#Balancetonbraco : après un nouveau lynx tué, une association attaque les chasseurs

Le 31 décembre 2020, un lynx a été retrouvé abattu dans le Jura, le troisième en quelques mois. Le Centre Athénas s’insurge et lance une mobilisation sur les réseaux sociaux avec le #Balancetonbraco.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 4 Jan 2021, à 9 h 36 min
#Balancetonbraco : après un nouveau lynx tué, une association attaque les chasseurs
Précédent
Suivant

Le 31 décembre 2020, sur sa page Facebook, l’association Centre Athénas qui lutte pour la défense des animaux a lancé une mobilisation sur les réseaux sociaux. Reprenant les codes du #Balancetonporc contre les violences sexuelles, elle cible les chasseurs et, plus particulièrement, les braconniers, avec son #Balancetonbraco. La raison ? Un troisième lynx a été trouvé mort dans le Jura.

Un lynx victime du braconnage dans le Jura

Le Centre Athénas, association de sauvegarde de la faune sauvage, espère que cette année 2021 changera la donne face à « l’outrageuse complaisance » dont, selon elle, bénéficient les chasseurs. « C’est insupportable car ce sont des gens qui vivent dans le non-droit et qui se contrefichent de la réglementation et de la biodiversité », juge Gilles Moyne, directeur de l’association.

Un nouveau lynx abattu par les chasseurs ©Peter Fodor

Lire aussi : Pendant que certains sont confinés, d’autres tuent du lynx dans le Jura !

Le dernier fait en date qui fait s’insurger ces défenseurs de la faune sauvage est la découverte, le 31 décembre 2020, d’un lynx abattu dans le massif du Jura. L’animal, selon les propos de l’association qui a publié une vidéo sur sa page Facebook, a « un trou béant dans la cage thoracique », preuve que l’animal « n’est pas mort des suites d’un mauvais rhume ». Les chasseurs sont directement visés, l’animal ayant été tué avec une arme à feu.

#Balancetonbraco pour une dénonciation citoyenne

L’association déplore que les plaintes déposées pour braconnage n’aient quasiment jamais de suites judiciaires. Or, ce lynx est déjà le troisième en quelques mois découvert mort dans le Jura et les Vosges.
Le lynx est pourtant une espèce protégée dont la chasse est interdite car sa population est très faible, à peine une centaine d’individus adultes en France sont recensés.

Le Centre Athénas a donc lancé le hashtag #Balancetonbraco pour que les faits soient dénoncés par la population sur les réseaux sociaux, et a créé une adresse mail, balancetonbraco@athenas.fr, pour lui envoyer les signalements directement.
« Nous demandons que les gens dénoncent ce genre d’acte et que l’on crée un tribunal de l’environnement spécifique pour traiter les affaires environnementales », a expliqué l’association à FranceInfo.

Illustration bannière : Lynx – © Ondrej Prosicky
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

4 commentaires Donnez votre avis
  1. bienvenue en france ,aucune volonté de l etat en matiere de protection de la biodiversite , en suisse braconner un lynx c est direct le juge d instruction , chez nous c est rien!!
    peut etre pour ca que la suisse a une des plus belles population de lynx d europe ! ,et sert de reservoir pour la reintroduction de l espece ailleurs comme en allemagne recemment , ou ce sont les chasseurs allemands qui ont
    ouvert les cages de lacher , alors que non loin de la , certains chasseurs francais ouvrent le feu !! merci a la suisse pour ses lynx qui ont colonise petit a petit le jura coté francais , merci a la slovenie pour avoir pris soin de ses ours mieux que nous n avont su le faire , merci a l italie sans qui nous sauriont meme plus que le loup a 4 pattes et 2 oreilles , et la france dans tout ca ? bein …..le neant !

  2. Si Macron n’était pas une groupie des chasseurs, on n’en serait pas là !

  3. c’est honteux que ces chasseurs ne soient pas punis par la loi !!! ils se fichent des lois et de la vie des animaux sauvages que nous devons protéger ils meriteraient de graves sanctions et des coups de pieds au C.

  4. Une solution qui éviterait également de nombreux accidents: interdiction des carabines à balles, seuls les fusils tirant des cartouches à chevrotine étant autorisés.

Moi aussi je donne mon avis