Abandons d’animaux : une loi s’impose pour en finir !

« Un être sensible ne se jette pas » : 240 parlementaires s’élèvent contre les abandons d’animaux et s’engagent à déposer au plus vite une proposition de loi.

Rédigé par Paul Malo, le 2 Jul 2019, à 10 h 30 min

Le clip de la Fondation 30 Millions d’Amis nous l’a appris il y a quelques jours : la France est championne d’Europe des abandons d’animaux. Certains parlementaires ne sont pas restés indifférents et demandent une loi et un durcissement des sanctions.

 « Un être sensible ne se jette pas »

Comme nous l’apprend la Fondation 30 Millions d’Amis, avec 100.000 animaux abandonnés chaque année, dont 60.000 durant l’été, notre pays détient le triste record du nombre d’abandons d’animaux en Europe. Un chiffre qui semble avoir heurté la conscience de certains élus.

Dans les colonnes du Journal du Dimanche, 240 parlementaires s’élèvent contre les abandons d’animaux(1). « Un être sensible ne se jette pas », rappellent-ils. Menés par Loïc Dombreval, député (LREM) des Alpes-Maritimes, et Arnaud Bazin, sénateur (LR) du Val-d’Oise, 238 parlementaires se sont engagés à déposer une proposition de loi au plus vite pour « en finir » avec les « abandons massifs » d’animaux domestiques, à l’approche des grandes vacances, « indignes d’une société civilisée et de notre pays ».

L’identification des chiens et des chats insuffisante

« Comment accepter que 100.000 chiens et chats soient abandonnés chaque année dans notre pays ? Un triste record européen ! », s’indignent les élus dans cette tribune. En effet, le durcissement pénal de la sanction de l’abandon – deux ans de prison et 30.000 euros d’amende – voté en 1999, n’a pas obtenu l’effet escompté. Par ailleurs, « la principale mesure de prévention de l’abandon est l’identification des chiens et des chats, qui a été rendue obligatoire respectivement en 1999 et en 2012. Mais son efficacité n’est que relative ».

Comment peut-onlaisser son compagnon sur le bord d’une route ? © Lucky Team Studio

En sus d’inscrire la sensibilisation des enfants à leur responsabilité envers les animaux dans les programmes scolaires en classes primaires, les élus rappellent aussi que « les nombreux bienfaits sur la santé de la possession d’animaux de compagnie sont prouvés scientifiquement. Nous devons donc faire en sorte que les établissements chargés de l’accueil des personnes âgées ou dépendantes acceptent le résident accompagné de son animal ».

Pour lutter contre l’abandon, des associations recommandent la stérilisation des animaux domestiques. Une solution qui selon elles permettrait de désengorger les refuges et d’éviter des soucis de santé.

Illustration bannière : Chien abandonné par des vacanciers au bord d’une route -© juefraphoto
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis