Et si on organisait une cérémonie pour les premières règles de sa fille ?

Les premières règles sont un épisode important pour une jeune fille. Et si l’on arrêtait d’en faire quelque chose de caché et d’un peu honteux, et qu’on en faisait une fête ?

Rédigé par Pauline Petit, le 9 Oct 2019, à 16 h 45 min

Les règles sont encore trop souvent considérées comme un tabou. À l’ère du retour du féminisme et de la célébration de la force des femmes, il est temps de casser définitivement ce tabou et de célébrer ce passage qui amène la petite fille dans la « famille » des femmes. Et si on organisait une petite fête pour cela ?

Célébrer les premières règles pour marquer le passage à la vie adulte

Dans de nombreuses sociétés, on marque le passage de l’enfance à la vie adulte par des rituels plus ou moins violents : combats pour les jeunes hommes, mutilations ou scarifications, ou encore, dans un autre registre, quinceañera (fête des quinze ans) pour les jeunes filles.

premieres regles fete

Une cérémonie de ménarches © Templo femenino

Si les premières règles sont un épisode relativement privé chez nous, dans d’autres pays, la famille entière et les proches sont au courant et félicitent la jeune fille. Certains, en Turquie par exemple, ont pour coutume de gifler la jeune fille « pour faire passer le mal du bas vers le haut » !

Les ménarches (premières menstruations) : on les fête ?

D’autres cultures ont des rituels moins violents pour les ménarches (premières règles) et l’on peut s’en inspirer pour créer sa propre fête. Tout d’abord, il est bien sûr nécessaire que votre fille soit d’accord avec cette idée de célébration et qu’elle soit fière à l’idée d’être l’héroïne de la fête.

Comment peut se dérouler une cérémonie des premières lunes ?

Il s’agit généralement de réunir les femmes de la famille et les amies proches de sa fille pour une fête. On peut discuter, organiser de petits rituels (parade, feu, discours…), ou tout simplement chanter et danser. Cela peut être également l’occasion de se donner des astuces contre la douleur des règles, des recettes de tisanes ou d’échanger des anecdotes.

Il peut enfin s’agir d’un moment où l’on rappelle (sans trop de pression) les responsabilités de la jeune fille : son corps lui appartient, et c’est à elle de savoir quand elle décidera de devenir mère.

Ensuite, à chacune d’imaginer son propre rituel ; la psychologue Camille Sfez raconte, dans le magazine Kaizen, son organisation des Tentes Rouges où les jeunes femmes sont invitées à partager leurs expériences autour de belles images, d’un discours de la maman et d’une pelote de laine rouge comme un fil qui relie toutes les participantes.

Une association espagnole qui organise des cérémonies, Templo Femenino, explique également qu’il s’agit « d’honorer nos ancêtres, les femmes de notre lignée », pour que nos filles se sentent reliées à leur famille.

À vous d’imaginer les détails de la fête : des codes couleur (le rouge pour les femmes pubères, le blanc pour les jeunes filles n’ayant pas encore eu leurs règles), des recettes et boissons rouges pour célébrer le sang, des fleurs et des ballons rouges et blancs

Quoi qu’il en soit, c’est votre fille qui sera au centre de la fête ; faites-lui vivre ce moment avec fierté !

Illustration bannière : Jeune fille en robe rouge – © Bilanol
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Mais où est vraiment l’intérêt d’une telle fête ?
    Encore une bonne occasion d’être victimisée par les copains ou les copines, comme s’il n’y en n’avait pas déjà suffisamment…!!!
    Et, pour être équitable, à quand une cérémonie pour les garçons passant à l’âge « adulte » ?
    Par les temps qui courent, il y a quand même des mobilisations beaucoup plus importantes avec, au moins, du sens !

    • bonjour, Alors là, je reste sans voix devant une telle idée. Je crois qu’on marche sur la tête. Il faut vraiment avoir du temps à perdre. Et je ne crois pas que beaucoup de filles aient envie de ça, mais il y a toujours des gens bizarres je vois.

Moi aussi je donne mon avis