Que valent les robots laveurs ?

Que valent les robots laveurs ?

Qui n’a jamais rêvé de ranger et nettoyer toute sa maison rien qu’en claquant des doigts ? Pour ceux pour qui la corvée de ménage est un véritable calvaire, les fabricants d’électroménager ont imaginé au début des années 2000 les robots aspirateurs. C’est vrai que lorsqu’on imagine qu’un petit robot peut chasser les moutons sous le lit à notre place, il y a de quoi être tenté. Mais est-ce que ces robots aspirateurs/laveurs sont vraiment efficaces ? Et qu’en est-il de l’aspect écologique ?

Autonomie, technologie… ça a un prix !

modèle Scooba - iRobot

Ces petites galettes qui rêvent de remplacer le bon vieil aspirateur connaissent leurs heures de gloire. En 2011, il s’en était vendu 130 000 exemplaires, totalisant un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros, les produits de la marque américaine iRobot en tête (1). D’abord nouveaux chouchous des early adopters (ceux-là même qui ont été les premiers à acheter un smartphone ou une tablette numérique) comme le souligne le Gifam – Groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils électroménagers – les robots nettoyeurs séduisent une nouvelle cible : les propriétaires d’animaux. Eh oui, ras le bol des poils partout sur les tapis ! Si les premiers modèles se contentaient d’aspirer, aujourd’hui émergent sur le marché des modèles bien plus performants qui aspirent et lessivent les sols. Ceux-ci sont adaptés à tous types de surfaces : parquet en bois dur vitrifié, carrelage, lino…

Le robot laveur procède en 4 étapes :

  1. il aspire les saletés
  2. il nettoie le sol à l’aide d’un détergent. On peut d’ailleurs remplacer le détergent par de l’eau et du vinaigre blanc pour être plus écolo
  3. Il frotte doucement pour enlever les éventuelles taches
  4. Il aspire l’eau sale, et sèche la surface

En même temps que les performances, c’est le coût qui a lui aussi fortement augmenté : en moyenne, il faut compter près de 300€ pour un robot aspirateur (sachant que les fourchettes de prix démarrent à une centaine d’euros) et jusqu’à 700€ pour un modèle perfectionné ! Quand même…

Des aspirateurs intelligents

Ces robots tout ronds – ronds et pas carrés car comme l’explique Alix Déchelette, chargée de communication de Robopolis , « Les études montrent que l’appareil fonctionne mieux avec des brosses latérales qui tournent » - sont équipés de caméras et autres capteurs afin de pouvoir s’orienter dans l’espace. Capteurs infrarouges, capteurs à ultrasons, détecteurs d’angles, les robots nettoyeurs sont super équipés pour slalomer entre les meubles.

Certains appareils présentent l’option mur virtuel. Il s’agit de créer une barrière invisible que l’aspirateur robot ne dépassera jamais. On limite de cette manière le champ d’action du robot qui ne risquera pas d’aller dans une zone « à risque », près d’objets fragiles par exemple, ou à un endroit où il pourrait s’empêtrer dans des câbles. Vous disposerez au choix d’1, 2 ou 3 murs virtuels.

Selon les modèles et donc les batteries, les robots peuvent s’adonner à des séances de ménage allant d’1h à 3h. Les robots les mieux éduqués retournent d’eux-mêmes jusqu’à leur base pour recharger leur batterie ! Enfin pour se délester totalement de la corvée de nettoyage des sols, il existe des modèles programmables et/ou équipés d’une télécommande afin de les faire obéir au doigt et à l’œil, tranquillement installé dans son canapé.

*

La suite p.2> Comment bien choisir son aspirateur robot ?