Réduire son empreinte écologique : top 6 des applis mobiles

Devenez un expert de l’écologie grâce à notre sélection d’applications mobiles gratuites et réduisez ainsi votre empreinte écologique.

Rédigé par Hugo Quinton, le 16 Mar 2016, à 16 h 00 min

Ecocompare : le guide pour analyser et comparer les produits écologiques

Face à l’émergence du greenwashing, 54 % des Français déclarent maintenant être méfiants sur le discours des marques et des entreprises en matière de développement durable. Pour cela, l’application Ecocompare propose des indicateurs de confiance pour y voir plus clair. Tout d’abord, évaluer un produit dit écologique est complexe, car il peut être par exemple écologique à l’utilisation mais pas lors de sa fabrication ou lors de son recyclage.

Pour la notation, Ecocompare utilise donc trois critères :

  • La fabrication : utilisation de matériaux recyclés, renouvelables hors OGM, certifiés bio, fabrication locale, émission de CO2.
  • L’utilisation : durée de vie et d’utilisation, réduction des produits ou émissions toxiques.
  • Le recyclage : matériaux compostables ou biodégradables, emballage minimal ou recyclable. Un produit recyclable ou produisant peu de déchet ou encore naturellement biodégradable aura bien sûr la meilleure note.

Des points sont ajoutés quand un critère est retenu, par exemple, l’utilisation de matériaux renouvelables pour la fabrication. Il n’y a pas de notes négatives, un produit n’ayant aucun critère correspondant à la grille de notation ou dont l’argumentation n’a pas été communiqué a simplement une note de zéro et n’est pas publié.

Le plus est que le site d’Ecocompare est disponible pour les malvoyants en respectant le standard WCAG 2.0 qui permet de rendre le contenu du site compatible avec des logiciels de synthèse vocale ou braille. Cette application est aussi gratuite sur Le Play Store et l’Apple Store.


Page suivante :

Le Guide du Tri : Le tri c’est simple comme bonjour


Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

5 commentaires Donnez votre avis
  1. L’utilisation des applications n’aident pas en soi à devenir écolo, mais cela dépend de la bonne volonté de chaque personne. Leurs objectifs est que les gens prennent conscience des conséquences sociales ou environnementales de leurs actions quotidiennes et changer leurs mauvaises habitudes avec des gestes simples. pour ma part, j’utilise l’appli 90 jours.

  2. Bonjour
    Allez bon je vais faire mon vieux schnock :>))
    Je comprends qu’un usage professionnel contraigne beaucoup de personnes à être dépendantes de leur téléphone portable.
    Mais s’il faut, pour avoir des idées intéressantes, passer systématiquement par une machine, recevoir et envoyer une masse de données à tout moment, changer de machine tous les ans et la recharger tous les soirs, eh ben c’est pas mon truc. Toute application « gratuite » envoie des données à des annonceurs, et le stockage de ces quantités monstrueuses d’octets coûte de l’énergie, qui est loin d’être toute renouvelable
    L’écologie, c’est aussi de temps à autre se déconnecter, pour laisser son bon sens fonctionner. Et rien ne vaut la chaleur des contacts humains dans une association de protection de l’environnement. L’écologie en ligne, où on est seul dans son coin sans échange de visu avec des personnes, ça ne permet pas d’agir ou si peu.
    Je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur – la preuve – mais j’essaie de garder un peu de quant-à-moi, tranquille en marchant ou à vélo, ou encore avec un bon bouquin.
    Nous sommes saturés d’information, il faut souffler, parfois.
    Bonne journée

    • Encore deux petites pour la route :
      « Devenez un expert de l’écologie grâce à notre sélection d’applications mobiles gratuites et réduisez ainsi votre empreinte écologique »
      Ben non, c’est pas avec des applis qu’on devient un expert de l’écologie. C’est en lisant des ouvrages dans les bibliothèques des bonnes associations, par exemple les ouvrages de François Ramade, l’un des pionniers de la lutte contre l’emploi des pesticides. Allez fouiner sur Terre Vivante ou d’autres, ça ne manque pas.
      J’ajoute un énorme coup de gueule contre ces P…de pub sonores sur le site de ConsoGlobe, sur cette page même, qu’on ne sait pas faire cesser. C’est grossier. Le décérébré bêlant qui a installé ça, je ne lui conseille pas de me croiser dans la rue.

    • Si on regarde un peu le langage actuel, on s’aperçoit que les données circulaient il y a peu sous forme de Giga-octets, allusion au gigantisme. Aujourd’hui c’est des Téra-octets, et la tératologie c’est la science des monstres.
      Bonne soirée

  3. Merci Hugo !
    Une autre appli sympa et originale aussi @lesoxymore.
    C’est un jeu super cool : tu gagnes des réductions et tu enlèves aux pollueurs leurs droits d’envoyer du CO2 !Toujours ça de gagné.
    Il parait qu’ils vont faire un concours avec des cadeaux supplémentaires pour les meilleurs shooters.

Moi aussi je donne mon avis