Les animaux d’élevage stressés par les rayonnements électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques perturbent-elles le comportement, et même la santé, des animaux d’élevage ? Malgré les dénis officiels, plusieurs études soulèvent la question.

Rédigé par Paul Malo, le 27 Jan 2019, à 12 h 40 min

Antennes-relais, barrières électriques… Les courants électriques parasites et autres rayonnements électromagnétiques perturberaient le comportement des animaux, dans les fermes comme dans les champs.

Rayonnements électromagnétiques : un impact nié ou mal connu sur les animaux

C’est une prise de conscience progressive mais qui vient peu à peu corroborer les nombreuses remontées des exploitations agricoles : les courants parasites électriques et autres rayonnements électromagnétiques, peuvent être sources d’inconfort et même de stress pour les animaux d’élevage, à commencer par les vaches. Au point de perturber leur comportement. En effet, s’ils ne sont pas toujours perceptibles par les hommes, ces courants parasites touchent tout particulièrement les vaches laitières.

rayonnements électromagnétiques

Les courants parasites et autres rayonnements électromagnétiques impacteraient en premier lieu les vaches © Freeprod33

Pour autant, les travaux réalisés par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) à la demande du ministère de l’Agriculture, n’ont pas permis de mettre en évidence des effets majeurs des champs électromagnétiques sur le comportement des animaux d’élevage(1).Son rapport d’expertise sur les champs électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences a pourtant analysé plus de 300 publications scientifiques ainsi que les résultats d’une campagne de mesures réalisée en élevage.

L’Anses reconnaît toutefois que l’impact des courants parasites « sur le niveau de performance et l’état sanitaire des animaux dans le contexte multifactoriel des élevages reste mal connu ».

Pourtant, selon une étude fouillée publiée récemment par le journal L’Avenir agricole, les rayonnements électromagnétiques générés par les antennes-relais de la 4G, les panneaux photovoltaïques et les lignes à haute et très haute tension, ont bel et bien un impact sur la santé des animaux(2).Et ce malgré le déni de la part de  l’État comme des élus locaux.

En Sarthe, un comité de défense des victimes de rayonnements électromagnétiques, porté par l’Association de protection de l’environnement malicornais (APEM), est d’ailleurs en cours de formation. Ses membres sont convaincus de l’impact de ces rayonnements et soutiennent plusieurs agriculteurs dans quatre départements différents, la Mayenne, la Sarthe, l’Orne et l’Eure-et-Loir.

rayonnements électromagnétiques

Selon plusieurs enquêtes, les antennes relais pourraient indisposer le bétail © Yuriy Bartenev

Les lapins sont aussi touchés ?

En sus des vaches, les lapins sont peut-être également touchés par les ondes. Ainsi, à Saint-Longis, près de Mamers, un éleveur de lapins estime avoir perdu 200.000 bêtes en quatre ans à peine(3). Selon lui, une antenne-relais en serait l’origine. Aucun virus, problème d’alimentation ou d’hygiène n’a en effet été constaté.

Selon l’expert mandaté par la Chambre d’Agriculture de la Sarthe également, l’antenne-relais située à seulement 150 mètres de l’exploitation serait à l’origine de cette véritable hécatombe animale.

En effet, les ondes émises par cette antenne sont bien supérieures à la normale, avec une valeur de champ magnétique de 600 mV/m à 800 mV/m, quand la recommandation est de ne pas dépasser 500mV/m. Selon lui, une telle surexposition peut entraîner « un manque de développement des lapereaux, une diminution de l’immunité globale, un affaiblissement énergétique ou, dans le pire des cas, la mort de l’animal ».

Illustration bannière : Vache devant une ligne haute tension – © urbans
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour,

    Une remarque; les mV/m n’expriment pas une fréquence mais une valeur de champ électrique

  2. Si vous appeler cela une étude scientifique, c’est que vous avez besoin de vous former. leglob-journal.fr/Impacts-electromagnetiques-Des/

Moi aussi je donne mon avis