Comment aider votre bébé à gérer l’angoisse de séparation ?

Vers 8 mois, de nombreux bébés traversent une étape importante de leur développement : l’angoisse de séparation. Comment la comprendre et la gérer au mieux ? Découvrez quelques pistes.

Rédigé par Marie Mourot, le 19 Feb 2020, à 17 h 08 min

Votre bébé pleure dès que vous quittez la pièce ou se crispe lorsqu’il voit un visage étranger ? Pas d’inquiétude à avoir, de nombreux enfants connaissent la fameuse angoisse de séparation, généralement au cours du 8e mois. C’est en effet à ce moment là qu’un bébé comprend qu’il n’est pas le prolongement de ses parents mais bien une personne à part entière. De ce fait, il passe par une période d’inquiétude qui peut s’étendre jusqu’à ses 18 mois. Alors, comment la gérer au mieux ?

Angoisse de séparation : nos conseils pour aider votre bébé à la surmonter

Depuis quelques temps, votre bébé ne sourit plus aux personnes qu’il ne connaît pas ou qu’il connait peu. Il se met à pleurer dès qu’il ne vous voit plus ou dès que quelqu’un d’autre veut le prendre à bras. Rassurez-vous, tout cela est parfaitement normal. Vers 8 mois, votre bébé commence à bien faire la différence entre les membres de sa famille et les personnes qu’il connaît moins. Il s’inquiète lorsqu’il ne vous voit plus dans la pièce car il n’a pas encore acquis ce que l’on appelle « la permanence de l’objet », c’est à dire que lorsque vous n’être plus dans son champ de vision, il pense que vous avez définitivement disparu. Bien entendu, tous les enfants ne vivent pas cette angoisse de la séparation avec la même intensité, cela dépend aussi du caractère et de la sensibilité de chacun. Pour passer cette étape en douceur, quelques astuces peuvent vous aider.

Comment accompagner son bébé en douceur ? © Yuganov Konstantin

Prévenez-le lorsque vous partez

Pas question de partir en douce lorsque votre bébé est endormi ! Il risquerait d’être encore plus inquiet au réveil en ne vous voyant pas. Lorsque vous allez partir, prévenez votre enfant, avec des mots simples. Il est primordial de lui dire au revoir clairement afin qu’il se sente en confiance et en sécurité. Dites-lui qui va s’occuper de lui pendant votre absence et à quel moment vous serez de retour. Il comprendra ainsi que vous ne l’abandonnez pas et qu’il peut être serein.

Jouez à « coucou caché » avec lui

Pour aider votre bébé à acquérir la permanence de l’objet, rien de tel que de jouer à « coucou caché » avec votre enfant : placez vos mais sur votre visage en cachant vos yeux (ou cachez votre visage sous une couverture) et enlevez-les rapidement pour le surprendre. En plus de le faire rire, il comprendra que même lorsqu’il ne vous voit plus, vous êtes bien là. Vous pouvez également vous amuser à vous cacher dans la pièce où il se trouve, derrière un meuble, en vous baissant, soyez créatif ! Mais attention à ne pas rester caché trop longtemps…

Laissez-lui un objet transitionnel à disposition

Un doudou pour se rassurer et se sentir en sécurité © Oksana Kuzmina

Si tous les enfants n’ont pas besoin d’un objet transitionnel, nombreux sont ceux qui en adoptent un vers 8 mois afin de mieux vivre les moments où ils ne sont pas avec leurs parents. Un doudou, un lange, une petite couverture, l’enfant choisit en général un objet qui lui plaît et qui l’aidera à se sentir en sécurité lorsqu’il n’est pas avec vous. Il est source de réconfort et facilite grandement les transitions alors ne négligez pas l’importance qu’il peut avoir pour votre enfant, notamment lors des périodes de sommeil.

Ne faites pas l’impasse sur les périodes de transition

Les périodes de transition sont essentielles pour votre bébé. S’il entre à la crèche, si vous le faites garder par une baby-sitter ou s’il change de nounou, prenez toujours le temps qu’il faut pour qu’il s’habitue à ce changement. Expliquez-lui la situation, qui sera la personne qui va s’occuper de lui et ne partez pas brusquement. Respectez un temps d’adaptation nécessaire au bien-être de votre tout petit.

Rassurez-le lorsqu’il est inquiet

Si votre bébé refuse d’aller dans les bras d’un proche, ne le forcez jamais. De même s’il se met à pleurer lorsque quelqu’un arrive chez vous par exemple, gardez-le avec vous en le rassurant. Acceptez cette situation, elle est transitoire et cette période de réassurance est importante pour votre bébé. N’hésitez pas malgré tout à l’inciter à plus d’indépendance : donnez-lui des jouets et installez-le près de vous. Il se sentira ainsi en confiance pour jouer sous votre regard bienveillant.

 

Illustration bannière : Comment l’aider à gérer l’angoisse de séparation ? – © Alena Ozerova
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice web freelance et maman de trois enfants, je me suis toujours sentie très concernée par l'écologie et le développement durable. Constamment en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis