Agence Grenelle Environnement, les énergies renouvelables pour tous

Rédigé par Annabelle, le 1 Oct 2012, à 17 h 00 min

Entre le prix des énergies fossiles qui s’enflamment et une prise de conscience qui les amène à réfléchir à des alternatives, les consommateurs s’intéressent de près aux énergies renouvelables. Mais les mesures prises ces dernières années par l’Etat ont plutôt tendance à décourager. Pour nous éclairer sur la situation du marché des énergies renouvelables, nous avons fait appel à un expert. Guy Enriquez, gérant de l’Agence Grenelle Environnement à Roncq (Nord) nous livre sa vision.

Pouvez vous nous présenter votre activité ?

L’Agence Grenelle Environnement c’est un groupement coopératif d’artisans installateurs, passionnés par leur métier.

Pour nous, les économies d’énergie et le respect de l’environnement inscrits dans la durée sont des valeurs auxquelles nous tenons. Nous appliquons cette vision de respect à notre projet dans son intégralité. C’est pour cela que nous avons décidé, il y a 5 ans, de nous regrouper sous le statut de SCOP : Société coopérative et participative. C’est cohérent avec notre démarche qui est celle de valoriser l’humain et notre savoir-faire artisanal.

Quelle que soit la raison pour laquelle un client fait appel à nous (l’installation d’une chaudière, changer l’isolation, etc.) on procède en tout premier lieu à une expertise de l’efficacité énergétique. Nos clients sont assez friands d’information et c’est tant mieux ! Ils veulent en savoir plus. Donc même si on nous contacte uniquement pour une installation précise, on a à cœur de donner une vision plus globale au client afin qu’il puisse prendre une décision éclairée.

Votre métier, c’est donc de faire faire des économies d’énergie ?

En ce qui concerne l’énergie, dans un projet de rénovation d’une maison, il y a 2 aspects à prendre en compte : le besoin en énergie et les économies d’énergie.

Les économies d’énergie sont le résultat de la soustraction de ces deux paramètres !

C’est en effet surtout sur les économies d’énergie que les efforts sont le plus efficaces. C’est là qu’il y a le plus à faire !

Les ménages français sont les plus gourmands en matière de consommation énergétique ! Nous devrions suivre l’exemple de nos voisins européens car tous consomment moins d’énergies que les Français : Allemands, Suisses, Belges, Scandinaves mais aussi, contrairement aux idées reçues, les Américains ! Ces derniers consomment moins d’énergie à la maison (mais ils se rattrapent par ailleurs…)

La marge possible de progrès et d’économie est plus qu’énorme !

Notre coopérative propose des solutions cohérentes qui savent marier l’aspect consommation énergétique et économies d’énergie. L’un ne va pas sans l’autre.
Nous souhaitons faire comprendre aux particuliers qui font appel à nous qu’investir dans un bon système de chauffage c’est bien, puisqu’ils seront « tranquilles » pour 10 à 20 ans. Cependant, avec une isolation bio-sourcée, on peut tabler sur un investissement bien plus rentable : jusque 40 ans ! Le ratio est donc nettement plus intéressant.

Notre message c’est qu’il est nécessaire d’avoir une vision et une démarche globales. Ce n’est pas en changeant son système de chauffage uniquement qu’on réalise des économies d’énergie véritables et durables.

Un exemple concret. Il nous arrive très souvent qu’un client nous appelle pour faire installer une chaudière à condensation. Dans l’imaginaire, c’est ce type d’appareil qui fait que l’on divise par 2 la facture d’énergie. Mais ce qu’il est important de savoir c’est qu’une chaudière à condensation sans bonne isolation préalable ne fournira pas de résultats optimaux. Au mieux, on baissera la facture de 10 à 15 %. C’est déjà pas mal bien sûr ! Mais avec une bonne isolation, les économies seront déjà de 30 à 40 %, tout en nécessitant une chaudière moins puissante, donc moins chère !

Le parc immobilier français se divise synthétiquement en 3 groupes : avant guerre (1/3), après guerre (1/3), après le 1er choc pétrolier (1/3). L’isolation ne faisait pas du tout partie des préoccupations des 2 premiers groupes.Du coup, il y a du travail au niveau de l’isolation de la toiture, des fenêtres, etc.

Si en France on rénovait entièrement un logement à la minute afin de le rendre conforme à la RT de l’existant (les exigences de la RT 2007 pour l’ancien), cela prendrait 200 ans !

Titanesque ! Alors, quelle serait la solution ?

Envisager les choses petit à petit. Profiter des incitations permises par l’Etat et programmer sa rénovation sur du moyen terme en chiffrant les retombées sur le long terme ! Commencer par les travaux qui bénéficient d’une fiscalité avantageuse par exemple et imaginer un plan de rénovation sur 5 ans…

Il faut prendre conscience de  l’évolution extraordinaire de nos modes de vie en quelques décennies ! Nous avons souvent tendance à confondre confort et besoins… Il s’agit donc d’abord de la définition de chacun de son réel besoin.

Nous avons techniquement et scientifiquement déjà la compréhension de l’ensemble des paramètres concernant le fonctionnement énergétique d’une habitation. Les réponses existent ! Nous savons construire aujourd’hui sans peine des habitations neuves ne nécessitant aucune énergie extérieure (maison passive, ou mieux encore maison à énergie positive !). Nous savons aussi adapter certaines de ces techniques et technologies à l’habitat existant afin d’en réduire considérablement la consommation d’énergie.

Il s’agit donc seulement pour chacun d’en définir les priorités selon des paramètres de temps et d’investissement.

*

Page 2> Suite de l’interview

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis