100 euros pour ne pas tondre sa pelouse

Rédigé par Guillaume, le 19 Jun 2011, à 10 h 27 min

Cette idée d’un premier abord farfelue nous vient (vous l’aurez deviné) de Belgique.

Mais il ne s’agit pas d’une ineptie, car l’absence de tonte n’a pour but que de préserver la biodiversité.

Une grève des tondeuses pour préserver la biodiversité

L’initiative a pour origine l’association Cuestas qui a proposé ce projet à diverses communes du sud de la Belgique.

Les communes de Meix-devant-Virton et de Tintigny ont donc été séduites par cette prime accordée aux habitants grévistes de la tondeuse.

Cette prime est en fait versée en fonction de la superficie d’herbe dont dispose chaque habitant.

Le montant calculé est fixé à 10 €uros par are (100 m²) pour un coût total estimé à 10 000 euros par an.

Les habitants, pour percevoir cette somme, devront signer une convention les engageant à ne tondre leur terrain herbacé que deux fois par an.

Cette action sera également suivie par les autorités communales puisque les jardins et espaces publics se verront agrémentés de plantes peu gourmandes en eau comme des fleurs d’hiver.

Bravo !

*

Je réagis

A lire également sur les pelouses :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Guillaume dès la fin de ses études a eu envie d'écrire pour partager ses connaissances et ses convictions. Guillaume est notre spécialiste Habitat durable...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Super
    A quand, la généralisation de cette formule !
    Quel soit financer ou pas ?
    Car c’est tout de même dommage de mettre une carotte pour que les gens agissent !

  2. bonjour,

    J’aimerai de l’aide si vous avez des conseils ou liens ?

    Mon voisin entre autres ennuis me casse les pieds avec sa femme parce que je ne tonds pas 1100m2 sur mes 2200 plus d’une fois par an.
    Lui a un gazon de golf et se permet de venir tasser mon côté du grillage et il raffole des desherbants.

    Habitant depuis quelques mois un petit village je crains que le maire côté agriculteur ne comprenne pas mon choix et me force à tondre plus souvent.

  3. Quand il y a des fleurs spontanées, j’en fait le tour avec la tondeuse pour ne couper que l’herbe. Ça permet aux insectes de venir les visiter s’ils en ont envie.

  4. Je trouve que cela est une très bonne idée. Fini le bruit des tondeuses qui dure, particulièrement le samedi ou dimanche, juste au moment ou on souhaite prendre un moment de repos dans son jardin.
    A quand la France l’adoptera????

    Merci à vous amis Belges

  5. Il est toujours intéressant de laisser un coin du jardin où on en tond pas.

  6. je trouve cela être une bonne idée,malgré que je sois aussi pour une tonte hebdomadaire.
    L’enjeu vaut la peine…la nature a besoin de nous et lui laisser un peu plus de liberté nous permet d’investir dans le durable.

    • « Cette idée d’un premier abord farfelue nous vient (vous l’aurez deviné) de Belgique. »

      Pourquoi devrions-nous deviner cela? Humour franchouillard, racisme à bon marché, vos états d’âmes n’apportent rien au contenu de cet article.

      J’étale, virtuellement parlant, mais avec plaisir, le contenu de mon bac à gazon, sur vous, vautré devant votre télé à partager avec vos proches, votre bon mot du jour.

      Un bon belge farfelu, vous l’auriez deviné !

  7. Personnellement , je pratique la tonte deux fois par an depuis 10 ans déjà, et je ne m’en porte pas plus mal. ça me permet de gagner du temps pour autre chose et j’ai eu le grand plaisir de voir de nombreuses abeilles venir butiner les fleurs, et j’ai plein d’oiseaux , aussi!
    Christine

  8. Personnellement, je ne coupe que quand ça jaunit vraiment, c’est-à-dire vers juillet(nous sommes dans le Sud.)
    Le reste de l’année, le jardin (assez grand, 5000 m2)vit sa vie librement, ce qui permet de faire vivre aussi toute une faune et flore dites « sauvages ».
    Mais quel spectacle chaque année au printemps, magnifique et magique, que la nature a la générosité de nous donner ! Nous admirons avec reconnaissance, et nous nous gardons bien d’intervenir et de détruire quoi que ce soit. Merci, Madame Nature, on vous maltraite beaucoup, et malgré tout, vous nous donnez le plus beau, le plus merveilleux des spectacles !

  9. Quelle belle idée ! économie d’énergie (je crois que les tondeuses-à-bras-d’homme se font rares !), économie de bruit, de temps. et puis on n’est pas obligés d’avoir une pelouse qui ressemble aux modèles proposés par les pépiniéristes ou aux gazons anglais. A moins que des animaux malfaisants s’y promènent, c’est très joli de voir par ex. un enfant dans des herbes presque aussi hautes que lui (grimaces quand « ça pique », air ébahi quand il émerge de la vague verte)et puis dans cette herbe on verra des coquelicots, bleuets, etc.
    Merci, voisins belges et faites connaître largement cette solution à beaucoup d’ennuis. J’alais oublier les bouquets de graminées et autres jolis végétaux.

  10. Une preuve supplémentaire que la Belgique n’est pas celle que nous caricaturons! Ils ont des idées ils les partagent et les mettent en place; Bravo!

Moi aussi je donne mon avis