Barbecue : la peau absorbe plus de molécules toxiques que les poumons

Une étude réalisée en Chine a mis en lumière le fait que les hydrocarbures produits par la cuisson lors d’un barbecue sont aussi absorbés par la peau, et que la protection offerte par les vêtements n’est que partiellement efficace.Pas de panique, mais prudence quand même cet été.

Rédigé par MEWJ79, le 4 Jun 2018, à 10 h 00 min

Mauvaise nouvelle à l’approche de l’été, selon une étude menée en Chine, la peau absorbe davantage les substances toxiques produites par la fumée des barbecues que les poumons à travers la respiration.

Les hydrocarbures produits lors d’un barbecue pénètrent dans le corps via la peau

L’été arrive dans quelques jours et avec lui les déjeuners à l’extérieur et donc les barbecues. Pour rappel, la France est le deuxième pays européen concernant l’utilisation des barbecues. Mais cette pratique n’est pas sans risque. Si la cuisson au barbecue produit de grandes quantités d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), certains d’entre eux sont des cancérogènes avérés. Et une étude réalisée en Chine va refroidir les appétits de certains. En effet, les chercheurs de l‘équipe du Dr Zeng ont mis en évidence le passage des HAP à travers la peau.

Cette exposition aux polluants est souvent sous-estimée, mais semble avoir un poids encore plus important que l’inhalation par la respiration. Des études ont déjà prouvé que ceux qui consomment de la viande grillée au barbecue sont les plus exposés aux HAP. Mais surprise ensuite puisque, suite à ces travaux, on apprend que la seconde voie d’exposition est la peau et non l’inhalation des fumées.

Les fumées du barbecue aussi sont dangereuses © Viacheslav Nikolaenko

Les vêtements ne protègent pas les HAP, pire ils les retiennent

Selon les chercheurs, les huiles présentes dans les fumées de barbecue participeraient à rendre les HAP facilement absorbables par la peau. De plus, la protection offerte par les vêtements ne serait que partiellement efficace. Et pour cause ! Les chercheurs ont observé que le coton retenait en partie les HAP au-delà d’un certain niveau de saturation. Ainsi les vêtements eux-mêmes deviennent une source d’exposition et peuvent soumettre la peau à de fortes concentrations.

Pas de panique tout de même pour les adeptes du barbecue. Il existe plusieurs moyens de diminuer ses effets nocifs sur le corps. Les chercheurs conseillent ainsi de laver rapidement tous les vêtements qui auraient été exposés aux fumées d’un barbecue. Porter des vêtements longs aidera à se protéger le temps de la cuisson. Au final, les experts se veulent rassurants, ils estiment inutile de s’inquiéter outre mesure de cette exposition, tant que la pratique du barbecue reste modérée.

Illustration bannière : Allumage du barbecue – © senk
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. « Les vêtements ne retiennent pas les HAP, pire ils les retiennent »: en français ça veut dire quoi???

Moi aussi je donne mon avis