Péages, vélo électrique, aides au logement… ce qui change au 1er février 2018

Péages, aides à l’achat d’un vélo électrique ou au logement, tarif du gaz, choix du régime pour les loueurs des meublés… Le mois de février 2018 arrive avec son lot de nouveautés administratives.

Rédigé par Séverine Bascot, le 1 Feb 2018, à 10 h 00 min

À partir du 1er février 2018, les automobilistes subiront une augmentation des péages, tandis que les personnes désireuses d’acheter un vélo électrique verront l’aide de l’État se réduire. Les ménages modestes bénéficieront d’un coup de pouce pour payer leur logement et les propriétaires de locations saisonnières auront choisi leur régime d’imposition.

Une hausse du prix des péages au 1er février

Comme chaque année au mois de février, les tarifs des péages autoroutiers augmentent. En 2018, suivant les réseaux, la hausse sera comprise entre 0,87 % et 2,04 % sur les autoroutes Vinci, Sanef et APRR. Sur les réseaux secondaires, elle sera plus conséquente (entre 3 et 4 %). Cette hausse est censée dégager des fonds pour mener à bien les 57 chantiers prévus cette année sur les autoroutes de France. Elle fait également office de rattrapage après un gel des tarifs des péages annoncé en 2015. Selon l’Arafer, le gendarme des autoroutes, ce rattrapage va durer vingt ans.

© kipgodi

Les personnes projetant d’acheter un vélo électrique devront se serrer la ceinture : le montant de l’aide de l’État vient d’être réduit. Cette réduction, prévue par un arrêté publié fin décembre 2017, constitue une mesure d’économie, le montant des aides déboursées en 2017 s’étant établi à 50 millions d’euros contre les 30 millions estimés par le gouvernement.

Découvrez en temps réel la fréquentation des autoroutes en France sur le Planetoscope

À compter du 1er février 2018, cette aide est donc réservée aux personnes majeures et non imposables sur leurs revenus de 2017. Par ailleurs, elle ne sera accordée qu’en complément d’une aide versée par une collectivité locale. Selon votre agglomération ou commune de résidence, vous avez donc plus ou moins de chances de toucher cette prime.

Aides au logement, prix du gaz, revenus locatifs : prenez note des changements !

Sous conditions de ressources, les ménages modestes logés dans un HLM et touchant une aide personnalisée au logement (APL) se verront attribuer une « réduction de loyer de solidarité » (RLS). Cette mesure est censée compenser la baisse des APL, le tout pour redistribuer les flux financiers et mieux organiser le parc HLM. Pour les bénéficiaires, l’impact de l’évolution des deux aides sera nul, si ce n’est le fait que la RLS ne sera versée qu’à partir d’avril 2018. Elle aura néanmoins un effet rétroactif au 1er février 2018.

© WHYFRAME

Autre nouvelle concernant le logement : les clients d’Engie verront le prix du gaz grimper de 1,3 % sur un mois en moyenne. La hausse sera de 0,4 % pour les ménages utilisant le gaz pour la cuisson ; de 1,4 % pour les ménages utilisant le gaz pour le chauffage et de 0,8 % pour ceux qui en font un double usage.

Enfin, les propriétaires de meublés de tourisme ont dû choisir, avant le 1er février 2018, le régime d’imposition dont ils souhaitent relever. Ils ont le choix entre le régime réel (qui permet de déduire les frais et charges liés à l’exploitation du bien) et le régime micro-BIC, qui permet un abattement de 50 % sur les bénéfices.

Illustration bannière : Après un gel des tarifs, le prix des péages va augmenter © S-F
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis