Pesticides, nous sommes plus exposés en France qu'ailleurs

Pesticides, nous sommes plus exposés en France qu’ailleurs

On trouve des pesticides en quantité nettement supérieure dans l’organisme des Français que dans celui des habitants d’autres pays comparables : c’est la consternante conclusion de la seconde livrée d’un important rapport sur les risques sanitaires liés aux pesticides. (1)

Des pesticides dans le corps des Français

Les résultats de ce rapport sont issus d’une étude qui remonte à 2007 sur 400 personnes dont le sang et l’urine ont été analysés pour vérifier l’exposition de la population française aux substances chimiques qui se trouvent dans l’environnement.

Quels sont les pesticides concernés ?

1 > Ce sont les pesticides organophosphorés, qui sont des composés organiques contenant du phosphore et utilisés comme pesticides,

pesticides dans l'agricultureOn  trouve plus de pesticides organophosphorés dans le corps des personnes testées dans l’étude, que dans les autres pays avec des politiques sanitaires comparables aux nôtres : Canada, États-Unis. Mais,  le taux est inférieur à celui trouvé chez les Allemands, sans doute parce-que l’étude allemande citée par l’InVS avait été réalisée en 1998, bien avant que l’utilisation de ces pesticides ne diminue en Allemagne.
Point d’espoir, depuis 2007, année des prélèvements sanguins, l’usage de ce type de pesticides a baissé en France.

2 > les pyréthrinoïdes, des insecticides très couramment utilisés dans le traitement des cultures (agriculture, horticulture…) et dans la sphère domestique.

Ce sont les plus problématique du fait des grandes quantités retrouvées dans l’organisme des personnes analysées : bien que que dans les autres pays avec des politiques sanitaires comparables aux nôtres (États-Unis, Allemagne). Ainsi,  « en Allemagne, plusieurs études réalisées auprès de la population non exposée professionnellement aux pyréthrinoïdes indiquent que la population est bien moins exposée en Allemagne qu’en France et ceci, depuis au moins 10 ans ».

Suite > Des pesticides qui s’accumulent dans le sang et y restent