce qui sort de l’ordinaire triste de la construction.Il faut un raz de marée et une grande prise de conscience dans ces milieux décideurs fortement politisés et sous pression des lobby: celui de la brique, du parpaing allégé ou pas, du ciment et autres agrégats,de nos chères tuiles, laine de verre et de roches, et polystyrène et Pu …
    Tous Français pour ne pas les nommer qui exercent un chantage à l’emploi…On n’en sortira pas il faut crever l’abcès et vite et seulement a partir de ce moment là imaginer sortir du nucléaire…

  12. Merci bien à adnstep pour sa propagande gratuite pour Areva, en total déconfiture en ce moment ce dont personne ne pleurera : le nucléaire en déconfiture, c’est comme si Monsanto ou la scientologie étaient en déconfiture : vu leurs bienfaits pour l’humanité et les générations futures, on a plutôt le sentiment que c’est une excellente nouvelle… La principale solution au pb du chauffage c’est déjà de bien mieux isoler les bâtiments, neufs et existants (un vrai gisement d’emplois nationaux) puis de remplacer tous les chauffages électriques et fioul par des chauffages granulés bois (combustible national contrairement à l’uranium du Niger) puis d’investir les milliards qui sont habituellement engouffrés dans le nucléaire dans les énergies renouvelables, comme les allemands le font. En général les allemands ne sont pas des charlots, et on serait bien inspirés de suivre leur exemple avant d’être complètement largués avec nos EPR que l’on arrive même pas à construire (alors à exploiter…)

    • Tout à fait d’accord !

    • Pareil : complètement d’accord !! si y’avait plus de visions comme la tienne, on avancerait bien mieux avec cette vieille France boiteuse et réactionnaire…

  13. Comme quoi les Français sont peu au courant de la réalité.

    L’énergie d’avenir, pour se chauffer, c’est le charbon. Sa consommation ne cesse d’augmenter dans le monde, et particulièrement en Chine. Alors vous pensez bien que quand 1 milliard de personnes se chauffent au charbon, les “efforts” de 60 millions, c’est peanuts.

    Tiens, en passant, savez-vous que l’Allemagne, qui annonce fermer ses centrales nuc, est le premier producteur mondial de lignite ? Ceci explique peut-être cela.

    Quand au solaire, entre Total qui perd 1,5 milliard d’actif dans son rachat d’un producteur de solaire américain, et Photowatt, qui est en train de faire faillite, il ne se prote pas très bien. Faut dire qu’une industrie qui ne peut se maintenir à flot qu’avec les aides de l’état est mal barrée en période de crise, quand l’état n’a plus de pognon. En plus ça pollue un max à la fabrication et au stockage, le solaire.

    Et pour finir, un peu de mauvaise foi : j’en connais un super de réseau de chaleur, ça s’appelle une centrale nucléaire.

    • Encore qqun qui ne connait pas l’histoire du colibri !
      Chacun doit faire selon sa conscience mais il est vrai que certains en sont totalement dépourvu…
      Il est là le vrai dommage pour notre société de Con…sommation.

  14. Je suis totalement de l’avis de PILLONEL (le plus sensé). D’autant plus qu’il existe maintenant des échangeurs de chaleur permettant de recycler l’air sans ouvrir portes et fenêtres, tout en conservant la chaleur interne.

  15. L’Energie la meilleure marchée est celle que l’on ne consomme pas. Isolons nos logements et pour l’eau chaude sanitaire, sus au gaz, passons au solaire thermique, spécialement dans les régions baignées de soleil!

    Vivez toutes et tous une formidable fin d’année!

    • Le solaire, c’est cher, le rendement est faible, et c’est une horreur écologique.

      Le seul solaire qui vaille la peine, c’est le tuyau transparent chauffé au soleil.
      Et ça, ça ne marche que sous les tropiques.

      Quoiqu’il y a bon espoir que ça marche aussi chez nous, grace au réchauffement climatique.

  16. Comment faire quand on est handicapé avec de faibles ressources pour accéder à un chauffage sans accéder à un surcoût ; ce qui est mon cas. En collectif quel mode de chauffage? L’électricité est imposée de nos jours….Donc on doit se résigner à avoir froid ! Et ça aucun politique n’ose en parler !

  17. c’est très efficaces j’aime beaucoup l’eccologis touts ceux que je veut qu’il sois en eccologis mais malheusement ma situation ne me permet pas ;jesuis sans pour sans pour qu’il est le naturel

  18. Ce que j’espère, c’est que les panneaux solaires ne se multiplieront pas comme des petits pains à l’avenir…

    La production d’électricité à titre individuel est une mauvaise idée, loin d’une conception durable !

    • Bonjour…

      Vraiment ? Pourtant il me semble avoir lu que la production centralisée d’énergie entraînait une perte importante en pourcentage sur le réseau de distribution…

    • Bonjour…

      Vraiment ? Pourtant il me semble avoir lu que la production centralisée d’énergie entraînait une perte importante en pourcentage sur le réseau de distribution…

  19. Merci pour le compte rendu de cette étude qui montre que les Français restent pragmatiques et ne veulent pas voir leur facture d’énergie monter. Dans les dix prochaines années qui vont connaitre le développement des énergies renouvelables, le recyclage de la chaleur des eaux usées (eaux grises) devraient avoir un certain succès. La suite ici: http://www.equilibredesenergies.org/04-11-2011-recycler-la-chaleur-des-eaux-usees-fait-chuter-les-emissions-de-co2

Moi aussi je donne mon avis