Agence Grenelle Environnement, les énergies renouvelables pour tous

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 1 Oct 2012, à 17 h 00 min

Quelle est votre vision du marché des énergies renouvelables ?

Pour moi, les choix politiques de ces dernières années ont totalement faussé le débat. Le photovoltaïque a été considéré comme un placement financier. Aujourd’hui, ce raisonnement demeure encore bon, même si c’est dans des proportions moindres. Les incitations excessives données au seul secteur photovoltaïque puis supprimées soudainement ont bloqué un développement pourtant régulier et constant ailleurs !

Ainsi, la France aurait du, comme ses voisins, faire le choix de l’autoconsommation. L’apport d’énergie fourni par le soleil restant toujours constant sur l’année, chaque habitation équipée d’une génératrice photovoltaïque comprend et assume l’évolution de sa propre consommation électrique avec plus d’acuité !

Si le soleil produit 10 et que l’on consomme 15, on comprend vite que si sa consommation passe à 20, le supplément ne peut être fourni par le soleil et qu’il faudra le payer… Ainsi faire tourner son lave-linge à midi en plein soleil plutôt que la nuit devient intelligent !

Mais le lobby énergétique est extrêmement puissant chez nous. Le rachat de certificats verts comme cela se fait dans de nombreux pays européens représente un modèle vers lequel la France devrait tendre elle aussi. Ailleurs, la vente d’un certificat pour un particulier peut lui revenir à 600 ou 1000€ ! Et cela, directement dans sa poche…

C’est pour cette raison que je suis très critique vis-à-vis de ce qui s’est passé jusqu’à maintenant en termes de nouvelles énergies .

Le côté positif est que ces sujets ont été mis en lumière et que plus personne n’ignore les alternatives possible ! En particulier grâce à l’Ademe ou les associations qui font réellement avancer les choses en informant le particulier. Beaucoup se tournent naturellement vers eux, et c’est un très bon point.

En France, certaines régions montrent l’exemple en matière d’énergies renouvelables : c’est le cas de la région Rhône-Alpes, de la Bretagne… Le Nord-Pas-de-Calais n’est pas en reste !

Qu’en est-il du photovoltaïque ? La fiscalité a véritablement « plombé » le secteur ?


Oui, je parlerais presque d’un arrêt total. Les incitations qui chaque année diminuent et les abus de certaines entreprises peu scrupuleuses qui ont donné une très mauvaise réputation à tout le secteur en sont responsables.

Aujourd’hui, je crois en l’autoconsommation c’est-à-dire la production d’énergie pour son propre foyer.

Une piste selon moi sera la micro-cogénération. Pour simplifier, il s’agit de produire du chauffage et de l’électricité avec un même appareil. En France, on pourrait imaginer arriver à ce résultat avec des appareils fonctionnant au gaz. Nous connaissons et maîtrisons la technologie nécessaire pour cela. En Belgique, la micro-cogénération est aussi rendue possible avec des chaudières à pellets.

C’est vraiment une voie pertinente à développer. Mais l’autonomie totale demande cependant encore des investissements lourds.

Merci !

*

Je réagis

Sur le thème des énergies renouvelables :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis