Les compléments de calcium et de vitamine D seraient sans effet sur les os

Selon une étude publiée dans la revue Journal of the American Medical Association, la prise de calcium et celle de vitamine D n’aident pas à réduire le risque de fracture des os chez les plus de 50 ans.

Rédigé par Anton Kunin, le 2 Jan 2018, à 12 h 20 min

À en croire trois chercheurs chinois ayant étudié les histoires médicales de plus de 50.000 patients, la prescription d’un apport complémentaire de la vitamine D ou de calcium dans le but d’empêcher une fracture d’os chez les patients âgés de plus de 50 ans, pourrait ne pas être justifiée.

La prescription de vitamine D et de calcium ne serait pas toujours justifiée

C’est une nouvelle qui risque de faire des remous parmi les orthopédistes et les médecins généralistes. Une analyse des histoires médicales de 51.145 patients recueillies lors d’essais cliniques, montre qu’il n’existe pas de lien apparent entre la prise de comprimés de vitamine D ou de calcium (ou des deux), et un moindre risque de fracture des os de la hanche.

Les patients recevant un placebo ou ne recevant pas de traitement du tout présenteraient un risque de fracture similaire. Conclusion des chercheurs : la prescription pour une prise quotidienne de vitamine D ou de calcium n’est pas justifiée.

L’analyse des histoires médicales montre que les fractures ne sont pas liées au sexe du patient, à ses antécédents de fracture d’os, à la dose quotidienne de calcium reçue ou encore à la concentration dans leur sang de la vitamine D.

Les fabricants de compléments alimentaires sont dans le viseur

Mais les idées reçues ne s’arrêtent pas là. Les auteurs de l’étude nous apprennent également qu’une prise de vitamine D par les patients en présentant déjà un certain niveau dans le sang entraînerait au contraire un risque élevé de fracture.

Lire aussi : Les vitamines, sachez vous y retrouver !

Au regard de ces données, une conclusion s’impose : les indications des compléments alimentaires ne seraient pas toujours justifiées. La réglementation de ce marché étant moins stricte que celle du marché des médicaments, leurs notices ne reflèteraient pas non plus les résultats des recherches dans 100 % des cas.

Rappelons également que par le passé, d’autres études ont montré que les nutriments pris sous forme de comprimés n’étaient pas absorbés par le corps humain aussi bien que ceux pris par voie naturelle, soit via l’alimentation.

Illustration bannière : Compléments alimentaires – © inventbbart
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis