Revêtements de sol naturels

Revêtements de sol naturels

Un revêtement de sol écologique est constitué de matériaux dont le coût écologique, de l’exploitation des matières premières jusqu’à la fin de vie du produit est minime. Passage en revue des différents types de revêtements écologiques, leurs points forts, leurs points faibles…

Les parquets en bois massif

Contrairement aux parquets stratifiés qui sont constitués de plusieurs strates empilées et collées en usine (et donc utilisant des solvants et émettant des COV), les parquets massifs n’ont subi qu’une découpe rigoureuse.

Qui dit écologie dit filière courte, c’est-à-dire peu de transport et peu d’intermédiaires. Lors de l’achat d’un parquet il est nécessaire de vérifier la nature de l’essence et sa provenance.

Il faut également favoriser les essences locales telles que le hêtre, le chêne, le châtaigner…
Il faut aussi vérifier le label : les labels PEFC ou FSC attesteront de l’aspect durable de l’exploitation du bois. En effet les forêts dont provient le bois sont soumises à des normes très strictes de gestion et de reboisement. Le label FSC garantit aussi l’éthique de l’exploitation.

Un parquet écologique aura une finition vernissage et pose (collage ou clouage) garantissant une émission limitée de solvant. Veillez aussi à ce que votre parquet en bois massif soit de fabrication française, de nombreux parquets dont le bois provient de forêts françaises cheminent d’abord vers l’Asie avant de revenir vers l’Europe.

  • Il faut compter en moyenne 40€ du m² pour un parquet en chêne et entre 30 et 40€ du m² pour un parquet en châtaigner.

*

La suite p.2> Les parquets en bambou