Chauffage : quel type de radiateurs choisir ?

Prix, confort, consommation et esthétique guident nos choix en matière de chauffage. Eau chaude ou électrique, comment bien choisir ses radiateurs ?

Rédigé par Annabelle, le 30 Nov 2012, à 15 h 26 min

Les radiateurs à eau, un choix très vaste !

Les radiateurs à eau chaude présentent le plus vaste choix en termes de formes et de finitions : horizontaux, verticaux, cintrés concaves ou convexes, plinthe, sèche-serviettes, panneaux plats, tubulaires, à éléments, en acier, en fonte, en aluminium, etc.

Les radiateurs en acier se fondent dans le décor

Le radiateur en acier est constitué de 2 plaques dans lesquelles circule l’eau chaude.
L’avantage du matériau est qu’il offre une montée en température rapide et une bonne inertie. Leur prix raisonnable, leur faible encombrement et leur large choix de finitions font que les radiateurs en acier sont particulièrement plébiscités. Ils ont progressivement remplacé les radiateurs en fonte jugés peu esthétiques (surtout pour une déco contemporaine) et encombrants. Ils allient les avantages du rayonnement et de la convection tout en conservant une bonne qualité de l’air.

Ses plus : sa chaleur est confortable, il monte vite en température et dispose un large de choix de finitions pour s’adapter à tous les intérieurs

Les radiateurs en fonte pour un chauffage en douceur

Le radiateur en fonte fait ses preuves depuis des années. Il emmagasine la chaleur produite par le chauffage central et la restitue de manière uniforme grâce à l’inertie. Sa grande capacité de stockage lui permet d’être efficace très longtemps.

radiateur-chauffage-maison

Ses plus : sa chaleur est douce, confortable et longue durée, cette appareil est solide et s’adapte aux nouvelles énergies (PAC, solaire).

Ses moins : son prix et son poids.

Conclusion  : on le voit, les radiateurs électriques d’aujourd’hui sont bien plus performants et offrent un confort supérieur à leurs prédécesseurs. Pourtant, avec la loi Nome sur la tarification progressive de l’électricité, et avec la future augmentation des tarifs électriques, les usagers du chauffage électrique devraient payer 12 % de plus que les autres en 2020. De plus, une utilisation massive du chauffage électrique engendre des pics de consommation difficiles à gérer avec le parc nucléaire ou les énergies renouvelables. « Chaque mégawatt, qui coûte 50 € en temps normal peut alors atteindre 3 000 € » affirme même l’UFC-Que Choisir !

Pas sûr donc qu’il faille pousser les gens à s’équiper de radiateurs électriques. Des travaux bien ciblés d’économie d’énergies, ou les poêles à bois qui ont actuellement le vent en poupe semblent des choix plus raisonnables.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

13 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour, en cherchant un artisan je suis tombé sur un site web qui annonce des prix pas cher mais je voudrais avoir un conseil. Quelqu’un peut-il m’aider ?

    calii.fr

  2. Bonjour, Je voulais seulement vous parler d’un fabricant de sable magique de haute qualité et sous différentes formes et de toutes les couleurs qui vend à des prix défiant toute concurence (1 € pour 200 grammes), soit 5 fois moins cher que le prix du marché. Vous trouverez les information sur ce site sablemagique.eu. Amusez-vous bien!

    serrurieridf.com

  3. Bonjour,
    Tous les commentaires sont bons, néanmoins je n’ai pas trouvé la solution pour trouver de quoi changer mes radiateurs (grille pain)
    contre des radiateurs qui me donneraient satisfactions pas des grille pain, mais pas non plus des hauts de gamme même garantie 20ans
    je ne pense pas y arriver. J’ai une maison de 85m2 de 8ans d age correctement isolée. Tous les pros que j’ai contactés ont « le meilleur des meilleurs et le moins cher….bien sûr) Que faire ?? Merci

  4. Bonjour, le chauffage électrique devrait être réservé aux tout petits logements tels studio T1 t1 bis.
    Il faut bien voir aussi que l’on ne peut pas installer un poêle à bois partout, ni un poêle à pellets d’ailleurs, et qu’en copropriété on ne peut avoir que l’électricité ou le gaz (l’électricité partout, le gaz, pas partout).

    Il serait bon qu’on puisse rajouter des évacuations dans les immeubles existants pour des petits poêles à pellets d’ailleurs.

    Ceci dit, certains logements en copropriété qui sont chauffée dessus, dessous et sur les côtés ont de très très faibles besoins énergétiques, on a 18° sans chauffage, même lorsqu’il fait très froid.

    En maison particulière, mieux vaut éviter l’électricité, ou alors il faudrait une super isolation de toutes les parois, et un chauffage bois ou pellets dans les pièces de jour qui chaufferait au moins partiellement les chambres.

    Il y a aussi les PAC AIR/AIR très réactives c’est à dire qu’elles réchauffent très vite une pièce non chauffée. On peut même les arrêter lorsqu’on n’est pas là en journée, et la faire démarrer demi heure avant d’arriver, ainsi on rentre dans une maison chaude et on a pas mal économiser.

  5. En effet, quel bel promotion pour le chauffage électrique qui est le meilleur . . . puisqu’il équipe 2/3 des nouveaux logements. De même l’automobile à moteur thermique et encore plus à moteur diesel est la meilleure puisque c’estl’automobile qui se vende le plus.
    Incompétence du rédacteur ou dépendance de ce site à EdF, 78% d’électricité nuclaire à fourguer pour cause de surdimensionnement du parc et inertie énorme de ce mode de production d’électricité ? Dans les deux cas, c’est grave.

  6. j’ai comme l’impression que vous dites des conneries
    le radiateur rend la chaleur qui lui est fourni,
    tout au plus peut on « jouer » sur la diffusion
    vos explications concernant l’inertie sont pour le moins fantaisiste
    faut attendre avant d’avoir chaud
    et la chaleur restituée après l’arrêt du radiateur et le départ des occupants de la pièce chauffée est perdu !!

    pourriez vous nous expliquer le fondement scientifique de vos explication ? avec entre autre la formule P égale u X i
    merci

  7. Il est évident que le chauffage électrique (quel qu’il soit : 1 watt est 1 watt, comme il a été dit !), est une aberration : le rendement d’une centrale nucléaire n’est que de 1/3 (1/3 de la chaleur produit de l’électricité, les 2/3 restent encore de la chaleur, qu’il faut évacuer : une centrale thermique se trouve e.g. au bord de la mer ou d’un lac ou d’un fleuve), et 85 % de l’électricité produite en France est nucléaire !
    Le rendement d’une centrale à gaz est meilleur : 1/2 ! Donc, autant se chauffer au gaz, quand c’est possible ! C’est évident !
    Le chauffage au bois, c’est bien, quand on a le bois pour rien ! Et vous oubliez les fumées ? Cancérigènes ? Non ? Comme les moteurs Diesel !

  8. Votre comparaison me semble de peu d’intérêt… En effet, un watt restera toujours un watt et les radiateurs électriques produisent de la chaleur de manière proportionnelle à leur puissance nominale (c’est de la physique). Il se fait que l’énergie électrique est actuellement la plus chère du marché. En d’autres mots, pour chaque watt produit, il vous en coûtera plus cher en électricité que dans une autre forme d’énergie. On peut, bien sûr mieux isoler sa maison pour alléger sa facture mais ceci est aussi vrai pour le mazout et le gaz. Pour une même qualité d’isolement, une maison chauffée au gaz vous coûtera moins cher que la même maison chauffée à l’électricité.

  9. J’ai la chance de résider dans une commune où la forêt couvre une grande partie de son territoire. Tant que je pourrai effectuer mon affouage, je le ferai. Sinon, ce sera le façonnage par un tiers autorisé. Quoi qu’il en soit, à mon avis, c’est le système de chauffage le plus économique soit par chaudière à bois, par cheminée à insert ou par poêle à pelets. Pour la production d’eau chaude, il n’y a que la chaudière, mais des panneaux solaires peuvent compenser bien que l’amortissement soit très douteux malgré les affirmations des professionnels (J’en sais quelque chose).

  10. Il manque l’essentiel dans cet article : la relation entre l’inertie du lieu à chauffer et l’inertie du système de chauffage. C’est l’adéquation de ces deux paramètres qui fait le bon choix du système de chauffage.
    Dans l’état, cela ressemble à une belle publicité pour les systèmes de chauffage coûteux à l’achat.
    Ne pas oublier que toutes les solutions proposées ici sont des chauffages à effet joule, les pires du point de vue du rendement énergétique.

  11. C’est très pénible que même sur un site écolo vous ne parlez pas d’autres moyens de chauffer- regardez un peu à travers les frontières…..
    Peut-être vous préferez de laisser pourrir le bois dans la forêt (ceci consomme beaucoup de CO2) que de le ramasser et de chauffer votre appart ou votre maison avec.Le bois est une énergie renouvelable.
    Vous ne parlez pas non plus d’autres energies renouvelables pour chauffer.Informez -vous SVP et aider à ratraper le retard immense que les françaises et les français ont pris avec leurs conscience de penser toutdesuite à des RADIATEURS quand ils/elles entendent parler du CHAUFFAGE.

  12. Est-il possible de mieux se documenter avant de diffuser des énormités (pour être poli!) dans les articles techniques.
    Fort heureusement, les radians ne diffusent pas un rayonnement électromagnétique (comme les radars ou les fours micro-ondes), mais un rayonnement thermique (même si les infrarouges sont aussi des ondes électromagnétiques, nous ne sommes pas du tout dans le même classe de rayonnements).
    C’est plus efficace et plus rassurant pour les utilisateurs, surtout si la puissance de rayonnement s’exprime en kilowatts.

Moi aussi je donne mon avis