#Adoptelafripe : les jeunes contre la fast-fashion

La campagne #AdopteLaFripe veut sensibiliser les plus jeunes aux impacts de la mode dite jetable. Un concours, organisé sur Instagram, promeut la mode des vêtements de seconde main, auprès des 15-26 ans.

Rédigé par MEWJ79, le 25 Sep 2018, à 10 h 00 min

La campagne #AdopteLaFripe a été lancée afin de sensibiliser les jeunes de moins de 26 ans aux impacts de la fast-fashion en encourageant l’achat de fripes et de vêtements de seconde main.

Dans le secteur de la mode, l’heure est à la friperie

Aujourd’hui, la tendance est au recyclage et les vêtements n’échappent pas à la règle. Ainsi, insufflé par de grandes marques de prêt-à-porter, un mouvement vers une consommation plus responsable est en marche.

adoptelafripe

Acheter d’occasion contre la fast-fashion © csp

Lors de la Fashion week de 2017, la marque Neith Nyer a organisé son défilé dans la friperie parisienne Guerrisol et en janvier, la griffe française Avoc avait choisi une autre adresse vintage, Kiliwatch, pour présenter sa collection.

De leur côté, Sofia et Cristina Linares du bureau Atypique Atipico ont lancé #AdopteLaFripe afin de sensibiliser les jeunes de moins de 26 ans aux impacts de la fast-fashion. Pour rappel, la filière de la mode est la deuxième industrie la plus polluante du monde.

Finis les produits jetables ! Cette campagne veut, via les réseaux sociaux, promouvoir l’usage et l’achat de vêtements de seconde main.

#AdopteLaFripe : un concours pour les jeunes de 15 à 26 ans sur Instagram

La campagne #AdopteLaFripe organise un concours sur Instagram, destiné aux jeunes de 15 à 26 ans vivant en Région parisienne. Pour y participer, ces derniers ont jusqu’au 30 septembre pour se prendre en photo avec une tenue composée de vêtements de seconde main, et la poster sur le célèbre réseau social en ajoutant le hashtag #AdopteLaFripe.

adoptelafripe

©Atypique Atipico

Les participants ayant obtenu le plus de likes sur les publications seront sélectionnés. Puis, les finalistes seront présentés à un jury d’experts de la mode responsable qui désignera le(la) grand(e) gagnant(e). En jeu, un chèque-cadeau d’une valeur de 45 euros dans l’une des friperies partenaires.

D’autres manifestations ont lieu dans le même sens. Le groupe Inditex (Zara, Massimo Dutti, Pull&Bear…) s’engage ainsi à former ses designers aux principes de la conception circulaire, consistant à recycler les vêtements usagés. Il doit aussi investir, d’ici 2020, 3,5 millions de dollars (2,9 millions d’euros) dans les technologies de recyclage des textiles.

Enfin, le projet sur l’interdiction de jeter ou brûler les vêtements invendus sera proposé en 2019.

Illustration bannière : Deux amies font du shoppping en seconde main – © View Apart
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis