Biodiversité : Ces neuf espèces se porteront mieux en 2019

Des scientifiques associés à l’ONG américaine Wildlife Conservation Society (WCS) ont établi une liste des espèces menacées dont la situation pourrait s’améliorer en 2019.

Rédigé par Paul Malo, le 20 Feb 2019, à 11 h 40 min

Enfin une bonne nouvelle : neuf espèces menacées devraient voir leur situation s’améliorer en 2019.

Des espèces (un peu) moins menacées

Déforestation, sixième extinction de masse, réchauffement climatique… Les raisons de s’inquiéter pour la faune et la flore ne manquent pas. Pour autant, parfois, une bonne nouvelle vient donner un petit peu d’espoir pour l’avenir de la biodiversité. En effet, des scientifiques associés à l’ONG américaine Wildlife Conservation Society (WCS) viennent d’établir une liste des espèces menacées dont la situation pourrait s’améliorer en 2019(1).

Le jaguar figure parmi les espèces dont la situation s’améliore © Edwin Butter

Comment est-ce possible ? Grâce aux efforts de conservation accomplis sur le terrain. Les différents scientifiques engagés in situ ont établi, pour cette association qui travaille depuis plusieurs décennies à protéger la nature, une liste des espèces menacées qui pourraient se porter mieux, ou moins mal, en 2019.

Préserver 50 % de la biodiversité mondiale

Au total, neuf espèces commencent à profiter concrètement des programmes de conservation mis en place.

Les tigres de Thaïlande font partie de cette trop courte liste. Le nombre de spécimens aurait augmenté de 60 % depuis 2010-2011. Même constat pour les baleines à bosse dont la population au large du Gabon et de Madagascar a grimpé de 70 à 90 %.  Figurent également sur cette liste les tortues étoiles de Birmanie, les jaguars, et même les très célèbres bisons d’Amérique, au bord de l’extinction au début du XXe siècle ou encore le marabout argala, le crapaud Nectophrynoides asperginis, le mégapode maléo et le ara du Guatemala,

Et demain ? Comment faire pour que cette liste s’allonge ? L’ONG WCS s’est fixé un horizon des plus ambitieux pour 2020. Elle entend préserver les zones sauvages les plus étendues de la planète, et donner la priorité aux seize régions du globe abritant plus de 50 % de la biodiversité mondiale.

Illustration bannière : Baleine à bosse – © Igor Kruglikov
Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis