Après le sport, mieux vaut une banane qu’une boisson énergisante

Pour un cycliste, manger la moitié d’une banane au milieu de la course et l’autre moitié à la fin de celle-ci et boire de l’eau plate fait le même effet que consommer une boisson énergisante.

Rédigé par Anton Kunin, le 13 Apr 2018, à 11 h 40 min

Une étude menée sur le Campus de recherche de Caroline du Nord et financée par la multinationale agricole Dole Foods, spécialisée dans la commercialisation de fruits, nous apprend que les bienfaits physiologiques des bananes sont identiques à ceux des boissons énergisantes, à la différence près que les bananes sont en plus source de vitamines.

Les bananes, une alternative nourrissante aux boissons énergisantes

Et s’il y avait une alternative naturelle aux boissons énergisantes ? C’est avec cette hypothèse que quatre chercheurs travaillant sur le Campus de recherche de Caroline du Nord, aux États-Unis, ont analysé le sang de 20 coureurs cyclistes à qui ils ont donné, lors de trois courses de 75 kilomètres espacées dans le temps, tantôt des bananes et de l’eau, tantôt seulement de l’eau, tantôt une boisson avec une teneur en sucre de 6 %.

bananes sport

Cycliste © Ery Azmeer / Shutterstock

Résultat : le sang des cyclistes ayant mangé des bananes contenait 18 métabolites tels que les dérivés de la sérotonine et de la dopamine, tandis que le sang des cyclistes ayant consommé de l’eau ou une boisson sucrée n’en contenait pas.

Les chercheurs rappellent qu’au-delà de leur faculté à favoriser l’activité métabolique, les bananes sont source de vitamines C et B6, des vitamines qu’on ne reçoit pas lorsqu’on consomme une boisson énergisante.

Les bananes, un aliment préconisé aux sportifs

Ce n’est pas un secret : les sportifs professionnels prennent de l’ibuprofène afin d’atténuer la douleur et de permettre à leur système immunitaire de fonctionner normalement lors d’efforts physiques intenses. Or, avec l’ibuprofène il y a un risque d’endommager les cellules intestinales. Par ailleurs, dans certains cas ce médicament n’atténue pas mais aggrave l’inflammation chez les sportifs.

banane sport

© tickcharoen04

Selon les chercheurs, les bananes constituent une alternative parfaite à l’ibuprofène, puisque les bananes ont elles aussi un effet anti-inflammatoire, sont nourrissantes et améliorent la récupération métabolique. Pour un cycliste, manger la moitié d’une banane au milieu de la course et l’autre moitié à la fin de celle-ci et boire de l’eau plate fait le même effet que consommer une boisson énergisante.

Illustration bannière : Femme buvant une boisson énergisante après l’effort – © oneinchpunch
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Bonjour,
    Etude sans doute intéressante mais biaisée par le fait que son financeur commercialise des fruits et légumes.
    Pas sûr qu’elle aurait été publiée si le résultat avait été autre.
    Sans valeur donc, à mes yeux

Moi aussi je donne mon avis