Allergie au pollen : la France est en alerte rouge

Le soleil et les températures estivales favorisent la dissémination des fortes concentrations de pollens de graminées dans l’air. Ce qui a pour conséquence d’augmenter significativement le risque d’allergie.

Rédigé par Audrey Lallement, le 2 Jun 2020, à 11 h 23 min

La carte en ligne mise à jour par le Réseau national de Surveillance aérobiologique est presque totalement rouge. Les pollens de graminées sont de retour, et les allergies aussi.

Le beau temps favorise les pollens de graminées

La météo est estivale et les Français se déconfinent. Même chose pour les pollens qui sont aussi de la partie. Les français font à présent face aux allergies au pollen. « Alors que la carte des départements de France du Covid19 passe au vert, la carte de vigilance des pollens quant à elle reste bien rouge » assure le Réseau national de Surveillance aérobiologique (RNSA). La carte en ligne régulièrement mise à jour par le réseau de surveillance est écarlate. Hormis la Corse et les Alpes-Maritimes dont le risque d’allergie est moyen, tous les autres départements sont classés « élevé » ou « très élevé ».

En cause, les pollens de graminées dont la dissémination et les fortes concentrations dans l’air sont dues au temps chaud et ensoleillé. Sont donc concernés : le blé, l’orge, l’avoine le seigle, le maïs, la phléole, le dactyle, la fétuque, l’ivraie, le pâturin, le vulpin ou encore le chiendent. Si ces plantes sont accusées d’être « la principale gêne des allergiques », elles ne sont pourtant pas la seule.

Une applications smartphone

L’application Alertes pollens vous aidera à vivre votre allergie sans vous enfermer. Consultez les alertes polliniques du RNSA, des conseils pour gérer votre allergie au quotidien et des services associés comme la météo, ou la qualité de l’air.

Que faire en cas d’allergie ?

« Les pollens de chênes ont quasiment disparu de la circulation sauf autour de la Méditerranée où le risque d’allergie pourra encore atteindre le niveau moyen dans certains endroits. C’est justement sur le pourtour méditerranéen qu’il faudra surveiller les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) qui seront responsables d’un risque d’allergie faible à localement moyen. Les pollens d’oseille, de plantain et d’urticacées seront également présents en quantité faible à modérée sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible » détaille le RSA.

Trucs et astuces naturels contre les allergènes : la fiche pratique

Gare au rhume des foins ! Pour éviter d’éternuer ou de présenter d’autres symptômes de l’allergie, veillez à respecter quelques précautions. Aérez votre logement tôt le matin ou tard le soir, étendez votre linge à l’intérieur, roulez les vitres de la voiture fermées, évitez de faire du sport dehors et lavez vos cheveux avant de vous coucher. Si la gêne est trop importante, consultez votre médecin traitant afin qu’il vous prescrive un antihistaminique.

Illustration bannière : La France en rouge pour les allergies aux pollens, en raison d’une météo particulièrement clémente © AshTproductions
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. bonjour, De nombreux logements sont équipés de VMC de nos jours, et l’air neuf pour le renouvellement passe par les barrettes d’aération situées en haut des fenêtres.

    Pour arrêter pollution et pollens on peut s’inspirer de cette vidéo :
    youtube.com/watch?v=OgZqOi-6RmI

Moi aussi je donne mon avis