Pendant que certains sont confinés, d’autres tuent du lynx dans le Jura !

Nouvelle perte pour le lynx en France après la découverte mardi 17 mars des restes d’une femelle lynx vraisemblablement abattue, éventrée puis jetée dans une ravine. Une récompense est proposée pour tout renseignement permettant d’identifier le ou les coupable(s).

Rédigé par Audrey Lallement, le 24 Mar 2020, à 11 h 35 min

Collision routière ou braconnage ? La dépouille d’une femelle adulte lynx a été découverte par des enfants en contrebas d’une route jurassienne. L’Office Français de la Biodiversité réalise une autopsie qui devrait permettre de trancher sur les causes de la mort du félin sauvage. La thèse de l’accident étant peu probable, des associations de défense des animaux ont lancé l’opération #balancetonbraco. Une récompense de 5.000 euros sera offerte à toute personne qui sera en mesure de fournir des éléments probants permettant de confondre le coupable.

Collisions, braconnage, le bilan des lynx retrouvés morts dans l’Est s’alourdit

Alors que le mardi 17 mars 2020 était la première journée de confinement en France, une macabre découverte a été faite dans la commune d’Ivrey, dans le Jura (39). Un lynx femelle a été retrouvé sans vie, dans un éboulis, en contrebas d’une route. Une mort visiblement non naturelle puisque l’animal était éventré. Une autopsie doit être faite pour connaître les causes du décès du félin, de toute évidence jeté volontairement dans les pierres. Par qui a été commis ce forfait ? Des chasseurs ? Des chauffards ? Le doute plane. D’autant plus qu’en 2014, une découverte du même type a déjà été faite dans la région.

C’est le 3e lynx adulte disparu dans les Vosges depuis le début de l’année dans le massif du Jura après deux incidents, un par braconnage à Fellering en janvier et l’autre victime d’une collision.

Famille de lynx en Allemagne © sonnenfoto21

Lire aussi : Loups, lynx, ours : les règles d’indemnisation des dommages dus aux prédateurs évoluent

En novembre dernier encore, des spéléologues qui exploraient le gouffre du Prévalot à Fontenu toujours dans le Jura, y avaient découvert des ossements d’animaux dont certains ont été identifiés comme appartenant à un lynx, dont un crâne présentant plusieurs blessures suspectes, laissant envisager une destruction illégale.

Nous pensons qu’il y a, dans le secteur, des véritables fous de la gachette. Alors pas plus qu’ailleurs en France, mais des gens qui outrepassent la loi pour leur plaisir. Et nous voulons faire en sorte que cela cesse !
Gilles Moynes, le président du Centre Athénas

 

Des récompenses pour trouver le ou les coupable(s) de tels actes

Afin de retrouver la personne à l’origine du décès de l’animal, plusieurs associations regroupées sous le collectif Rewild ont lancé un avis de recherche. Une récompense de 5.000 euros est proposée à toute personne qui sera en mesure de fournir des éléments probants, précis, rigoureux et pouvant être vérifiés qui pourraient conduire à l’identification des responsables de tels actes. Avec cette opération #balancetonbraco, les défenseurs des animaux espèrent bien dissuader certains chasseurs.

Bien entendu, cette démarche devra se faire dans la légalité. « Il faudra une déclaration très précise, un témoignage rigoureux pouvant être vérifié » assure Gilles Moynes. Pas question en effet que cette affaire tourne au règlement de compte sur simple dénonciation.

Des réactions outrées

Au centre Athéna, association jurassienne de sauvegarde de la faune sauvage qui recueille et soigne des animaux, on s’indigne « Nous pensons qu’il y a, dans le secteur, des véritables fous de la gâchette. Alors pas plus qu’ailleurs en France, mais des gens qui outrepassent la loi pour leur plaisir. Et nous voulons faire en sorte que cela cesse ! ».
Et on s’interroge aussi : « Ce qui est quand même incroyable, c’est que la mort de la bête était récente. Et donc qu’elle est survenue alors même que certaines mesures nationales étaient prises pour lutter contre le Coronavirus ! »

Alors que la France reste confinée pour éviter la propagation du coronavirus et que les citoyens prennent sur eux pour respecter les injonctions et appels à la prudence, il semble être acceptable pour certains de partir en forêt pour traquer et tuer des lynx !

Témoin d’un acte répréhensible envers un lynx ou un autre animal sauvage ? Contactez balancetonbraco@athenas.fr

Illustration bannière : jeune lynx européen en Allemagne- © Ondrej Prosicky

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bien sur tuer un animal protégé est condamnable.
    Mais offrir une prime pour la délation est encore plus condamnable.
    Comme au bon vieux temps ou les résistants étaient des délinquants terroristes soumis à la délation contre récompense.
    Ne pas oublier que le WWF a été conçu par des sympathisants nazis adepte de la délation.

Moi aussi je donne mon avis