Palmarès des pays les plus écolo (1)

Selon le Reader’s Digest, les résultats de sa grande enquête internationale sur l’état de la planète ainsi que le palmarès des pays et des villes les plus "verts" menée fin 2007 sont sans appel.

Le palmarès par pays a été établi à partir de critères environnementaux, tels que la qualité de l’air, de l’eau, la biodiversité ou les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi de critères sociaux comme le PIB (produit intérieur brut), l’accès à l’éducation, le taux de chômage ou l’espérance de vie.

Que révèle ce classement ? qui est le premier de la classe ? qui est le dernier ? Petit tour d’horizon des 15 premiers pays les plus soucieux de l’environnement.

 1. La Finlande

Hé oui, le modèle à suivre en matière d’écologie est bel et bien… la Finlande.

7ème plus grand pays d’Europe, la Finlande, qui possède l’une des plus importantes réserves forestières d’Europe, s’efforce depuis longtemps de protéger l’environnement.

Dans le pays champion mondial de l’écologie, le tri des ordures ménagères est pratiqué depuis plus de 20 ans et 80 % des emballages sont réutilisés. 

La Finlande est particulièrement bien notée pour sa qualité de l‘air et de l’eau, son faible taux de maladies infantiles et la qualité de ses mesures de protection contre la pollution et les catastrophes naturelles.

Ses importantes richesses naturelles, son économie forte et sa faible densité de population contribue à de bonnes pratiques environnementales.

A Helsinki, le système des transports est depuis longtemps conçu selon les principes du développement durable : la part des transports collectifs représente entre 60 % et 70 % du trafic, selon les heures, et deux passagers sur trois viennent par le train.

La moitié de ces transports publics utilisent des véhicules écologiques (électricité ou gaz).

  • La capitale, Helsinki, est classée 7e des "villes les plus agréables à vivre".

Sa spécialité : le tri des déchets

2. L’Islande

Médaille d’argent pour l’Islande qui envisage depuis quelques années le "100 % hydrogène". Le pays des geysers souhaite en effet mettre fin  à sa dépendance au pétrole, une ressource coûteuse et surtout polluante.

  • 100 % de l’énergie produite pour le chauffage et l’électricité est d’origine renouvelable.

L’objectif pour 2050 est donc de ne produire que des énergies renouvelables. A noter qu’un grand nombre de bâtiments de Reykjavik sont chauffés grâce à l’acheminement des sources d’eau chaude.

L’Islande n’a émis que 2872 milliers de tonnes de CO2 en 2005, contre 416610 milliers de tonnes pour la France. L’île volcanique dispose d’une énergie quasiment inépuisable dont l’exploitation est maintenant peu coûteuse et très peu polluante.

Son objectif : la fin des hydrocarbures.

3. La Norvège

La Norvège s’est fixée comme objectif pour 2020 le "zéro émission". Regroupement de bureaux et de logements en ville, réduction des compagnies low cost, surcoût des produits convoyés par avion ou encore incitations fiscales à l’achat de voitures propres, les Norvégiens regorgent d’idées pour préserver la planète.

  • La capitale, Oslo, est classée 2e des "villes les plus agréables à vivre".

Son objectif : la baisse des émissions de CO2.

4. La Suède

La fin des énergies fossiles sans faire appel à la construction de nouvelles centrales nucléaires, c’est ce que la Suède souhaite d’ici 2020. Sans compter les voitures et bus qui fonctionnent actuellement grâce au biogaz.

L’alcool saisi par les autorités suédoises est aujourd’hui recyclé en carburant alternatif. Une initiative qui pourrait intéresser de nombreux pays !

  • La capitale, Stockholm, est classée 1e des "villes les plus agréables à vivre"

Son objectif : éviter les nouvelles centrales nucléaires.

5. L’Autriche

Les Autrichiens ont l’esprit écolo très aiguisé. La population est antinucléaire à 95 %, accepte de payer son énergie plus cher si cela est bon pour la planète et soutient très vivement l’agriculture biologique.

L’Autriche a développé un étonnant réseau de pistes cyclables, qui atteint aujourd’hui près de 10 000 km. De plus, c’est le pays européen dont la part des énergies renouvelables est la plus importante dans la consommation d’électricité en 2006.

  • La capitale, Vienne, est classée 38e des "villes les plus agréables à vivre".

Sa spécialité : les transports.

6. La Suisse

Avec un taux de près de 50 % des déchets urbains recyclés, les citoyens suisses sont des champions en matière de recyclage.

Si les ménages se sentent concernés, il n’en est pas moins des entreprises , à l’instar des Chemins de fer fédéraux, qui traitent chaque année 1 million de bouteilles de verre et 3 608 tonnes de journaux et magazines.

  • La capitale, Berne, est classée 44e des "villes les plus agréables à vivre"

Sa spécialité : le recyclage

7. L’Irlande

L’Irlande importe plus de 90 % de ses besoins énergétiques. A l’issue d’une prise de conscience constructive, elle lance un plan ambitieux pour contrer cette dépendance.

Bioénergies, développement de la recherche, révision des normes pour les transports publics, le pays s’engage dans le développement durable avec une volonté sans égale. Sans oublier les taxes sur les sacs plastiques.

Sa spécialité : Les bioénergies.

8. L’Australie

Parmi les pays scandinaves, ou du moins européens de ce classement, comment l’Australie a pu se retrouver à la 8ème place ? Erosion des sols, préservation de la beauté des paysages, amélioration de la qualité de l’eau

Les Australiens se sont concentrés très tôt sur les contraintes qui pesaient sur leur immense territoire. C’est aussi l’un des premiers pays à avoir ratifié la Convention du Patrimoine Mondial et à se doter d’une législation régissant ce sujet.

Sa spécialité : la préservation des paysages.

Lire la suite Palmarès des pays les plus écolo (2)

Lire également