L’artificialisation des sols accélère en France

Rédigé par Guillaume, le 22 Oct 2014, à 15 h 56 min

2 millions d’hectares de terres agricoles ont été perdus sur les 30 années de 1980 à 2010, ce qui représente la superficie cumulée de des Landes et de la Gironde. Les terres artificialisées qui représentent au total 9 % du territoire hexagonal sont malheureusement le plus souvent prises sur des terrains en plaine qui sont les surfaces agricoles de la meilleure qualité.

L’artificialisation des sols en France

Le recul permanent des terres agricoles

Les espaces artificialisés augmentent d’environ 60 000 hectares de surface par an depuis 1993,  principalement au détriment des terres agricoles, mais aussi des milieux semi-naturels.

L’extension démographique depuis 1980, (+17 % d’habitants) a contribué à l’augmentation de +60 % des surfaces artificialisées : elles représentent 5,1 millions ha de nos jours, contre 21,7 Mha pour les sols naturels et 28,2 pour les sols agricoles.
graphique territoire

Les espaces artificialisés se sont accrus d’environ 3 % soit 820 km² de plus entre 2000 et 2006 (d’après Corine Land Cover, 2006).

L’artificialisation détruit incontestablement les habitats naturels. A terme, elle réduit également la production agricole en la privant de certaines de ses meilleures terres. Ces grandes perturbations influent significativement sur l’avenir des espèces animales et végétales.

Au total, ce sont 7 % des terres agricoles qui ont été perdues depuis une trentaine d’années tandis que la superficie des espaces naturels n’a pas évolué. Mais le phènomène n’est pas que français, il est mondial : partout l’urbanisation est une des causes de la disparition des sols fertiles dans le monde.

De quoi sont composées les sols artificialisés ?

> 2,4 Mha de sols revêtus (réseau ferré, routes, autoroutes, aéroports, parkings)
> 1,55 Mha d’espaces verts (jardins publics ou individuels, terrains de sport, etc)
> 800 000 ha de sols construits (maisons, immeubles, usines)
> 144 000 ha de sols arrasés (carrières, mines, …)
> 46 100 ha de sols en zones interdites (militaires)
> Ils représentent environ 800 m2 par habitant.

Les sols “artificialisées” recouvrent donc près de 9,5 % du territoire hexagonal, ce qui représente environ 800 m2 par habitant. 16 % de ces surfaces  artificielles correspondent à des sols bâtis (maisons, immeubles…), 44 % à des sols revêtus ou stabilisés (routes, parkings…) et 40 % à d’autres espaces artificialisés (jardins, chantiers…).

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Guillaume dès la fin de ses études a eu envie d'écrire pour partager ses connaissances et ses convictions. Guillaume est notre spécialiste Habitat durable...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour Guillaume,
    Est ce qu’il serait possible de connaitre vos sources pour tous les chiffres présentés ?
    Grand merci

  2. Pour les auteurs de l’article “L’artificialisation des sols accélère en France”
    Je ne doute pas personnellement des chiffres et % donnés dans votre très bonne présentation des choses.
    mais je pense qu’il est indispensable pour toute information de ce genre de communiquer point par point la ou les sources, même brièvement entre parenthèse, pour plus de sérieux et de crédibilité envers ceux qui nient tout en bloc et n’hésitent pas à prétendre que les chiffres “écolos” sortent d’un chapeau.

  3. Coincés dans leur tour de verre très confortables et bien chauffées, les messieurs, dames, décideurs technocrates ils pourront toujours manger leurs billets de banque et leurs cartes bancaire, quand il n’y aura plu de paysans et de terres cultivables saines !!!!

  4. pour faire quoi , en plus ? des stades de foot ? des ronds points ? des voies routières encore et encore ? au profit de qui , surement pas pour le bien des gens, mais plutot pour le bien du porte monnaie de certains !! les centre ville se dépeuplent et se dégradent , ne serait pas plus judicieux de revoir l’urbanisation dans son ensemble . n’oublions pas ( les hommes politiques semblent l’oublier , eux ! retirés dans leurs tours urbaines ) que l’agriculture c’est aussi des emplois , mais visiblement ça ne leur saute pas aux yeux

  5. La solution pour compenser les terres agricoles qui disparaissent :
    univers-nature.com/actualite/transport/demain-des-bus-vegetalises-au-coeur-des-villes-66527.html

  6. Bonjour,
    Quand je dis que l’homme est la pire espèce que l’univers ait pu engendrer, ce n’est pas un vain mot.
    De toute façon, un jour ou l’autre, la nature reprendra ses droits…!

    • Tout dépend de l’homme et de la culture dans laquelle il vit. Il y a eu des cultures humaines qui sont arrivées à trouver un équilibre avec leur environnement. Le problème, c’est l’homo industrialus termicus.

Moi aussi je donne mon avis