Le marquage des thons rouges de Méditerranée

Pour essayer de sauver le thon rouge de Méditerranée, menacé de
disparition du fait du goût pour les shushis des Japonais, le WWF va
marquer les thons rouges en Méditerranée

Les scientifiques de l’ONG WWF ont à la fin de l’été 2008 lancé une opération de marquage des thons rouges de Méditerranée.
Victimes d’une pêche déraisonnablement intensive, les thons rouges de Méditerranée sont menacés de disparition.

Le marquage des thons rouges

Developpement durable article
L’association de défense de l’environnement souhaite marquer les
thons rouges pour pouvoir les suivre pendant 3 ans et comprendre le
comportement migratoire de l’espèce.

Le WWF en a profité pour demander
un moratoire sur la pêche au thon rouge afin de permettre un
renouvellement du stock.

Le thon rouge dans l’impasse ?

Impasse ? Comme il faut 3 kilos de poissons pour nourrir un kilo de
thon en aquaculture, l’élevage des poissons risque d’accentuer la
surpêche …

On ne peut engraisser en aquaculture que les thons rouges sauvés que l’on a capturés. En effet, on n’arrive toujours pas à maîtriser l’éclosion des oeufs de thons rouges…. et donc, contrairement à au bar, au saumon ou à la daurade, on ne peut faire de vraie aquaculture pour le thon rouge, condamné, dans tous les sens du terme, à être pêché.

C’est pourquoi le
groupe Auchan a pris la décision d’arrêter toute commercialisation du
thon rouge depuis le 28 décembre 2007 : voir l’article de consommerdurable.com

Le thon rouge : le saviez – vous ?

  • 70 % du thon rouge de Méditerrané finissent dans les assiettes japonaises sous forme de sushis.

  • Au japon, le kilo de thon rouge vaut 150 euros : le plus grand marché au thon rouge du monde est le marché Tsukiji à Tokyo.
  • Le thon rouge est chassé par des armateurs qui n’hésitent pas à dépasser les quotas qui leur sont alloués et à passer sous pavillon lybien pour échapper aux sanctions.
  • Certains chalutiers mettent les thons rouges capturés dans d’immenses cages immergés et discrètement remorquées dans lesquelles 120 tonnes de thons vont être nouris pour engraisser. On donne aux thons de la farine animale jusqu’à ce qu’ils aient la bonne taille.
  • Ces fermes d’engraissage situées aux abords de la Croatie, de l’Espagne ou de Malte sont souvent financées par le groupe japonais Mitsubishi.

Compléments d’infos

PoissonsBiodiversitéPêches et environnementExtinction des espèces