Les Français et le chauffage : que se passera-t-il demain ?

Les Français et le chauffage : que se passera-t-il demain ?

Le chauffage représentant une part colossale du budget moyen des Français, il est normal que les solutions envisagées pour le futur soit au coeur de leurs préoccupations. En octobre dernier, l’association Via sèva en partenariat avec l’Ademe a donc procédé à une étude afin de déterminer comment les Français, et en particulier les citadins, perçoivent le chauffage et l’idée qu’ils se font des solutions futures. Résultats.

Chauffage : les grandes tendances d’aujourd’hui

Si la quasi totalité des personnes interrogées connaît son mode de chauffage (98 %), 1/3 d’entre elles n’ont aucune idée du montant de la facture qu’elles paient chaque année.
Plus étonnant encore, 1 personne sur 2 n’a pas conscience de l’augmentation des prix de l’énergie, qu’il s’agisse de l’électricité ou du gaz (malgré une hausse de 12 % entre août 2010 et août 2011 selon l’Insee).

Parallèlement, les Français sont tout de même 60 % à trouver que l’électricité coûte trop cher, mais ils sont 40 % à apprécier sa sécurité.
43 % d’entre eux préfèrent le chauffage au gaz, mais ils sont 40 % à le trouver trop cher également.

 

Le saviez-vous ?

Le budget consacré au chauffage a explosé depuis 10 ans. La facture moyenne des ménages français était de l’ordre de 115 euros par mois en 2000…

En 2010, les Français dépensaient 150 € par mois pour se chauffer, soit un bond de 32 % !

Le budget annuel moyen alloué au chauffage s’élève donc à 1806 € contre 1368 € il y a 10 ans.

Et parce qu’il s’agit bien ici d’une moyenne, il est important de noter également l’écart important selon les ménages. La facture peut en effet varier du simple au double, selon la taille du foyer, la surface à chauffer et l’énergie utilisée.

Chiffres 60 millions de consommateurs de l’Institut national de la consommation (INC).

*

La suite p.2> Et demain ? Cap sur le solaire