Biocoop condamné pour avoir critiqué les pommes non bio

Les magasins Biocoop ont été condamnés, le 21 septembre dernier, pour leur campagne de communication qui appelait, en 2014, au boycott des pommes non bio.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 13 Oct 2016, à 11 h 15 min

Lorsque cette campagne de communication a été lancée, en 2014, par les magasins Biocoop, les affiches qui mettaient en scène des pommes non bio ne sont pas passées inaperçues. Le slogan « N’achetez pas des pommes traitées chimiquement » était d’ailleurs assez clair.

Trois organisations devant la Justice pour faire condamner Biocoop

biocoop, pomme, campagne de pub

L’affiche incriminée © Biocoop

Pour cette campagne, l’enseigne de magasins bio vient de se voir condamner à verser la somme de 30/000 euros pour pratique anticoncurrentielle. Les plaignants, Interfel, l’ANPP (producteurs de pomme) et la FNPF, trois organisations de la filière fruits et légumes, se sont pourvus en justice dès la sortie des premières affiches, qu’ils jugeaient condamnables en ce qu’elles critiquaient les pommes non bio.

Biocoop écope de 30.000 euros d’amende

Deux ans plus tard, ces trois organisations ont obtenu gain de cause et la Justice a estimé que cette campagne de publicité pouvait être considérée comme un appel au boycott. « Il est établi que cette campagne publicitaire repose non pas sur la valorisation des pommes issues de l’agriculture biologique, mais au contraire sur le dénigrement de celles des autres filières, aux fins de dissuader les consommateurs d’acheter ces fruits », ont ainsi indiqué les juges en rendant leur décision. L’enseigne bio a donc été condamnée à verser 10.000 euros à chacun des plaignants.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




6 commentaires Donnez votre avis
  1. toujours aussi scandaleux et pourris ces lobbies de la chimie et de l’agriculture industrielle. Eux ont le droit de mentir aux consommateurs en assurant que leur production est garantie alors qu’ils empoisonnent le monde entier et tuent à grande échelle à coup de pesticides, herbicides, insecticides, et ceux qui défendent la qualité et le respect des sols, des eaux, de la biodiversité et du travail bien fait sont traités comme des criminels. Il est urgent de voter pour de nouvelles idées et de nouvelles puissances. La vermine, il faut s’en débarrasser, il y a le feu !

  2. c’est un comble ! on n’a jamais condamné Jean-Pierre Coffe quand il disait d’un aliment : »c’est de la m…. » ; on n’a pas condamné Activia quand il faisait croire que son yaourt allait nous soigner la bedaine ; on ne condamne pas Leclerc quand il dit qu’il est moins cher qu’Auchan, Carrefour etc. ; ça aussi c’est anticoncurrentiel !

  3. Ils font leur boulot de militants et ça m’empêchera pas de continuer à faire mes courses chez Biocoop.
    Et non, Bioccop n’est pas plus cher que d’autres magasins bio, en tous cas ici dans l’ouest j’ai constaté qu’au contraire ce sont les autres enseignes bio qui sont plus chères, et Biocoop ne fait pas aussi bobos que les autres, au contraire ils sont root, c’est ce que j’aime chez eux (ce n’est pas juste une façade mais leur façon d’être).

    • Moi aussi je suis d’accord avec ce que dit : 1107tang c’est beaucoup plus chère et pas forcément justifié pour des clients aisés. Mais là où je diffère, c’est que l’histoire n’a rien à voir avec leurs tarifs en magasin, il s’agit de liberté d’expression! La biocoop a choisit de nous tenir au courant de certaines pratiques,faire la lumière pour ceux qui ne saurait toujours?!! il n’y a pas de donneur de leçon là dedans. Le poids de ses lobby nous interdit de dire ce qu’ils les arrangent pas avec l’aide cette fois,du rouleau compresseur de la justice Française. La honte quoi!

  4. Biocoop n’a pas de leçon a donner vu les prix qu’il pratiquent dans leurs magasins. Il maintiennent l’agriculture bio a une population aisé.
    Je fais souvent des achat dans une boutique bio indépendante qui vend les même produit, c’est 30 % 40 % moins cher.
    Biocoop c’est le Bio Business, donc à fuir.

    • Je suis d’accors avec toi mais le problème est surtout de mettre une amende à une enseigne qui défend le BIO alors que faire de la pub pour dire q’un quick c’est bon pour la santé ça n’est pas pénalisé. Biocoop est une entreprise qui a malgré tout un pois dans le domaine de l’agroalimentaire, donc je les défend car 80% des gens mange du poison.

Moi aussi je donne mon avis