Découvrez le bogolan, un tissu traditionnel africain ‘fait avec la terre’

Après les couleurs flamboyantes du wax, place à plus de sobriété avec le bogolan, un tissu traditionnel africain qui crée la tendance auprès des créateurs de mode et des designers.

Rédigé par Marie Mourot, le 11 Feb 2018, à 14 h 30 min

L’origine du bogolan, ce tissu africain dont la tradition est perpétuée par les ethnies sénoufo, dogon, malinké et bambara, se perd dans la nuit des temps… Mais depuis quelques années, il devient un phénomène de mode : avec ses motifs tribaux, un grand contraste de couleurs et sa touche ethnique, ce tissu traditionnel séduit de plus en plus de créateurs.

Le bogolan, tissu malien entre tradition et modernité

Le bogolan est originaire du Mali mais il est aussi confectionné au Burkina Faso, en Guinée, en Côte d’Ivoire et au Sénégal. Le terme « bogolan » désigne à la fois le tissu et la technique de teinture, et signifie « fait avec la terre » en bambara.

bogolan

La fabrication d’un bogolan – Capture d’écran Youtube

La fabrication du bogolan : un savoir-faire artisanal ancestral

Le bogolan est un tissu fabriqué de manière artisanale. Le coton tissé est trempé dans une décoction de feuilles d’arbres contenant une forte concentration de tanin, afin d’être teint. Les motifs tribaux sont ensuite réalisés avec de la boue, à main levée. La réaction chimique qui va alors se produire va donner la couleur noire caractéristique de ce textile.

Ensuite, lorsque la boue a bien séché, le tissu est rincé à l’eau afin d’en retirer l’excédent. Les teintes plus claires, comme l’ocre notamment sont obtenues à partir d’un mélange de soude, de céréales et de cacahuète.

Sa fabrication étant complexe, le prix du bogolan est donc assez élevé.

Une symbolique forte

À l’origine, chaque motif réalisé sur le bogolan avait une symbolique forte, s’inspirant notamment de la nature ou des scènes de la vie quotidienne. Les pièces de bogolan étaient alors principalement destinées à un usage rituel comme le mariage ou la chasse par exemple.

bogolan, tissu malien, mode

Vendeuse de bogolans © BluesyPete / commons.wikimedia.org

Il avait aussi une valeur de protection pour les personnes qui le portaient. Au fil du temps, cette symbolique autour du bogolan a progressivement disparu.

L’expansion et l’industrialisation du bogolan au-delà du Mali

Que ce soit en déco ou dans la mode, le bogolan n’a cessé de se démocratiser ces dernières années. En effet, de nombreux créateurs africains l’ont adopté dans leurs collections : El Hadji Malick Badji, Selassie Tetevie ou encore Aisha Obuobi.

Dans les ateliers artisanaux, au Mali, les méthodes de fabrication se sont modernisées afin de répondre à cette demande plus importante.

Chris Seydou, premier créateur à remettre le bogolan au goût du jour

Au début des années 1980, le styliste malien Chris Seydou a largement contribué à la modernisation du bogolan. Il est, en effet, l’un des premiers dans le monde de la mode à utiliser ce tissu traditionnel africain pour ses collections.

Grâce à ses pièces, les vêtements traditionnels maliens sont de nouveaux plébiscités en Afrique. Chris Seydou a ainsi permis de mettre en avant ce savoir-faire malien, tout en le modernisant. De Paris à Abidjan, ses pièces en bogolan ont toujours rencontré un franc succès.

Ainsi plusieurs gammes sont proposées : lourde, semi-lourde et légère. Les motifs traditionnels ont également été un peu délaissé au profit de motifs plus contemporains… Les modèles s’exportent un peu partout : au Burkina Faso, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Europe ou encore au États-Unis.

Pour trouver des pièces en bogolan en France, c’est vers Bogolove-Pais ou encore la boutique Africouleur qu’il faut se tourner.

Ainsi pris dans le tourbillon du succès, le bogolan s’est industrialisé. Les motifs peuvent donc désormais être réalisés sur n’importe quel tissus : sur du coton, de la soie ou encore de l’élasthanne. Des marques comme Oba Swimwear, JK Dressing ou encore Nana wax proposent ce type de pièces. En pleine évolution, la tendance bogolan a encore de belles années devant elle !

Illustration bannière : Le bogolan est la grande tendance mode du moment @ Elvert Barnes / Flickr
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de deux enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. je n ai jamais vu de tissu elasthanne……..
    il peut y avoir de l élasthanne pour donner de l élasticité mais c est tout.

Moi aussi je donne mon avis