Chauffage au poêle : les agropellets

Rédigé par Annabelle, le 12 Dec 2012, à 17 h 19 min

Les pellets, il y a encore peu de temps, étaient quasiment inconnus. Depuis, le chauffage au bois et en particulier le poêle à bois a gagné en popularité. En outre, il a évolué, car si les anciens modèles de poêles à pellets s’avéraient bruyants et salissants, le poêle à granulé nouvelle génération a de nombreux avantages : rendement, esthétique et surtout stockage moindre grâce au combustible compact. Saviez-vous qu’il existe d’autres granulés que ceux conçus à base de bois ? Les agropellets sont en effet des combustibles fabriqués à partir de déchets agricoles. Que valent-ils ?

Des déchets agricoles transformés en pellets

agropellets - photo : RAGT Energie

Toutes sortes de végétaux peuvent servir à la fabrication de pellets : il suffit de les sécher et de les broyer. Ces granulés d’un nouveau genre que l’on appelle agropellets, car conçus à partir de déchets agricoles, proviennent la plupart du temps de céréales déclassées. De cette façon, pas de gaspillage car on revalorise des déchets : pailles diverses, tourteaux, grignons d’olives, coquilles et autres noyaux de fruits, pépins de raisin et même sous-produits de brasserie !
Les agropellets peuvent aussi être fabriqués à partir de cultures dédiées à l’énergie, comme le miscanthus géant par exemple, une plante herbacée créée artificiellement.

Agropellets, les points forts et les points faibles

L’avantage évident de l’agropellet est bien sûr le fait de revaloriser des matières que l’on considère comme des déchets. Ainsi, on fait appel à une ressource renouvelable, abondante et qui plus est, produite localement.
Son prix défit aussi toute concurrence : si la tonne de pellets de bois conventionnels se négocie aux alentours de 200€, l’équivalent en agropellets vaut de 110 à 160€.

Néanmoins, une certaine marge de progrès existe. Les agropellets, s’ils sont économiques et source d’énergie renouvelable, présentent quelques inconvénients.
Tout d’abord, les agropellets produisent beaucoup de cendres, souvent du mâchefer après combustion. En comparaison, alors que des pellets de bois donnent un maximum de 0,5 à 1 % de cendres, les granulés de céréales en produisent entre 2 et 3 % ; on monte à 7 % de cendres avec des granulés à base de paille. Et qui dit taux de cendres élevé dit nettoyage plus fréquent…
Les agropellets produisent aussi des fumées acides entraînant des risques de corrosion.
Enfin, dernier inconvénient et pas des moindres : le combustible brûle parfois mal et ne sera pas adapté à tout poêle à granulés.

Des pistes d’amélioration

Pour pallier les faiblesses des agropellets, les fabricants rectifient le tir en mélangeant de la sciure de bois aux céréales et autres déchets végétaux pour diminuer le taux de cendres.

L’entreprise RAGT Energie entreprend une démarche visant à améliorer la formulation des agropellets. C’est ce qu’elle a nommé la technologie Calys. Elle consiste à trouver le mélange optimum entre les différentes matières premières d’une part et à incorporer un additif pour solutionner les problèmes liés à la production de mâchefer et de fumées corrosives d’autre part.

Les améliorations portent également sur les appareils eux-mêmes et pas seulement sur les combustibles. Ainsi, des fabricants proposent désormais des chaudières domestiques avec un cendrier adapté aussi bien à la combustion des pellets classiques qu’à celle des agropellets. Des poêles mixtes pellets/agropellets arrivent également sur le marché.

Sources : granulenergie.fr, www.ragt-energie.fr

*

Je veux témoigner

Sur les poêles à bois :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

9 commentaires Donnez votre avis
  1. Une très belle manière de nous débarrasser des déchets de la saison pluvieuse.

  2. Vos petits articles me plaisent et ont un grand intérêt pour moi: Je mène mes recherches en Didactique (Chimie de l’Environnement)et j’aimerais trouver comment gérer nos déchets d’un établissement scolaire en Afrique. Il s’agit des herbes, des papiers, des cannettes, des sachets plastiques, etc.
    Merci pour votre soutien et contribution.

  3. Bonjour, moi je me suis chauffé cet hiver pour 17€ !
    Et oui je me suis fabriqué une machine à pellets. Et maintenant je n’achète plus de granulés. Ils sont réalisés avec des feuilles, de l’herber, du gazon, de la sciure, des déchets de compost, de papier etc… Le coup de l’électricité m’est revenu à environ 17€. Très facile à calculer en fonction du nombre d’heure de marche du moteur électrique. Je vide le cendrier tous les jours et même s’il y a un petit peu plus de sciure qu’avec les granulés achetés, je m’en tape le coquillard ! Qu’est ce que vous en avez à foutre du rendement de tel ou tel pellets ?
    Je pense que vous me comprendrez , pour 17€ !

  4. Bonjour,
    J’ai depuis peu un poêle à granules “PIAZETTA”. Je n’utilise que les granules préconisés par la marque et j’ai pu constater (chez des amis) que si les pelets achetés dans d’autres établissements sont nettement moins chers, le rendement n’est pas du tout le même (beaucoup plus de pelets) la qualité est nettement moins bonne, le bistrage des tuyaux de cheminées important ainsi que les fumées extérieures importantes.
    Je fais un hiver pour une maison de 90 m2 avec à peine 1 tonne de granules ce qui fait que le prix de revient de 254 € est tout à fait raisonnable.
    Je conseille donc aux futurs utilisateurs de pelets de faire très attention et de ne pas prendre n’importe quoi en qualité.
    Cordialement

  5. J’ai entendu dire que certains lavent leur linge avec des cendres..(de bois par contre…)

  6. encore une trouvaille a gagner du fric sur le dos du pauvre bougre!

  7. Tout cela semble une bonne idée. Mais n’y a-t-il pas un débouché pour l’utilisation des cendres ? Ça serait encore mieux !

    • oui pour le jardin ça apporte de la potasse et ça empêche la progression des limaces autour des salades

    • oui pour le bois les agros en machefer pas terrible pour le jardins

Moi aussi je donne mon avis