Les avantages fiscaux du diesel élargis à l’essence

Le gouvernement a récemment décidé de remettre en cause l’une des principales propriétés du diesel. En effet, les entreprises pourront désormais bénéficier des mêmes avantages fiscaux, que ce soit pour les véhicules alimentés au diesel ou à l’essence.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 17 Oct 2016, à 7 h 37 min

« La décision qui a été prise et que je vous annonce aujourd’hui c’est que nous allons donner à l’essence le même avantage dont bénéficie le diesel », a annoncé Ségolène Royal. Les entreprises auront désormais la possibilité de déduire 80 % de la TVA appliquée sur l’ensemble des carburants et non plus seulement sur le gazole.

Essence moins chère : une décision annoncée par la ministre de l’Énergie

Cette mesure devrait être mise en place de manière progressive sur deux ans. « On ne va pas retirer un avantage au diesel, pour lui donner le temps de cette mutation vers les transports propres, mais il n’y a aucune raison que l’essence ait un désavantage », a précisé la ministre. La première phase de ce mécanisme fiscal devrait apparaître dès janvier 2017.

Les avantages fiscaux du gazole supprimés en cinq ans

Cette annonce de la ministre est intervenue au lendemain de la présentation d’un rapport parlementaire prévoyant la suppression en cinq années des avantages fiscaux du gazole. Aujourd’hui, près de 20 millions de véhicules roulent grâce à cette énergie. En effet, le gazole est l’un des carburants les plus vendus en France, en raison des nombreux avantages fiscaux qu’il a offerts tant aux particuliers qu’aux entreprises.

Depuis 2015, le gouvernement entame un rééquilibre fiscal entre l’essence et le diesel, via notamment une augmentation de deux centimes de la taxe sur les carburants appliquée au diesel, et une baisse similaire sur l’essence.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis