La France interdit l’importation de cerises traitées au diméthoate

Comme chaque année depuis 4 ans, le gouvernement français vient d’annoncer la suspension des importations de cerises traitées au diméthoate.

Rédigé par Séverine Bascot, le 24 Apr 2019, à 8 h 10 min

Sans attendre la décision de l’Union européenne et pour la quatrième année consécutive, la France a décidé d’interdire l’importation de cerises traitées au diméthoate, un pesticide très toxique pour les humains et l’environnement.

Plus de cerises traitées au diméthoate jusqu’au 31 décembre 2019

Malgré les réticences de l’Union européenne à prendre une mesure stricte et définitive sur le sujet, la France a décidé, une fois encore, d’user de son droit de véto pour interdire l’importation et la commercialisation sur le territoire de cerises qui ont été traitées avec du diméthoate, un insecticide très puissant et dont les effets néfastes sur l’Homme et sur l’environnement ont été prouvés.

 

diméthoate

Pas de cerises au diméthoate sur les étals français © Bartosz Luczak

Dans un arrêté publié samedi 20 avril 2019 au Journal Officiel, le gouvernement a décidé que « l’introduction, l’importation et la mise sur le marché en France de cerises fraîches destinées à l’alimentation en provenance d’États membres de l’Union européenne ou de pays tiers où l’utilisation de produits phytopharmaceutiques contenant la substance active diméthoate est autorisée en traitement des cerisiers sont suspendues jusqu’au 31 décembre 2019 ».

Certains pays producteurs de cerises dans l’UE, comme l’Autriche ou la Croatie, utilisent toujours cet insecticide. En interdisant les cerises traitées au diméthoate sur son territoire, la France entend ainsi éviter de créer une situation de distorsion de concurrence défavorable aux producteurs français.

La Commission européenne tarde à se prononcer sur l’avenir du diméthoate

Le diméthoate est utilisé par certains agriculteurs dans la lutte contre le moucheron asiatique, qui fait des ravages dans la filière arboricole et particulièrement chez les producteurs de cerises, car les larves de cet insecte détruisent les fruits et les pertes de production peuvent être considérables.

Longtemps utilisé pour lutter contre ce fléau, le diméthoate a fait l’objet d’une enquête de l’Agence sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), qui a conclu, fin 2015, à la nécessité de retirer ce produit de la vente pour des raisons de sécurité sanitaire.

diméthoate

Pas de diméthoate dans les clafoutis non plus © Anastasia_Panait

À la suite de la publication de cet avis, la France avait fait jouer sa clause de sauvegarde nationale et décidé d’interdire une première fois l’importation de cerises traitées au diméthoate, entre les mois d’avril et de décembre 2016.

Le 30 mars 2017, le gouvernement français avait demandé à Bruxelles de prendre des mesures d’urgence pour interdire l’utilisation de ce pesticide, mais à ce jour, la Commission européenne n’a toujours pas répondu favorablement à cette demande.

Article republié
Illustration bannière : Cerises sur une branche – © Swetlana Wall
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Voila encore un bel exemple de la cacophonie européenne, une Europe de lobbies ni plus ni ni moins, a réformer en urgence ou la jeter aux orties.

  2. Comment se fait-il que la France n’interdise pas les pesticides néocotinoidiens qui ont décimé les populations d’abeilles, pourquoi n’interdit-elle pas les perturbateurs endocriniens?

    Certainement que cette interdiction n’est en rien afin de protéger la santé des consommateurs vu que 96,5% des eaux,terre de la France sont polluées par les pesticides à mon avis c’est seulement afin de favoriser les cerises françaises.

Moi aussi je donne mon avis