Attention à cette nouvelle arnaque SMS au sujet de la vignette Crit’Air

Des SMS ont récemment été envoyés en masse invitant les automobilistes à « commander une vignette Crit’Air » sur un site monté par des escrocs.

Rédigé par Anton Kunin, le 18 Oct 2022, à 11 h 36 min
Attention à cette nouvelle arnaque SMS au sujet de la vignette Crit’Air
Précédent
Suivant

Le site en question n’est plus accessible. Mais rien ne laisse penser que les escrocs n’essaieront pas d’en créer un autre.

Un site escroc dont l’unique objectif est de récupérer les numéros de carte bancaire

Le 13 octobre 2022, le Groupement d’Intérêt Public Action contre la Cybermalveillance alertait sur une nouvelle arnaque qui circule par SMS. Dans ce dernier, les escrocs affirment que le destinataire du message a été aperçu en train de rouler sans vignette Crit’Air et lui demandent d’en commander une sur un site qui n’est bien évidemment pas celui du ministère de la Transition écologique. Le site en question, déjà inaccessible au moment de l’écriture de cet article, ressemblait à s’y méprendre au site officiel www.certificat-air.gouv.fr, où se commandent les vignettes Crit’Air.

Sur le faux site, les victimes étaient invitées à saisir les données de leur carte bancaire. Sauf qu’elles ne servaient pas au règlement dans l’immédiat de la somme de 3,70 euros (qui correspond au coût de la vignettes Crit’Air et de son envoi par la poste). Ces données étaient récupérées par les escrocs pour tenter, plus tard, d’initier d’autres virements avec la carte bancaire de la victime.

Les zones à faibles émissions existent dans 12 villes de France

La commande d’une vignettes Crit’Air est devenue obligatoire avec la création, dès 2017, de zones à faibles émissions (ZFE). De telles zones existent aujourd’hui à Marseille, Nice, Toulon, Montpellier, Toulouse, Aix-en Provence, Marseille, Reims, Strasbourg, Saint-Étienne, Rouen et dans le Grand Paris. Cette vignette se présente sous la forme d’une pastille à coller sur le pare-brise. Elle indique le niveau de pollution du véhicule, sur une échelle de 0 à 5.


Dans une zone à faibles émissions, la circulation de véhicules les plus polluants est interdite. Elle est punie d’une amende de 68 euros pour les voitures et les deux-roues et de 135 euros pour les poids-lourds, bus et autocars.


Les forces de l’

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis