L’arnaque aux steaks ‘façon bouchère’

Les steaks hachés ‘façon bouchère’ sont-ils meilleurs que les steaks hachés classiques ? Rien n’est moins sûr selon Foodwatch qui ouvre les yeux des consommateurs.

Rédigé par Audrey Lallement, le 13 Mar 2020, à 11 h 10 min

Selon l’association Foodwatch, la différence de prix entre les steaks hachés industriels et la version « façon bouchère » n’est pas justifiée. À part la différence de leur aspect, ils se valent en qualité. Une découverte qui fera peut-être changer le mode de consommation de ceux qui mangent encore de la viande.

Une qualité similaire entre les steaks hachés

Les steaks hachés industriels sont sur la sellette, en particulier ceux qui semblent de meilleure qualité que les autres ». Alors que fin février 2020, le magasine 60 Millions de Consommateurs publiait une enquête révélant que les steaks hachés bio n’étaient pas les meilleurs, cette fois-ci ce sont les steaks « façon bouchère » qui sont dans le collimateur de l’association Foodwatch.

Présentés comme ceux que l’on achète chez le boucher, les steaks hachés « façon bouchère » valent les steaks hachés industriels classiques. Seule leur apparence distingue ces deux types de produits ; en termes de qualité ils sont identiques. Et pourtant, les steaks hachés « façon bouchère » coûtent plus cher que les autres…

Le look « gastronomique » tendance pour un steak de même qualité que le classique  © circlePS

Une différence de prix injustifiée

Il suffit de se rendre au rayon boucherie du supermarché voisin pour s’apercevoir de cette différence de prix. Alors que le steak haché pur boeuf traditionnel à 15 % de matière grasse de carrefour est vendu 12,52 € le kilo, « l’authentique façon bouchère » est à 14,61 € le kilo. Une différence de prix de 16,6 %.

Le prix à payer pour un meilleur « look » a expliqué Camille Dorioz, responsable de campagne chez Foodwatch au Parisien. « Les steaks façon bouchère ont un aspect plus artisanal : ils répondent à une demande des clients de consommer plus local, moins industriel, et ces nouveaux steaks leur donnent ce sentiment-là ».

Bien que l’appellation « façon bouchère » soit communément utilisée, elle n’existe pas dans la législation. Par ailleurs, même si les industriels se défendent en expliquant que le hachage spécifique de ce produit explique la différence de prix, Camille Dorioz ne doute pas qu’en réalité « le coût de production ne pouvant expliquer la différence de prix, la seule raison pour laquelle ces enseignes ont augmenté leur prix est que cela leur permet d’accroître leurs marges ! ».

Illustration bannière : Les steaks hachés « façon bouchère » : une nouvelle arnaque au prix © Sebastiana Raw
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis